Fin de saison : Superstore (saison 3)

Avec la diffusion de son vingt-deuxième épisode, ma série préférée à propos d’employé d’un grand super-marché (ben oui, il faut bien être précis) a conclu sa troisième saison la semaine dernière… mais séchez vous larmes, elle revient d’ores et déjà l’année prochaine.

Je suis Superstore scrupuleusement depuis déjà deux ans, et retrouve chaque semaine avec un plaisir non dissimulé les non-aventures des employés du Cloud 9, avec une petite préférence pour le will-they-won’t-they des deux personnages principaux, Amy et Jonah, qui fait battre mon cœur mou de marshmallow. La saison a eu ses hauts et ses bas, mais personnellement, j’étais toujours au rendez-vous.

Discutons un peu de ce qui s’est passé cette année et dans le finale.

Tornades et conséquences (ou ce qui s’est passé cette saison)

La seconde saison finissait par une tornade détruisant le Cloud 9, lors de laquelle Amy  (America Ferrera) embrassait Jonah (Ben Feldman). Deux mois plus tard, le magasin est réparé et prêt à être rouvert ; la relation entre Amy et Jonah, cependant, demande encore un peu de travail, même si la première décide de divorcer de son mari.

Cette saison, comme les autres, aura été une saison de blagounettes et d’événements insignifiants au magasin. Cependant, ça a également été la saison des relations et autres amitiés – comme quoi, il se passe des trucs dans Superstore.

NBC via Kodiapps

Le gros de la saison : de reconstruction à construction

Ne prétendons pas que la tornade ait eu quelque effet que ce soit sur la mentalité de l’entreprise et sur le quotidien professionnel des employés. Pourtant, les répercussions se font sentir tout au long de la saison – et jusqu’au dernier épisode. Certains personnages se retrouvent touchés par la situation, d’autres sans maison, puis il y a toute cette histoire du bisou qui finit par sortir. Et ça, c’est sans compter sur ceux qui sont morts pendant la tornade (RIP Sal).

Un premier changement est le développement de l’amitié entre Amy et Dina. Si elle est longtemps une source de blague – Dina (Lauren Ash) voit en Amy une meilleure amie, alors qu’Amy voit en Dina une au mieux une collègue, au pire une collègue emmerdeuse -, elle est devenue de plus en plus sincère au cours des épisodes. C’est à Dina qu’Amy avoue avoir un faible pour Jonah ; puis c’est vers elle qu’elle se tournera pour conseil lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte. C’est une amitié improbable, mais ni l’une ni l’autre n’ont apparemment de vie en dehors du boulot. Qu’elles puissent compter l’une sur l’autre, c’est déjà bien.

Une meilleure ami est quelqu’un avec qui désespérer. NBC via Nice TVzion

Ce n’est pas le seul changement de dynamique… Jonah se retrouve sans appart, et emménage alors avec Garrett (Colton Dunn) ; Amy, nouvellement célibataire, doit s’ajuster à sa nouvelle vie ; Glenn (Mark McKinney) et Jerusha essayent d’avoir un enfant, et Dina se propose d’être la porteuse ; Kelly, la toute nouvelle employée, développe une romance avec Jonah ; etc. Après une saison passée focalisée sur les vies personnelles de Mateo (Nico Santos) et Cheyenne (Nichole Bloom), ces deux derniers sont peut-être moins exploités – sauf pour les moments comédies, bien heureusement.

Parce que oui, comme chaque année, Superstore s’est fait un régal de se moquer avec cynisme des inégalités sociales aux Etats-Unis. Dans un épisode, Amy et Jonah tentent de développer un fond de santé pour les employés ; dans un autre, on apprend que Cheyenne est obligée de travailler à mi-temps chez le concurrent afin de survivre ; le finale, sur lequel je reviens très bientôt, se concentre quand à lui sur les licenciements frauduleux… On reconstruit le magasin, pas le système.

Le mieux c’est encore le regard pré-bisou. Diantre qu’ils sont choupis ces deux-là. NBC via Cloud 9 Daily

Un dernier grand développement est celui de la relation entre Amy et Jonah, qui continue sa route lentement et surement. Leur baiser de la tornade est vite « oublié », d’autant plus que Jonah est autrement engagé avec Kelly. Assez tôt dans la saison donc, tous les espoirs semblent perdus ; sauf qu’Amy, voyant Jonah heureux avec quelqu’un d’autre, s’aperçoit qu’il est peut-être plus qu’un ami pour elle. Lorsque leur baiser devient public, elle avoue même avoir eu un faible pour lui, ce qui le surprend et le déstabilise – pour le plus grand régal des employés sous les yeux desquels la scène se déroule :

Jonah : Amy is not my soul mate, okay ? Yes, fine, when I first started working here years ago, I… I had a little crush on Amy. There, I said it. Okay?  Are you happy ?
Amy : Exactly. And at one point, I had a crush on Jonah, and that’s all in the past.
Jonah : Exactly. Wait, what did… you… when did you…?

A partir de là, tout s’accélère. Amy et Jonah continuent de prétendre qu’ils sont juste amis – et Jonah s’installe même avec Kelly – mais les petits moments trognons s’enchaînent sans trop de subtilité. Lorsque Amy réalise qu’elle est enceinte de son ex, elle décide alors d’embrasser Jonah parce que : « I just wanted to. Before everything changed. » Tout pourrait bien se passer mais, assez logiquement, Jonah est agacé plus qu’autre chose : il a couru après Amy pendant deux ans et c’est maintenant qu’ils est « heureux en amour », et qu’elle est enceinte, qu’elle veut bien de lui. Il n’a pas tort d’être fâché, mais il ne peut pas s’empêcher d’être méchant, et ça, c’est plutôt triste. Ainsi, dans le pénultième épisode, alors qu’Amy lui demande pourquoi il travaille au Cloud 9 alors qu’il pourrait partir à sa guise, il lui répond : « So could you, but we all know that’s never gonna happen. » Et sur ces dures paroles, Amy et Jonah décident de se tourner le dos à jamais.

T’inquiète, Sandra, moi aussi je gonfle tout le monde avec mes ships. NBC via Cloud 9 Daily

Non, je rigole, on n’a pas encore parlé du finale !

« Town Hall » ou comment foutre le bordel sans catastrophe naturelle

Le finale de la troisième saison de Superstore est un double épisode qui permet d’enfin mettre fin à la torture d’Amy et de Jonah… ou plutôt de la relancer ? Quand aux autres employés, les voilà coincés dans leur triste réalité.

« Town Hall » tourne autour d’une idée annoncée dans l’épisode précédent : le PDG va venir en personne répondre aux questions des employés du Cloud 9 touché par la tornade, dans un événement qui sera retransmis dans tous les autres magasins autour du globe. Alors que Laurie leur fait la liste des sujets à ne pas discuter, Amy remarque que « Myrtle » en fait partie, ce qui l’intrigue. Myrtle, c’était cette employée du troisième âge virée il y a à peine quelques épisodes… et si ce n’était pas juste son incompétence qui lui aurait valu le couperet ? Voilà qu’Amy se lance dans l’enquête, pour s’apercevoir que Jonah a eu la même idée qu’elle et la vérité éclate vite lorsqu’ils mettent leur différent de coté pour travailler à deux. Jeff avoue alors que Cloud 9 encourage les superviseurs à donner des avertissements aux employés les plus âges, afin qu’ils soient doucement mis dehors. Scandale !

« And that’s why you never trust a Jeff. » NBC via Spoiler TV

Après une séance de brainstorming, l’équipe du Cloud 9 décide alors de confronter le PDG et concocte pour cela un plan infaillible reposant sur la confession publique de Jeff et l’obtention d’un e-mail incriminant de Laurie. Ils ont même prévu une caméra pour prendre le relais au cas où corporate déciderait de couper la diffusion dans l’espoir de passer sous silence ses manigances ! Bien évidemment, tout ça ne se passe pas comme prévu. En effet, si Amy et Jonah parviennent à récupérer l’email, ils n’arrivent pas à temps à la séance de question-réponse. De plus, Jeff retourne sa veste lorsqu’il se voit offrir son ancien boulot.

Le statu quo donc pour nos employés [et toute ma compassion pour Mateo, qui doit supporter la trahison de son copain], mais ça, c’était à s’y attendre. Le vrai mystère, c’est ce qui va se passer entre Amy et Jonah. Dans tout l’épisode, ils travaillent à deux ; dans les dernières minutes, ils décident de repartir à zéro.

Proposer un nouveau départ à une meuf alors que tu sais qu’elle te plaisait dès le départ… Well played, Jonah. Well played indeed. NBC via Cloud 9 Daily

A peine le nouveau départ déclaré que Jonah embrasse Amy. Cette fois-ci, ils vont faire les choses bien, dès le début… et si ça veut dire faire l’amour passionnément au boulot, ça veut dire faire l’amour passionnément au boulot. Sauf que… Sauf que c’était oublier la caméra de secours, qui, dès lors que le questions-réponses se conclut, prend le relais. Et devinez où elle est, la caméra ? Pile dans la sale où nos tourtereaux sont occupés à leurs affaires. Leur romance commence donc sous les yeux de tous les employés et tous les clients de tous les Cloud 9 du monde. Oups.

Superstore saison 3, c’est toujours bien ?

Si vous avez suivi mes commentaires hebdomadaires, vous savez déjà que j’ai bien accroché à cette saison de Superstore. Je ne vais pas vous mentir, le will-they-won’t-they a fait beaucoup pour moi (au cas où ce n’était pas encore évident). Mais au delà de ça, j’ai trouvé que, semaine après semaine, la série restait généralement plutôt bonne, notamment grâce à l’introduction de nouveau personnages et aux « petites intrigues » plus ou moins débiles (je pense au fromage de Marcus, garanti 100% humain, pour le « plus débile »).

D’un point de vue des nouveaux personnages, je n’ai pas tout de suite été charmée par Kelly (Kelly Stables), mais je dois avouer que le dernier épisode me l’a plutôt bien vendue. C’est triste qu’elle ait été autant malmenée par Jonah, qui la largue finalement, juste au moment où elle lui dit « Je t’aime » ; mais d’un autre coté, ça promet pour la saison prochaine. Elle qui a souffert de n’avoir été définie que par sa relation avec Jonah pendant la grande partie de la saison, la voir remettre Carol à sa place en lui proposant des plans carrément fous pour se débarrasser de Jonah était jouissif. Elle est vive, intelligente, et si elle prévoie de se venger (même si de manière plus raisonnée), je suis in ! Second chouette ajout de la saison à mes yeux : Jerusha. La femme de Glenn n’apparait que dans quelques épisodes, mais j’étais directement séduite. Elle est exactement ce que je pensais qu’elle saurait ; mais d’un autre coté, je ne serais jamais parvenue à l’imaginer seule. C’est une petite merveille.

Ce qui était très chouette cette année, c’était également l’exploration des personnages. J’ai beaucoup aimé l’arc d’Amy, et le fait qu’elle continue d’être construite par ses défauts autant que par ses qualités. C’est chouette quand les héros ne sont pas parfaits, ça les rend plus vrais, plus énervants, mais aussi plus attachants. En tant normal, Amy devrait être la straight girl au milieu d’une bande de déjantés ; de plus en plus, cependant, elle s’avère aussi névrosée que ses collègues, qui eux apparaissent de plus terre à terre. Ils sont toujours les mêmes ; Superstore est juste parvenu à faire glisser la focale. C’est plutôt bien réussi.

Bordel que les gifs officiels sont saccadés. NBC via Giphy

La troisième saison aura probablement eu ses points faibles, mais avec les très bons épisodes de fin, je n’arrive plus à m’en souvenir. Je me suis bien amusée, j’ai même été émue, et j‘attends avec impatience la prochaine saison… Quelles vont-être les répercussions de la vidéo sur la vie professionnelle d’Amy et Jonah ? Sur leur potentiel couple ? Que va-t-il advenir de Jeff et Mateo ? Comment Kelly va-t-elle se venger ? Que de questions dont j’espère trouver des ébauches de réponse.

Et vous, qu’avez vous pensé de cette troisième saison de Superstore ?
Le finale vous a-t-il supris ?

Bonne journée,

Enid

Publicités

7 commentaires sur “Fin de saison : Superstore (saison 3)

  1. Les points faibles ? Humph, ce que tu as aimé pardi : le will they/won’t they qui finit par faire du surplace en mi-saison, Amy qui est humanisée mais s’en prend tellement plein la gueule qu’elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, Cheyenne qui disparaît (parfois littéralement pendant un épisode ou deux si je me souviens bien)… J’ai trouvé que les scénaristes tournaient souvent en rond en millieu de saison et la structure des épisodes qui n’offraient plus de conclusions aux intrigues me laissaient encore plus sur ma faim.
    En revanche, comme toi, j’ai trouvé qu’ils faisaient du très bon boulot sur Kelly et Jerusha, et les scènes de groupe sont de pures merveilles. C’était chouette d’avoir des relations et dynamiques nouvelles qui se développent.
    Quant à la fin de saison et ce cliffhanger, je trouve ça gênant et dérangeant. Si un truc comme ça arrivait dans la vie, les deux seraient ravagés pour à peu près le reste de leur vie, mais comme c’est une série, j’ai peur que ce soit vite expédié. J’attends de voir ce que donnera la saison 4 quand même, mais je suis moins positif que toi sur cette saison.

    J'aime

    1. Oups… Mais oui mais moi j’aime bien les simagrées ❤

      Je suis assez d'accord que ça a tourné en rond ; mais les derniers épisodes m'ont tellement enthousiasmée que j'en oublie tout ça.

      J'arrive pas trop à voir comment ils vont pouvoir gérer les retombées… et c'est justement ça qui m'intrigue !
      J'ai juste l'impression que l'acte va être coupé court (parce que bon, il y a bien quelqu'un qui va aller les prévenir, non ?) ; mais il est déjà bien entamé à la fin de l'épisode… Enfin bon, on verra bien :/

      J'aime

      1. Les derniers épisodes ont bien rattrapé le tout en avançant enfin, comme beaucoup de sitcoms le font finalement. La saison 1 est au-dessus des deux autres parce qu’elle ne perdait pas de temps dans ses 11 épisodes… Mais il n’y en avait que 11, ce qui n’est pas assez 😂

        Même si l’acte tourne court, c’est déjà trop tard pour Jonah qui a le pantalon et le caleçon au niveau des chevilles hein 😅 et ce n’était pas flouté dans les magasins à travers le monde, avec les gens filmant en plus 🙈 d’ailleurs, je trouve aberrant la dernière ligne de Garrett de ce point de vue là. Je vois des connaissances, même que je déteste, en train d’être filmés à coucher ensemble et diffusés en ligne, je m’arrange pour me motiver à couper la transmission ou l’acte plutôt que de dire « Oh regardez la télé ». Le gag est tombé à plat pour moi, ce n’était pas si drôle 😅 #lerelou

        Aimé par 1 personne

      2. Ouais, mais c’est bien Garrett ça. Il n’est pas hyper sympa, comme mec, et il me semble c’est pas la première fois qu’il fait des coups bas de la sorte (bien que pas de cette ampleur). J’essaye de trouver un exemple…

        J'aime

      3. Ouais ça m’a divisé intérieurement entre « c’est Garrett, il aime être détestable et voit le côté comique de la situation » et « mais quand même c’est un gros c******d de pas couper ça » 😅😅😅

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.