Reprise de saison : Archer (saison 9, Danger Island)

Il y a quelques années, intriguée par un meme, je décidais de donner une chance au genre des séries animées, dont je m’étais toujours tenue éloignée. Depuis, Archer a bien changé et s’est sans cesse réinventée. La neuvième saison, nommée Danger Island, fait juste ça, puisque nos personnages n’ont que quelques similarités avec ce qu’ils étaient au début. Mais eh, tant que c’est drôle, je serai là, qu’Archer soit une histoire d’espions, de crime noir ou, comme ici, d’aventure à la Indiana Jones.

Qu’est-ce qu’Archer ?

Archer est une série d’animation pour adultes créée en 2009 par Adam Reed, au départ centré sur les agents incompétents de l’agence d’espionnage ISIS (non, ce n’est pas une mauvaise blague, on est en période pré-Daesch ; le nom de l’agence a été oublié dès lors qu’il est devenu celui du groupe terroriste). On suit les aventures de Sterling Archer (codename Duchess, H. Jon Benjamin), fils de la patronne, homme-bébé, homme à femmes creusé de « mommy issues » et amateur de grammaire, ainsi que du reste de l’agence, à savoir sa mère, Malory Archer (Jessica Walter), sa copine on-and-off, Lana Kane (Aisha Tyler), la directrice des ressources humaines grossière, Pam (Amber Nash), l’assistante psychotique de Malory, Cheryl (Judy Greer), le comptable pathétique Cyril Figgis (Chris Parnell) et le scientifique fou Krieger (Lucky Yates).

Il y a aussi beaaaauuucoup d’alcool. C’est d’ailleurs peut-être pour ça qu’il y a beaucoup de cul et de violence ? A réfléchir. FXX via Vulture

Archer est une série qui repose sur des dialogues piquants et intelligents, et de l’humour résultant surtout d’histoires de cul et de violence (mais pas que). C’est très drôle, mais c’est parfois difficile à suivre, tant certaines références sont obscures et lancées si vite qu’on n’a pas le temps de les repérer. Ca gueule beaucoup, aussi. Mais, dans son meilleur, Archer est capable de voir de l’humour dans tout (même dans un cancer), dans une nonchalance parfois remarquable. Ca ne sert à rien de se soucier de la vie des personnages, ou de s’inquiéter leur futur : Archer est là pour faire rire, et pour ça, elle est prête à réinventer ses personnages encore et encore. Tout ne fonctionne pas à merveille, mais jusqu’à présent, je suis toujours restée une fidèle spectatrice, pas hilare du début à la fin, mais suffisamment divertie pour revenir encore ou encore.

L’intrigue d’espionnage constitue le coeur de la série pour les quatre premières saisons ; depuis, on est passé sur des saisons centrées sur la même équipe dans de nouvelles situations (une opération de trafic de drogue, une agence de détective privés, etc.). La saison huit à carrément bouleversé la chose en prenant place dans l’imaginaire d’Archer, où les personnages étaient réutilisés pour jouer une histoire de gang dans les années 1950 ; cette saison continue dans l’idée d’anthologie, puisqu’on est propulsés dans les îles du Pacifique pré-WWII.

Si vous vous mourriez d’envie de savoir si Archer allait se réveiller de son coma, passez votre chemin. Comme dirait Pam « Sometimes I wonder if he’s dreaming. Then I remember that I don’t give a shit« . FXX via Collider

« Strange Pilot » : pareil mais différent (aujourd’hui avec un perroquet)

Si vous mourriez d’impatience de savoir si Archer était sorti du coma, la réponse est apparemment non, mais aussi « who gives a shit ? « . De toute façon, Danger Island n’est pas du tout dans la chronologie de la saison sept, donc on peut en profiter telle qu’elle est jusqu’au jour où Adam Reed décide qu’un retour à l’espionnage est approprié. Pour le moment en tout cas, on a affaire à des pilotes, propriétaires d’hôtel, princesses et espions allemands en Polynésie française (sur l’île de Mitimotu pour être précise) dans les années 1930. 

Archer est toujours aussi un alcoolique fonctionnel et un porc avec les femmes – l’épisode commence tout juste après une nuit torride avec Charlotte Vandertunt (ancienne Cheryl), en lune de miel et regrettant déjà son choix. Son mari a vite fait de la quitter et la voilà coincée sur l’île sans passeport et sans argent, et en prison de surcroît. Archer, bien évidemment, ne se sent pas un tantinet coupable. Il joue un pilote et Malory est de nouveau sa mère et sa boss (et la propriétaire de l’hôtel). Pam est son garde du corps (?) et surtout, super-musclée. Ray et un policier français. Krieger est un perroquet s’appelant Mr. Crackers. « Actually, technically, I’m a macaw, which is actually a type of parrot, so I’m technically a parrot, actually. » Un perroquet qui parle avec des vraies phrases, qui boit et qui ne dit pas non à une petite couverture pour lui tenir chaud.

« Yes, I talk, get over it. » Et comme ça, c’est fait et on accepte tous les fait qu’un perroquet soit un des personnages principaux de la nouvelle saison. Archer dans toute son absurdité. FXX via IndieWire

Dans le ramdam causé par les conséquences de la nuit d’adultère de Charlotte et Archer, Princess Lanaluakalani arrive à l’hôtel à la recherche d’un pilote et Archer essaye directement de la séduire ; bien sûr, puisque dans toutes les réalités, Archer court après Lana, et ne s’arrête que de s’intéresser à elle lorsqu’elle veut aussi de lui. Elle et son ami allemand Siegbert Fuchs (anciennement Cyril) sont à la recherche de quelque chose – bien qu’on ne sache pas quoi – probablement pour des raisons louches.

L’avion d’Archer est terriblement mal en point, mais n’ayez crainte, tout le monde parviendra a atteindre la surface de l’île sain et sauf (et si vous vous inquiétez, souvenez-vous, c’est Archer, et on est dans le fantasme d’un esprit comateux). Mais ça ne veut pas dire que les aventures sont déjà finies, non non, l’île regorge de dangers, parmi lesquels : des sables mouvants, des grenouilles empoisonnées et des cannibales (Les Mua Mua, « – A small native tribe that has had very limited experience with people from the outside world. – Except as food« ). Ca promet d’être marrant tout ça.

Archer est borgne, aussi. Ca lui donne un air de pirate sexy plutôt sympa et c’est déjà l’occasion de faire des blagues sur les fétichismes farfelus de Cheryl Charlotte. FXX via IndieWire

« Strange Pilot » est un chouette reboot qui prend tout le fun du principe d’Archer pour laisser le reste derrière. La cadence est rapide, les blagues fusent, l’absurdité est au rendez-vous et l’animation continue d’être ma foi fort plaisante.

Faudra voir comment Danger Island tient la route mais tant que je ris, je serai au rendez-vous !


Et vous, qu’avez vous pensé du retour d’Archer ?
On en parle, du perroquet, où on fait comme si de rien n’était ?

Une bonne journée à chacun d’entre vous,

Enid

Publicités

Un commentaire sur “Reprise de saison : Archer (saison 9, Danger Island)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.