Fin de saison : The Detour (saison 3)

Alors que la saison quatre n’est pas encore confirmée, The Detour vient de conclure son excellente saison trois sur un finale à la fois surprenant et complètement prévisible pour le spectateur observateur (que je ne suis pas). Comme dans l’habitude de la série, absurdité et logique se sont équilibrées pour enfin nous expliquer toutes les pistes laissées en suspend cette saison, comme la foule éclectique dans le commissariat, l’obsession d’Agent Edie (Laura Benanti) et la mystérieuse disparition du cash de la mission marine de Nate (Jason Jones). Un coup de génie.

JE ME POSE LA MÊME QUESTION DEPUIS UN CERTAIN TEMPS, MONSIEUR L’AVOCAT.  Non mais, t’aurais pas pu demander plus tôt ? TBS. Récupéré de The Detour sur Giphy.

Revenons sur la saison, le finale et les perspectives pour le futur des Parker.

 

Bon alors, il s’est passé quoi cette saison ?

La saison trois commençait avec les Parker en train de fuir quelque chose mais je vous jure, je ne sais plus quoi (les crimes du père de Robin, il me semble ?) ; on sait juste que leur course est parvenue à une fin parce que les flash-forward les montrent en train de discuter avec leur avocat… Mais comment en sont-ils arrivés là ?

Fatigués, voilà que Nate, Robin (Natalie Zea) ainsi que leurs jumeaux Delilha (Ashley Gerasimovich) et Jareb Jared (Liam Carroll), s’installent dans une petite ville d’Alaska, dotés d’identités toutes fraîches. C’est apparemment le plan parfait pour eux, puisque, comme le dit un des habitants :  « It’s a whole state of misfits! »

Mais qu’est-ce qui pourrait se passer de mal ? TBS. Récupéré de Pog Design

Ils auraient pu vivre leur vie heureuse, si ce n’était pour Agent Edie – qui les retrouve le jour même de leur arrivée – et leur tendance naturelle à faire foirer les choses. Nate se retrouve père au foyer alors que Robin endosse la casquette de breadwinner lorsqu’elle accepte un emploi dans un bar un peu louche (mais juste un peu). Parce que Nate est un mâle et qu’un mâle, c’est con, il vit mal de se retrouver au second plan (aussi, Robin déconne légèrement). Agent Edie devient coach assistante de l’équipe de hockey de Nate et les deux se rapprochent… Mais pas trop, parce que les Parker, malgré leurs divisions, il s’aiment quand même beaucoup.

Quand aux gamins, ils s’adaptent tant bien que mal à leur nouvelle vie. Jareb Jared devient maire, parce que parce que et Delilah découvre sa sexualité et se dégote un petit copain assez horrible. Mais ça, c’est avant que la saison se re-transforme en course poursuite lorsque des agents fédéraux infiltrent le mariage de leurs parents. Delilah commence à en avoir sérieusement marre, de sa famille et de leur mode de vie, et elle le fait savoir.

Tellement méta. TBS. Récupéré de The Detour sur Giphy

Dans le dernier épisode, « The Escape« , les Parkers finissent par se faire rattraper par l’armée dans une petite ville touristique « du Far-West » et les voilà embarqués au commissariat. Là, on apprend enfin le nom de famille de Agent Edie… C’est Randall ! Tintintintin… Et oui, Robin à une première seconde soeur, qui est désespérée d’avoir été abandonnée par son père et veut donc le retrouver, d’où la traque obsessionnelle des Parker [tiens, maintenant que j’y pense, je crois bien que c’est pour ça qu’ils fuyaient, parce que Robin savait où était papa mais qu’elle ne voulait pas avoir à le dénoncer]. Une clarification certes un peu absurde mais aussi la seule réponse rationnelle à la situation. Elle est aussi enceinte de son beau-frère mais ça, personne ne le sait, et surtout pas Nate.

Dans tout se ramdam, Delilah en profite pour s’éclipser, concluant un plan amorcé depuis le début de la saison : elle a une voiture (celle de son trou du cul de copain), du cash (celui gagné par Nate lors de son expédition en mer) et tous les outils en main pour se faire une nouvelle vie (merci maman). Alors que le commissariat s’agite pour la retrouver, Robin déclare que tout effort est futile… Delilah est plus Randall que Parker, et si le veut vraiment, elle disparaîtra. Or il semblerait que, pour le moment en tout cas, disparaître est son plus grand désir.

Alors que sa famille inquiète est dévastée, la voilà qui profite d’une liberté nouvelle, un sourire aux lèvres… Peut-être même le premier de la saison ?

Attention à toi quand même Delilah. N’accepte pas de bonbons d’étrangers, ne monte pas dans à bord d’un véhicule suspect et évite de te faire des connaissances trop louches. Bref, ne fait pas ce que tes parents t’ont toujours montré. TBS

Ah ouais, quand même… Et c’était bien ?

Oui c’était bien. C’était très bien, même.

Le début de la saison fait très épisodique, vu que les Parker semblent vivre sans trop de soucis autre que leur inadéquation à tout. Ça rappelle le début de la saison deux, où ils étaient pépères à New York. Tout ne fonctionne pas à merveille, mais les intrigues des jumeaux, comme l’élection du maire où la vie amoureuse de Delilah, sont très bien menées. C’est plus bordélique pour les adultes (notamment toute ce qui concerne Agent Edie), comme d’habitude, mais le ressort comique est là. J’ai beaucoup aimé « The Boat », qui marque la fin de la « normalité » lorsque Nate se retrouve sous l’emprise de l’air marin et de méthamphétamines.

Le mieux, c’est la tronche de Jason Jones mais je n’ai pas trouvé de photo. TBS. Récupéré de The Detour sur Giphy

La seconde partie de saison est le début de la re-re-fuite. Comme ça arrive, il y a eu des coups de mou (pour moi, c’était « The Vows » et « The Plane », heureusement qu’il y a eu l’excellent « The Water«  entre les deux), mais la conclusion permet de mettre en perspective toute la saison. Dès le premier épisode, on sent que Delilah en a marre, mais c’est vraiment juste lorsqu’elle a fait ses adieux à Jareb Jared dans « The Funeral », que la perspective d’une fugue m’a traversée l’esprit [gardez à l’esprit qu’ils sont complètement défoncés dans l’extrait suivant] :

Delilah : When I’m gone, I’m gonna miss you most of all.
Jared : Where am I going?
Delilah : I’m going.
Jared : Where?
Delilah : Far away.
Jared : To that tree over there?
Delilah : Further.
Jared : To the other tree? I mean, he seems shy, but I’m sure we could be friends.
Delilah : No. Really, really far, and I’ll be gone forever.
Jared : Yeah, I always thought you’d be the first one to leave. I’m gonna miss you, too.

Cet échange est suivi d’une dispersion des Parker, où chacun décide de partir jusqu’à ce que Nate les ligote, du coup, j’ai mis ça sur le coup de la drogue et je n’y ai plus prêté attention. Maintenant que j’y pense, cependant, la fugue est la seule conclusion logique pour le personnage de Delilah. Si il y a une saison quatre, j’espère qu’on pourra suivre ses aventures. Je pense qu’elle peut finir par rentrer au bercail, ne serait-ce que parce qu’elle est encore jeune et que, malgré le faite qu’elle affirme le contraire, elle aime de toute évidence sa famille foireuse.

Un petit câlin à papa, parce que même qu’on on est adolescent et qu’on déteste la vie, c’est toujours bon de faire un câlin à papa. Il faudrait que j’appelle le mien, tiens, ça fait longtemps. TBS. Récupéré de The Detour sur Giphy

J’ai toujours aimé The Detour mais principalement pour les gags. Cette saison est d’autant plus chouette qu’elle a développé les conséquences du style de vie des Parker sur leurs enfants. On ne se connait pas encore bien, mais la dramatisation des comédies, lorsqu’elle est subtilement menée, est quelque chose qui me fait chavirer le coeur (Kaamelott ftw).

On va où, maintenant ?

Ça, c’est une très bonne question. La saison quatre n’est pas confirmée mais je croise les doigts pour qu’elle ait lieu. Certes, la fuite (et la poursuite) de Delilah peut être intéressante à suivre ; mais il y a aussi plein de rebondissements possible avec les autres Parker. Maintenant qu’ils ont été appréhendés, que va-t-il se passer avec papa Randall ? Comment Edie va-t-elle s’insérer dans la famille ? Quels vont-être les effets de sa grossesse sur ces nouveaux développements ?

Suffisamment de questions pour me donner envie de revenir dans un an, si le dieu des ratings le permet.


Enfin bon, ça c’est ce que j’en pense… Quel est votre avis sur la question ?

Sincèrement,

Enid.


L’image à la une est la propriété de TBS et a été récupérée de Variety
Les dialogues viennent de addic7ed
Je remercie TBS d’avoir son propre Giphy parce que je suis ULTRA-NULLE pour trouver ce genre de choses (et que la recherche google image pour cette série est juste insupportable)

Publicités

3 commentaires sur “Fin de saison : The Detour (saison 3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.