Ma semaine devant l’écran #7 | Rédemption

La semaine passée était une semaine pauvre en séries, et pourtant mon debrief était très très long. Cette semaine, j’essaye d’être plus synthétique et d’aller droit au but. C’est quand même long, notamment parce que j’ai un peu plus regardé la télé, mais ce sera au moins moins enragé.

Alors que j’attends avec impatience les reprises de saison du printemps, c’est la fin de pas mal de hiatus, ce qui rend mon planning plutôt chargé. Cette semaine, j’ai donc regardé mes rendez-vous hebdomadaires (Once Upon a Time, Champions, The Last Man on Earth, Brooklyn Nine-Nine, Lucifer, iZombie, Legends, UnREAL, The Middle, The Detour, Riverdale et Superstore), je me suis mise à jour sur Another Period et j’ai regardé la mini-série Channel Zero: No-End House et l’unique saison de Garfunkel and Oates. Bref, tranquillou tranquillou, juste de quoi vous assommer – mais promis, avec décence (je suis mieux structurée) et humanité (même que j’ai vraiment aimé UnREAL et Riverdale).

Prêts ? Débriefons !

Drames : promis, je fais court plus court

Once Upon a Time S07E13 « Knightfall » et S07E14 « The Girl in the Tower »

J’ai pas beaucoup parlé de Once Upon a Time parce que cette septième saison (comme les précédentes) manque de me captiver, et ce alors que je trouve que la série avait bien besoin d’un nouveau départ depuis déjà quelques années. Enfin bref, j’ai tout de même regardé deux épisodes cette semaine, dont un que j’ai apprécié dont autant en parler ! La seule chose intéressante qu’il se soit passé dans « Knightfall » est le fait que Regina/Roni a enfin avoué à Lucy qu’elle était réveillée, et qu’elles ont lancé « Operation Hyacinth » pour sauver Henry et tout le monde, comme au bon vieux temps. J’avoue que je suis perdue dans les intrigues et que je ne sais plus qui est méchant et pourquoi. Je suis aussi perdue sur les explications des timelines mais hé, on s’en fout un peu. Bref, « Knighfall », bof, mais après je n’ai jamais été fan de Hook donc…

« The Girl in the Tower » marque le premier épisode de la reprise de saison où je me suis bien amusée. Il est centré sur le personnage d’Alice (pourquoi pas) et il était temps qu’on sache qui elle est au delà de « la fille d’Hook » et « la folle de Seattle ».

Ca ne vous rappelle le début d’une (voir plus) histoire d’amour ? Et qui dit que Once Upon a Time se répète ? ABC. Récupéré de SpoilerTV

Du coup, on a appris comment Alice s’est échappée de la tour et on a eu le droit à quelques moments pré-romance avec Robin dans la Nouvelle Forêt Enchantée, ce qui était assez chouette puisqu’ils ont permis d’affiner le personnage (et de résoudre le mystère du troll). Elle en devient moins agaçante, et ça c’est tout bénef. A Hyperion Heights, Rogers/Hook et Henri tentent d’innocenter une confuse Tilly/Alice pour le meurtre d’Eloise/Gothel et Roni/Regina et Lucy enquêtent sur Facilier/Samdi .

Bon, à ce stade dans la saison, je suis toujours aussi confuse sur ce qui est passe exactement, et surtout pourquoi (POURQUOI ?!) ; mais au moins, j’ai réussi à passer 40 minutes à apprécier la magie du monde d’Once Upon a Time. Ça faisait longtemps.

Lucifer S03E18 « The Last Heartbreak »

Encore un très bon épisode de Lucifer cette semaine. Dans une affaire mêlant le présent et le passé, l’équipe enquête sur un copycat serial-killer qui s’acharne sur les couples adultères. L’enquête en elle-même est plus intéressante que d’habitude, mais revenons plutôt sur ce qui nous intéresse : il en est où Luci, dans sa maturité ? La réponse : pas bien loin. Alors qu’il continue de se persuader que Chloe est juste sa partenaire, il devient jaloux lorsque Pierce se mêle à l’enquête. D’un autre coté, ça fait du bien de voir une Chloe optimiste s’ouvrir à quelqu’un, même si ce quelqu’un est Pierce (ugh). Amenadiel, lui, découvre l’existence de Charlotte, Maze commence à péter un plomb et Dan s’en inquiète (#parenting) : bref, il se passe plein de trucs. En fin d’épisode, Lucifer semble vraiment grandir émotionnellement et lâcher prise… mais on s’aperçoit que Pierce est au moins un peu malhonnête. Un changement de dynamique qui sera sympa à explorer.

« The Last Heartbreak » continue le travail sur Lucifer et complexifie le personnage de Pierce ; reste le fait que ses motivations sont de plus en plus obscures… Mais là saison va surement quelque part, non ?

iZombie S04E04 « Brainless in Seattle (2) »

Sans surprise, iZombie est également excellent. « Brainless in Seattle (2) » continue là où la première partie s’était arrêtée, avec Liv sous cerveau énamouré à la recherche d’un serial-killer/trafiquant de cerveau. L’enquête est (un peu trop) simple et inintéressante, mais le cœur de l’épisode sont les intrigues parallèles : Major découvre l’existence de l’église d’Angus ; Blaine continue de chercher Renegade, qui elle s’inscrit dans la mythologie de l’histoire par quelques flashbacks bien placés ; on en apprend plus sur la relation Clive-Dale ; et Liv n’abandonne pas l’idée de trouver son prince charmant Tim (qui s’avère n’être pas si charmant que ça). Aussi, deux autres cerveaux = David Anders et Robert Buckley qui s’éclatent à jouer un bavard pathologique et un catcher, respectivement.

Ah oui, aussi Major et Liv se réconcilient, parce qu’il faut mieux être amis que rien du tout. Mooh. C’est sensible, un catcher. The CW. Récupéré de dailyizombie

Bref, iZombie continue sur sa très bonne quatrième saison. Bien sûr, la fin du double épisode « Brainless in Seattle » se devait d’être un monologue cucul à souhait. Cadeau :

Liv : Maybe looking for soulmates is overrated. Or maybe we’re looking in the wrong places. Maybe our soulmates are the people who are already there, standing by our sides, while romances come and go. And if these are mys soulmates, I might jut be the luckiest girl in the world.

Vous savez quoi ? J’en suis presque émue.

Channel Zero S02 No-End House

Il y a quelques semaines, j’avais exprimé des doutes suite au visionnage de la première saison de Channel Zero (Candle Cove). Le truc bien avec les anthologies cependant, c’est que chaque saison repart de zéro, parfois pour le meilleur. C’est le cas ici. Cette seconde saison de Channel Zero, No-End House, est spectaculaire. Elle raconte l’histoire de Jules et Margot, meilleures amies d’enfance qui se laissent entraîner dans la visite d’une maison de l’horreur sans fin, qui puisent dans leurs peurs les plus enfouies.

Dans l’esprit du creepypasta, elle met mal à l’aise, en subtil équilibre entre des moments intriguant et d’autre tout bonnement terrifiants. Les acteurs naviguent dans le monde surréel de la No-End House avec subtilité, parfois en errance, parfois entrains de détermination. Ça parle de deuil, de traumatisme et d’amour ; enfin bref, c’est la parfaite mini-série de l’horreur et j’ai beaucoup apprécié.

Legends of Tomorrow S03E15 « Necromancing the Stone »

J’ai pas mal tardé à regarder Legends of Tomorrow cette semaine, et je pense que c’est la première fois depuis que j’écris mes debrief hebdomadaires que je ne commence pas par une des séries DC de super-héros. J’avoue que le titre ne me donnait pas envie… et pour de bonnes raisons. « Necromancing the Stone » est de nouveau centré sur le totem de la mort (héhé) mais cette fois-ci, il n’est pas porté par Elvis Presley mais par Sara (mais quelle surprise). Bien évidemment, vu que Sara est encore possédée par le démon Mallus et à des tendances psychopathiques (à cause de sa résurrection mais aussi de son passé d’assassine), il s’avère qu’elle a du mal à contrôler le totem… comme semble le prouver son nouveau look d’enfer.

Moi aussi je veux un totem qui me maquille en zombie. The CW. Récupéré de Den of Geek

Ce n’est pas qu’un style : Sara commence à casser des Légendes, si bien que l’équipe (et Ava-la-copine) contacte Constantine pour venir prêter assistance. C’est un chouette épisode, sans fantôme (ouf) mais avec des apparitions (il faut bien quelque chose). Il y a de l’humour mais ça reste un épisode centré sur le ressenti émotionnel, ce qui n’est pour moi pas le point fort de Legends. D’un autre coté, l’épisode avance dans l’intrigue, et les totems commencent à être distribués à l’équipe (devinez qui reçoit le totem du feu ?) : on a maintenant en main presque tous les éléments pour la résolution. Ah, et il y a Gary aussi, donc je suis de toute façon très heureuse.

UnREAL S03E04 « Confront »

Pas de haine cette semaine pour UnREAL, promis juré, juste un tout petit petit peu de scepticisme. Une journaliste décide de passer sur le set (la faute à Chet), et Quinn et Rachel décident de la distraire en enquêtant sur le mystère de la nouvelle coupe d’August (souvenez-vous, quelqu’un a osé lui couper son manbun). La trop crédule Serena part en rendez vous avec un Alexi surexcité et confronte Rachel à ses mensonges. Cette dernière se soulage de pouvoir retourner à sa nouvelle « honnêteté » (tu ne trompes personnes, Rachel, à part toi) et confronte ses traumatismes du passé… sauf que tout ne se passe pas comme prévu. Serait-elle au bord de l’explosion, comme le suggère le psy du plateau ?

« Confront » est fort en rebondissements et ma foi plutôt passionnant, comme UnREAL sait le faire à son meilleur. Mais de nouveau, on est à deux doigts du répétitif, avec une « journaliste trop curieuse qui se retrouve à enquêter sur les sombres secrets d’Everlasting », se positionnant comme la méchante ; alors qu’on ne le rappellera jamais assez : les producteurs de l’émission on tué trois personnes et n’ont pas encore subi de conséquences, on ne devrait pas les soutenir. C’est là toute la complexité des anti-héros, j’imagine, mais je reste convaincue que le ton de la série n’est pas tout à fait mélodieux. Quelque chose continue de me déranger, je ne sais juste pas quoi.

Riverdale S02E16 « Primary Colors »

Je ne pensais plus jamais dire ça mais… je me suis éclatée grave devant Riverdale cette semaine ! La seconde partie de saison est assez médiocre mais « Primary Colors » s’est pour moi démarqué, probablement parce qu’il met en avant les préoccupations des jeunes plus que les parents. On est de retour au lycée et Veronica fait face aux conséquences des machinations de ses parents (dans lesquelles elle est complètement impliquée, donc c’est clairement mérité), d’une façon que je qualifierai de jouissive parce que je suis quelqu’un de cruel. Archie continue de défendre ses beaux parents bec et ongles, mais maman Andrews est en ville, et maman Andrews s’avère être le seul parent vraiment soucieuse de l’éducation des enfants de Riverdale. Jughead est prêt à tout pour protester la construction de la prison ; Betty tente d’exposer Chic pour qui il est ; et les Blossom s’avèrent prêt à prendre des mesures radicales pour « redresser la famille ».

Bon OK, FP est mal pas non plus comme parent. Disons qu’il revient de loin (tout comme maman Andrews, en fait) #ParentingDoneRight. The CW. Récupéré de Riverdale Source

« Primary Colors » était intense. Le quatuor de héros a survécu beaucoup, mais ça fait quelque temps qu’on a l’impression que leur amitié est une habitude plus qu’un sentiment, tant leurs intérêts sont divergents. La richesse de tout drame est dans le conflit, et je pense que c’est une des raisons pour lesquelles j’ai vraiment apprécié l’épisode. Il y a clairement un bon coté dans la dispute (spoiler alert : ce n’est pas avec les mafieux qui veulent transformer un lycée en pénitencier), et je me demande comment va se dérouler la rédemption d’Archie et de Veronica. Tout est en place pour une guerre ouverte entre les différents personnages et, pour la première fois depuis longtemps, j’ai hâte de voir ce que le prochain épisode a à nous offrir.

Comédies : le retour des semaines fastes

Champions S01E02 « I Think I’m Gonna Tolerate It Here »

Petite nouvelle sur mon planning hebdomadaire, le second épisode de Champions pourrait en fait être la seconde partie du pilote. Vous vous souvenez que Vince avait décidé de vendre la salle de sport ? Il cherche désormais à revenir sur sa décision tout en la dissimulant à ses employés – à qui il cache également l’existence de son fils. Bien sûr, tout cela finit par exploser… Une occasion rêvée pour mieux explorer ces personnages secondaires qu’on avait à peine vu dans le premier épisode.

Mentir à tout le monde n’est jamais une bonne solution, qui aurait pu le prédire ? NBC/Universal. Récupéré de SpoilerTV

« I Think I’m Gonna Tolerate It Here » est un épisode nécessaire pour poser le décor, mais pas forcément celui que j’espérais. Qu’importe : Champions continue d’être charmant et c’est tout ce qu’il me faut.

The Last Man on Earth S04E11 « Hamiton/Berg »

Ma petite surprise de lundi matin fut le retour de The Last Man on Earth, que j’avais complètement oublié. Cet hiver, Tandy et Todd découvrait enfin que le nouvel ajout à l’équipe, Karl, avait faim de viande humaine. Dès la reprise, il s’agit alors de convaincre les autres de leur découverte et de réfléchir de la meilleure route à prendre.

Deux bons points à « Hamilton/Berg » : on apprend ce qu’il en est de Jasper (égaré depuis plusieurs épisodes) et Fred Armisen continue de percer l’écran en tant que Karl. The Last Man on Earth se perd parfois dans ses intrigues circonvoluées mais il faut admettre qu’ils ont le don de ramener des guest stars super (SNL 4ever). La conclusion est absurde et inévitable ; bref, un bon moyen de reprendre la saison.

The Middle S09E17 « Hecks vs. Glossners: The Final Battle »

La semaine passée, je me demandais si les scénaristes de The Middle avaient un happy ending en tête. Cette semaine reste dans la même veine, et on ressent très bien l’envie de « résoudre » et de « clôturer » le monde fictif de la série. La vie des Heck est gouvernée par le statu quo depuis neuf saisons (mis à part quelques changements inévitables, comme l’évolution scolaire des enfants), et cela s’observe également dans les relations qu’ils entretiennent avec leurs voisins/nemesis, les Glossner. Dans « Hecks vs. Glossners: The Final Battle », un des fils Glossner vole la voiture de Sue et les Heck décident que non de non, ça suffit ; suivent vingt minutes d’affrontements majestueux ainsi que la clôture de certaines storylines en sursis qu’on avait oubliées

Les Heck sont trop stylés wesh. ABC. Récupéré de Giphy

J’en ai des frissons partout.

L’épisode était génial, très drôle et absurde comme il se doit. L’histoire du snowglobe continue et c’est mignon tout plein – évidemment, on voit tous les Donahue sauf Sean, mais ce qui est bien c’est d’attendre, ça rendra la résolution de l’amourette Sue-Sean d’autant plus chouette. Enfin bref, si vous regardez et appréciez The Middle, vous allez vous régaler ; et si vous ne regardez pas encore, mieux vaut commencer au début. Plus que sept épisodes, je continue d’être charmée.

Brooklyn Nine-Nine S05E12 « Safe House »

BROOKLYN NINE-NINE EST DE RETOUR TOUT LE MONDE ! BROOKLYN NINE-NINE EST DE RETOUR !!! C’est ridicule à quel point cette série de met de bonne humeur, même lorsqu’elle n’est pas des plus passionnante. « Safe House » clôture enfin l’intrigue de corruption amorcée en fin de quatrième saison, et il était temps. Je pense que j’aime mieux les forces de la 99 lorsqu’elles sont concentrées sur des petits problèmes hebdomadaires, donc j’ai hâte du « retour à la normal ».

L’épisode reste cependant fun, ne serait-ce parce qu’il met en scène Kevin (le mari de Holt) et Jake coincés dans une safe house à discuter du mérite des films de Nicholas Cage. Bref, des moments issus de mes rêves les plus fous. Joie au joie, Brooklyn Nine-Nine est de retour !

The Detour S03E09 « The Funeral »

Egalement un très bon épisode pour The Detour. Dans « The Funeral », les Parkers sont sains et saufs suite à leur crash d’avion, mais maintenant perdus dans les montagnes. Jusque là, rien de bien grave… sauf qu’ils se retrouvent également avec un cadavre sur les bras (pas tout à fait de leur faute, ou alors complètement, on ne le saura jamais), coincés dans des sables mouvants et sous l’emprise de drogues. « What the hell is wrong with Alaska ? » se demande Nate, et j’ai envie de lui dire, mec regarde ta vie avant tout. Quel bordel, mais quel superbe bordel.

Petite crémation en famille, parce que pourquoi pas. TBS

Le bazar qu’est leur vie n’échappe pas aux Parker, de plus en plus las de leur existence et au bord de l’implosion. Juste à temps pour une prise de conscience existentielle, lorsque résonne dans la vallée l’écho du doute profond qui anime nos héros : « Why do I stay ? WHY DO I STAY ?! » Parce que l’amour, voilà pourquoi.

Un très bon avant-dernier épisode, qui me laisse perplexe cependant à comment cette saison va parvenir à se conclure alors qu’elle a tant de choses à résoudre…

Superstore S03E16 « Target »

Parce qu’on ne peut pas gagner à tous les coups, Superstore était un peu mou à mon goût cette semaine (mais j’ai regardé en me réveillant, j’étais peut-être juste encore un peu endormie). Glenn flippe parce que Jeff pris un job chez la concurrence ; Jonah pèse sa décision d’emménager avec Kelly (je peux l’aider sur ce coup là : mauvaise idée, tu vas finir par lui briser le cœur) ; et Dina cherche un partenaire à Amy. Aucune interaction entre les tourtereaux, ce qui n’est pas plus mal si les scénaristes veulent prolonger le will-they-won’t-they… comme la fin de l’épisode le suggère d’ailleurs.

Tout ça me convient très bien, mais je n’ai pas été emballée, peut être parce que l’épisode est en fait une pub de 20 minutes pour le-dit magasin concurrent, en fait gros partenaire de NBC. Je comprends que les séries doivent survivre, mais c’est pas parce que j’accepte les placements de produits que je dois les apprécier.

[Side-note : J’ai longtemps hésité à inclure le titre de l’épisode, étant donné qu’il s’agit du nom du magasin. J’ai décidé de le faire, mais je reste mal à l’aise par rapport à ma décision.]

Another Period S03 et Garfunkel and Oates S01

Je ne m’étendrais ni sur Antoher Period, qui continue de me plaire intensément mais sur laquelle je n’ai déjà pas beaucoup plus à dire que mon long paragraphe de la semaine dernière, ni sur Garfunkel and Oates, dont la critique devrait être mise en ligne au plus tôt. [EDIT : elle est là.]

Les deux séries sont solides, très drôles et écrites et interprétées majoritairement par des femmes. N’y voyez pas là une quelconque surprise, mais plutôt un bonheur intense de voir des créations de femmes qui m’inspirent. Je rajoute Riki Lindhome, Kate Minucci et Natasha Leggero à mon autel, juste à coté de Tina Fey, Mindy Kaling, Kate McKinnon, Samatha Bee, Kristen Schaal, Amy Poehler et toutes les autres que j’oublie.

HAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA. C’est drôle parce que c’est encore ce que pensent pas mal de gens. Bouhouhou. IFC. Récupéré de Bitch Flicks

Les moments forts de ma semaine

Ma larme à l’oeil : Riverdale

Cheryl est loin d’être mon personnage préféré dans Riverdale, probablement parce qu’elle ne peut s’empêcher de se comporter en bully à chaque fois qu’elle semble se racheter. Je dois cependant avouer qu’elle ne mérite pas tout ce qui lui arrive et je comprends tout à fait que l’acharnement des scénaristes partage l’opinion publique.

Tout au long de l’épisode de cette semaine, la peur de Cheryl est palpable et glaçante. Madelaine Petsch m’a émue avec son désarroi (et ses larmes), jusqu’à un final qui m’a laissée muette et scandalisée.

Diantre, Cheryl a ses défauts mais elle ne mérite pas tout ce qui lui arrive. The CW. Récupéré de Insider

Mes papillons dans le ventre : Brooklyn Nine-Nine

J’étais tellement excitée du retour de la série que je suis entrée dans une transe de bonne humeur. J’avais l’impression d’être bourrée et amoureuse à la fois, si bien que je me fiche complètement que l’épisode ait été un peu faible.

Mon pincement au cœur : The Middle

J’aime beaucoup la dynamique de la famille Heck, mais je dois avouer que vivre avec Mike ne doit pas être la chose la plus facile au monde :

Frankie :Tthe truth is, some guys need a little push.
Sue : Is that how it was with you and Dad?
Frankie : Well… not exactly.
Sue : He didn’t tell you he loved you first?
Frankie : I’m not sure he’s ever told me that. But he definitely implied it at our wedding.

The Middle parvient le mieux à faire rire lorsqu’elle s’inscrit dans un vécu plausible, et c’est ce que j’ai ressenti ici. Mike, froid, distant même si de tout évidence attaché à sa famille, me rappelle ce que je suis par moment; d’où le malaise.

Mon éclat de rire : Brooklyn Nine-Nine

Sans surprise, puisque le simple fait que Brooklyn Nine-Nine m’a mis la banane pas possible ; mais je dois avouer que j’ai vraiment aimé l’excursion à la bibliothèque, probablement parce que ça m’a rappelé du Lonely Island vintage.

C’est pas tout à fait normal que je sois d’autant plus attirée par Samberg, si ? Fox. Récupéré de Giphy

Malgré quelques points faibles, cette semaine fut un véritable régal niveau série. Avec toutes les reprises, mon planning hebdomadaires des semaines à venir risque cependant d’être intenable… Il va falloir faire des choix (mais quand ne le faut-il pas ?), et je suis encore hésitante. Après, plus qu’une semaine avant les vacances de Pâques : toute pause sera donc provisoire.

Et vous, quels ont été les points forts de votre semaine ?
C’est juste moi où vos planning séries sont aussi chargés ?
Il y a encore plein de trucs qui doivent reprendre… Qu’est-ce que vous attendez avec impatience ?

On se revoit dimanche prochain pour un debrief trop long,

Toujours vôtre,

Enid.


L’image à la une est la propriété de The CW.
Les dialogues sont récupérés d’addic7ed.

Publicités

5 commentaires sur “Ma semaine devant l’écran #7 | Rédemption

  1. Pauvre en séries ? C’est ça que tu appelles pauvre en séries ? Sérieusement ?? 😂

    Je suis entièrement d’accord avec toi sur OUAT, même si la saison m’a plus plu que toi pour l’instant 🙂

    Concernant Unreal, je ne suis pas d’accord sur la phrase disant qu’elles ont tué trois personnes. Elles ne sont pas spécialement responsable pour Mary, la responsable s’est fait virer 😇 et puis c’est Jeremy qui a provoqué l’accident, qu’y peuvent-elles ? 😏 j’attends le moment où on apprendra que Yael est encore en vie mais s’est fait passer pour morte pour mieux les dénoncer 😇

    Et sinon dans The last man on earth, on avait déjà revu Jasper avec Melissa avant la pause il me semble. J’ai bien aimé l’épisode, mais au contraire, je trouve que ça ne relance pas la saison parce qu’il n’y a plus d’intrigue en cours 🤔 c’était en revanche un chouette épisode !

    Aimé par 1 personne

    1. Mon « pauvre en série » faisait référence à la semaine dernière (du coup, avant dernière, faut peut-être que je pense à une autre formulation, ce n’est manifestement pas clair).

      Concernant UnREAL : OK, je te le concède, elles ne sont pas directement responsables de la mort de Mary (même si même si, environnement de travail toxique, et tout et tout). Rachel a clairement dit qu’elle avait produit Jeremy il y a quelques semaines ; ils auraient pu le dénoncer, vu que c’est lui qui a les mains sales, mais ils ont préféré protéger leurs intérêts, ce qui reste moralement (voir pénalement ?) répréhensible. J’avoue, j’avoue que j’aimerais bien tous les voir derrière les barreaux, surtout parce qu’il y a une culture de l’impunité pour les héros dans les séries TV américaines (alors que les méchants plongent parfois pour moins) et que ça m’agaaaace.
      Peut-être que Yael s’est réincarnée dans la journaliste ? Ca expliquerait tellement…

      J’avais pas fait attention pour Jasper dans The Last Man on Earth, du coup j’ai quand même été surprise 😀 Moi ça ne me dérange pas que l’intrigue Karl soit bouclée; c’était chouette mais j’ai l’impression qu’on en avait fait le tour… Le sort des guest-stars dans la série ; ils arrivent/ ils deviennent fous/ ils meurent ou s’exilent. Après sans eux, on risquerait de s’ennuyer un peu 🙂

      En tout cas, merci pour le feedback !

      J'aime

Répondre à Enid Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.