Prisonship Break | The 100 S05E03 : « Sleeping Giants »

Imaginez un peu : vous perdez une personne qui vous est chère. Année après années vous cherchez à honorer sa mémoire, vous organisez vos journées autour d’un but et d’un but seul, celui de n’agir que d’une manière qui l’aurait rendue fière… Sauf que voilà, cette personne est en vie ; pis, alors que vous vous êtes transformé dans le leader qu’elle souhaitez que vous soyez, elle a régressé en la personne qu’elle ne voulait pas vous voir devenir… Vous la sentez venir, la tragédie ?

Cette semaine, nos sept survivants en orbite cherchent à hijacker le vaisseau-prison alors que, sur Terre, Clarke et Madi vont de leur meilleur pour chasser les et échapper aux Prisonniers.

Combien de temps vont-elles pouvoir survivre ?
Comment Bellamy et cie. vont-ils redescendre à la surface ?
Qui sont les Prisonniers, exactement ?

Les réponses cette semaine dans The 100 Prisonship Break !

CW-The-100-S05E03-radio

Ce n’est pas Michael Scofield qui me contredirait : avant de pouvoir s’évader d’une prison – où, dans ce cas, d’un vaisseau-prison – il faut d’abord s’introduire dans ladite prison – ledit vaisseau-prison. Sauf que dans l’espace il n’y a pas de banque à cambrioler, donc Bellamy et cie adopte le plan B : arriver sur le vaisseau en navette. [Ici s’arrête la comparaison jusqu’à ce qu’elle recommence.] C’est plus difficile que ça n’y parait, même qu’Emory se foire un peu et ça la torture pendant tout l’épisode, mais ils finissent par réussir à pénétrer le vaisseau, sans savoir ce qu’il vont y trouver.

En effet, ils ont compris qu’il s’agissait d’un vaisseau minier, envoyé il y a cent ans et peuplé à l’époque de prisonniers disposés à se tuer dans des camps de travail. Là où ils ont faux cependant, c’est qu’ils pensent qu’ils vont se retrouver face à leurs descendants, alors que clairement, c’est plus compliqué que ça. En arrivant dans la salle de commande, quelque chose devient limpide… « Something bad happened here. » Bon bah au moins, ils ont conscience que quelque chose est louche. Pas trop le temps d’y penser cependant parce qu’ils sont vite confrontés à deux sentiments qui se répondent de manière ambiguë :

  1. Il y a du carburant, donc ils vont pouvoir piloter la navette sur Terre et rentrer au bercail et faire ami-ami avec les Prisonniers sanguinaires
  2. Ils ont accès au communications et comprennent donc qu’il y a des gens en vie sur la surface de la Terre mais qu’ils se font courser par les Prisonniers sanguinaires

La course poursuite se termine par la capture d’une jeune femme ; ils arrivent à la conclusion que si quelqu’un est en vie sur Terre, c’est probablement Octavia étant donné qu’elle était à la tête de l’unique groupe de survivants et que les Prisonniers la décrivent comme « a feisty one ; pretty too » – souvenez vous, Bellamy et cie. pensent que Clarke est morte. [Je suis partagées : est-ce bizarre que Bellamy pense directement à Octavia avec cette description ou juste le signe que sa frangine lui manque ?] Bien évidemment, nous on sait que ce n’est pas le cas, mais comme souvent dans The 100, les personnages n’ont pas autant d’informations que nous et c’est ça qui les mène à faire des mauvais choix.

Clarke est donc désormais aux mains des prisonniers et de leur leader Charmaine, qui n’est pas hyper contente de la manière dont Clarke trucide ses hommes les uns après les autres depuis qu’ils sont descendus sur Terre. C’est un parallèle amusant avec la saison une et à la capture de Lincoln, pour ceux qui se souviennent ; Clarke tente même de dissimuler qu’elle parle anglais, mais Charmaine est bien plus vive que l’était notre héroïne à ses débuts (d’un autre coté, elle avait 17 ans, on peut lui pardonner). Elle a de surcroît deux bras droits (ou plus probablement un bras droit et un bras gauche ?) aux techniques un peu différentes : McCreary son « tueur de masse préféré » (c’est elle qui le dit), qui aime la torture (et rejette des vibes de Brad Bellick des débuts) et Shaw, seul ancien altar boy, préférant la communication mais qui a probablement un vice caché vu qu’il s’agit d’un ancien membre de l’équipe de surveillance des Prisonniers qui a décidé de les aider à se rebeller (du Sarah Tancredi tout craché).

Bref, pour le moment, Charmaine est prête à parler et elle se justifie comme l’avait fait Clarke à l’époque : « Ecoute cocotte, on a mal commencé toi et moi, pardonne-nous, on ne savait qu’il y avait des survivants lorsque nous sommes descendus armés jusqu’au dents et qu’on a tenté de descendre ta fille adoptive, mais je pense que si on discute tout va bien se passer, non ? » Clarke n’est pas dupe, mais voilà que Charmaine ordonne a kill on sight order donc elle est au moins inquiète. Va falloir que Madi se terre… Mais c’est pas la seule personne pour laquelle on doit s’inquiéter : en pénétrant sur le vaisseau, Bellamy et cie. ont déclenché une alarme et il est temps « d’activer Kodiak ». Qu’est-ce que Kodiak ? La suite, tout de suite.

CW-The-100-S05E03-killonsight.png

Sur le vaisseau, Murphy est toujours arrogant et on comprend que la raison pour laquelle tout le monde le déteste est qu’il est le seul à ne pas s’être bougé le cul pour les aider à retourner sur Terre ; bouh Murphy, t’es nul et inutile et personne ne t’aime sauf tous les spectateurs. Dans tout ce blabla, Echo fait la découverte des capsules de cryogénisation et doucement, nos survivants comprennent qu’ils n’ont pas affaire à des descendants, mais aux Prisonniers eux-mêmes. « Mais enfin, c’est pas parce qu’ils sont en prison qu’ils ont fait un truc d’hyper grave, si ? » La criminologue en moi déteste l’admettre mais ces gars là n’ont pas l’air commode du tout. Pour reprendre les mots de Bellamy : « Murder, murder, murder, arson resulting in murder« . De quoi faire pâlir Fox River de jalousie. Et si les mots ne suffisaient pas à vous convaincre, Raven, Bellamy et Echo se font attaquer par un des Prisonniers (Kodiak, I presume ?) qui arrive à les maîtriser tous les trois, résiste deux coups d’épée (dont un qui le transperce) avant de finalement se faire étrangler. Diantre, j’veux bien croire que c’est le plus fort qu’ils utilisent comme chien de garde mais quelle bête !

D’ailleurs, Echo est d’accord avec moi et les survivants doivent maintenant choisir quoi faire avec les presque trois cents prisonniers en hibernation. Dans un moment so The 100, nos jeunes adultes torturés préférés discutent de si il faut tuer ou pas TROIS CENTS personnes et pour quelles raisons. En gros, quelque soit le choix, ce qui est important c’est de s’assurer que les survivants sur Terre ne soient pas mis en danger ; au final, OSEF des TROIS CENT personnes en elles-mêmes. Comme je disais : so The 100.

Bellamy : We’ve been off the ring for less than a day and we’re alrealdy talking about murdering hundreds of people.
Murphy : This is not murder. It’s survival

J’pense qu’on a dépassé les questions éthiques à ce point dans la série ; c’est cependant bon de voir que Bellamy essaye, mettant en pratique WWCD? (What would Clarke do ?). Bien sûr c’est drôle parce que Clarke a complètement changé depuis Praimfaya le second mais hé, ça il le sait pas, pour lui Sainte-Clarke s’est sacrifiée pour la rédemption de son âme.

Finalement, il est décidé de garder les dormeurs en vie MAIS mais de se servir d’eux comme monnaie d’échange pour les vies des survivants sur Terre. Comme quoi, Bellamy a aussi appris de ce qu’il a vécu : laisse ton ennemi faire les choix difficiles. En attendant, pour retourner sur Terre, Raven se rend compte qu’il faut que quelqu’un reste en haut… sauf qu’étant donné que Bellamy n’est pas prêt à sacrifier aucune vie aucune, elle prétend qu’il reste une navette de secours donc que tout va bien. « Please, let me get you all home« , elle supplie. C’est beau. Bellamy la croit sur parole alors qu’il s’agit de toute évidence d’un mensonge, et Murphy décide de rester derrière également, pour ce qu’il prétend être « the survivor’s move » (puisqu’Emory a manqué de faire crasher la navette en début d’épisode, vous vous souvenez). Il reste donc pour tenir compagnie à Raven, prétendument gobant également l’existence de la navette de secours. Mouais ; moi je pense surtout qu’il ne voulait pas laisser Raven toute seule parce qu’il a un petit faible pour elle ; ou juste peut-être parce qu’elle est la manifestation physique des erreurs de son passé. Qu’importe, au final, même son « son of a bitch » fait pâle comme réponse au constat tout sourire de Raven :  » You know what, you’re right, dying alone would have sucked« . These two are gonna be fine, right ? RIGHT ?

CW-The-100-S05E03-dying.png

Sur Terre, Clarke finit par parler lorsque les Prisonniers se retrouvent avec Madi en ligne de mire. Elle promet de tout raconter à Charmaine si elle la laisse s’enfuir ; exactement ce que fait cette dernière. Derrière les questions qu’elle pose, on sent tout de même l’envie de comprendre ce qui s’est passé ; après tout, les Prisonniers ont quitté la Terre dans notre futur proche (si j’ai bien compris la timeline) et donc ils n’ont pas vécu la première catastrophe nucléaire – ni la seconde.

L’atterrissage des survivants fait suffisamment de bruit pour attirer l’attention des Prisonniers mais pas assez pour qu’ils se rendent compte qu’ils sont descendus du ciel ? Qu’importe : en tout cas, Charmaine est pas contente parce qu’elle est persuadée que Clarke lui a menti et qu’il y a en fait beaucoup plus de survivants que prévu [Ah, et donc oui, Emory a réussi son atterrissage, au cas où le suspense vous tuait.] Alors qu’elle s’empresse de passer au cou de Clarke un collier à électrochocs (comment ça se fait qu’ils avaient ça avec eux ?), elle ordonne à ses hommes de tuer quatre des nouveaux arrivants, un pour chacun des hommes que Clarke à descendu… Mais avant que les Prisonniers ne puissent s’exécuter, voici que Madi arrive et leur pète la gueule. C’est qui la fifille à sa maman ?

Bien sûr, nos héros ne comprennent rien de ce qui se passe, jusqu’à ce que Madi reconnaissent Bellamy et l’appelle par son prénom « Clarke knew you would come« . Et tout le monde d’être complètement interloqué.

CW-The-100-S05E03-Meetup

Quels que soient vos ships, on est tout de même d’accord que ce moment est magique ?

Bellamy n’a pas tellement le temps de poser plus de questions (mais il apprend que les gens du Bunker ne sont pas sortis) que Madi le presse de venir à la rescousse de Clarke ce qu’il s’empresse de faire parce que c’est Clarke et qu’elle est en vie !

Il arrive plein phares dans le village, conduit par Madi (parce que Monty est une petite merde, je pense, en tout cas c’est l’explication la plus raisonnable sur pourquoi il choisirait une gamine de douze ans pour conduire plutôt qu’un adulte), il descend, les mains levées et prêt à négocier… A la question de Charmaine « Give me one good reason not to kill you where you stand« , il répond tout en aplomb « How about I give you 283 ? » ET BORDEL QU’EST CE QUE C’EST BAD-ASS. Ce n’est pas Clarke qui va me contredire… La vision de son meilleur amis la laisse béate et je vous répète la même question que tout à l’heure : quels que soient vos ships, on est tout de même d’accord que ce moment est magique ?

CW-The-100-S05E03-clarke.png
Ok de toutes mes blagues, celle-ci est la moins bonne (oui, même le coup des prouts) ; voyez-y une déflexion de mes sentiments.

« Sleeping Giants » me réjouit tellement que je ne sais plus quoi faire. La semaine passée, j’étais étonnée de tant apprécier un épisode sans Bellamy et Clarke ; et bien cette semaine, je confirme que c’est encore mieux que mieux quand ils sont làThe 100 est à son meilleur lorsqu’elle fait jouer des dynamiques relationnelles de ses héros (dans le mille ici, avec Clarke-Madi, Bellamy-Clarke, Raven-Murphy) et lorsqu’elle les confronte à des choix difficiles (tuer ou ne pas tuer TROIS CENTS hommes) : donc ouais, on est tout de même bien haut dans l’échelle de ce que la série fait de bien. Hâte d’être mercredi pour la suite.

Remarques en vrac

  • Qui a capté le petit sourire de Raven lorsque Murphy a dit « What the hell… Let’s be good guys » ? [Moiiiii !] Murphy n’a pas encore l’air remis de sa rupture avec Emory mais entre lui et Raven, c’est tout de même assez chaud… Surtout que maintenant ils sont coincés à deux à une mort pas encore certaine mais comme ci et que Raven n’a pas baisé depuis au moins six ans
  • Il y a au moins encore un vaisseau de survivants quelque part dans l’espace, qu’ils soient vivants ou morts ; en effet, il parait que sur Eligius III, tout le monde a du nightblood à cause de deux soleils ou je ne sais quoi ? L’univers devient de plus en plus grand
  • Donc… Si Bellamy est Michael, ça fait d’Octavia Lincoln et de Clarke Sucre ? Qui serait l’alter ego de Murphy ? J’ai envie de dire T-bag mais ça me semble un peu pousser le bouchon loin. Ou alors Malone, pour l’arc de rédemption et le fait qu’il est misérable ?
  • Les prisonniers d’Eligius semblent avoir massacré toute la crew du vaisseau (sauf Shaw) ; mais le capitaine a tenté de faire passer un message… Une idée de quoi il parlait ?
  • Il y a encore plein de questions autour des prisonniers, comme pourquoi ils sont autant armés et si Charmaine est la seule meuf du vaisseau (et aussi qu’est-ce qu’elle a fait ?)
  • Le murphisme du jour : « I worry about more than one thing at a time, it’s called multitasking » Praised be Murphy.
  • « She is. » J’en ai encore des frissons ❤

Je me suis un peu laissée aller dans mon enthousiasme cette semaine… J’vais essayer de garder mon prochain recap sous les 1500 mots.

Et vous, qu’avez-vous pensé de « Sleeping Giants » ?


Les photos sont la propriété de The CW. Les mauvaises blagues, elles, sont miennes.


The 100 saison 5 : récapitulatifs en photos
Episode 2
| Episode 3Episode 4

 

 

8 commentaires sur “Prisonship Break | The 100 S05E03 : « Sleeping Giants »

  1. Non mais… L’histoire de cette capsule de secours pour que Raven puisse descendre en rappel les rejoindre (une fois que le problème des envahisseurs de l’espace et des roues qui tournent dans ce vaste bordel qu’est leur vie depuis la saison une), je ne peux pas croire que Bellamy la gobe en toute innocence, drapé dans sa vertu rafistolée à coups de scotch. Il avait surtout besoin qu’elle lui formule une excuse pour balayer sa culpabilité sous le tapis du couloir, en sifflotant les mains dans les poches parce que bon, elle lui annonce le coup du « à distance, cépapossib’, faut qu’un péon reste ici, condamné à une mort certaine » avec des larmes de crocodile dans les yeux. Même caché derrière ses bouclettes brunes et sa barbichette, il peut pas rater ça et les trémolos dans la voix. Bref, c’est un gros hypocrite et j’ai très peur pour la suite, parce que dès que Clarke et Bellamy font front commun, ils font de la merde. Inexplicablement.

    Par contre, je suis joie pour Raven & Murphy bloqués ensemble dans l’espace (oui, moi aussi j’ai vu le sourire en coin). Même si je pige toujours pas comment les scénaristes ont décidé de gérer le personnage de John (j’arrive pas à me faire à ce prénom, qui ne lui va pas)(Murphy, c’est vachement mieux). J’veux dire, Echo a rien foutu non plus, nan ? Ptêtre qu’elle a un passe~droit pour coucher avec Bellamy, on sait pas ?

    Sinon, combien d’épisodes avant qu’elle se rende compte que, face à Clarke, elle fait pas le poids ?
    Et dernière question, qui de Clarke ou d’Octavia, Bellamy va~t~il choisir lorsque celles ci décideront de se crêper le chignon avec force violence ? (rien que sur les affiches de promo’, c’est suggéré d’une manière absolument pas subtile)(j’ai hâte).

    P.S. : Bien évidemment, maintenant qu’Emori est sur Terre et Murphy dans l’espace, le triangle amoureux de l’enfer arrive à grands pas et je sens qu’Emori va disputer la première place du personnage le plus relou de cette saison à cette brave Madi et ses cheveux gaufrés. DAMNED.

    Aimé par 1 personne

    1. Peut-être que Bellamy est secrètement un génie du mal, ça expliquerait le bouc ! Je pense qu’au fond de lui il savait mais de toute façon, il n’y avait pas d’autre choix que de respecter celui de Raven. Ca ou il est trèèèès con, ce qui n’est pas en soit complètement un première mais un peu trop improbable dans une série qui prend tout de même le temps de faire réfléchir ses personnages (même si les choix qui prennent ne sont pas les meilleurs, je suis d’accord avec toi ; au moins ils agissent rarement sous l’impulsion et font au moins l’effort de peser le pour et le contre).

      Je comprends pas trop avec Murphy (je me refuse de l’appeler John) mais peut-être qu’on va finir par comprendre ? Mais d’instinct je dirais qu’en plus de ne pas en foutre une, il était constamment en train de dénigrer les autres et que ça a fini par les fatiguer ? Après, Raven et Bellamy ont tout de même l’air de toujours l’apprécier bien, donc je me demande si c’est pas juste que tout le monde s’est mis du coté d’Emori après la rupture.

      J’pense pas que Belllamy et Clarke ce soit pour tout de suite, ou même jamais avant le dernier épisode. J’ai l’impression que le jour où ils se mettent ensemble, l’un d’entre eux va mourir. Ca ou alors une amour maudit où ils se veulent mais n’arrêtent pas de se louper.

      J’ai un peu du mal à faire des prédictions sur le Bunker étant donné qu’on a que vu les jours du début… normalement on aura plus de détails mercredi. Mais oui, qu’ils se mettent tous sur la gueule ce sera fun 😀 Déjà, je suis pas trop sûre de comment va réagir Bellamy lorsqu’il va comprendre que Clarke a complètement changé de philosophie de vie… héhé ça va être marrant !

      Peut-être moyen qu’Emori soit buvable loin de Murphy ? Je viens de réaliser que son personnage n’a jamais été développé de manière indépendante. Plus probable cependant : elle ou Echo ou Harper va finir par se faire tuer par les prisonniers. [J’pense que Monty est safe parce qu’il joue le rôle du « il ne faut pas descendre ou on va mourir’ donc il doit jouer le relou, voir le traitre encore un moment.]

      Bordel j’ai hâte que les choses se gâtent, ça va être siiii plaisait à regarder.

      Aimé par 1 personne

  2. Ahah mais tellement pour Monty, c’est un peu le p’tit fragile qui a toujours la réplique que personne veut entendre : « Je vous l’avais bien dit que c’était une idée pourrie hein« . Je vois pas de meilleure expression pour le désigner que celle que tu as utilisée : Monty, c’est LE MEC RELOU et le bon copain plein de bonne volonté quand il n’y a pas de problème donc bon, on le garde à disposition quand même. Cela dit, je l’apprécie davantage maintenant que Jasper n’est plus là (bien qu’on lui ait collé une copine useless… sincèrement, qu’on me justifie l’existence d’Harper, parce que je vois pas).

    Je penche davantage pour une Emori imbuvable loin de Murphy. Quand elle se sentait aux abois et que Murphy a appris à l’apprivoiser, elle était vachement plus intéressante quand même. AH MAIS ATTENDS, je vois d’avoir une hypothèse pour la mise à l’écart de Murphy… Ils s’étaient pas promis de former un « clan » à eux deux, genre nous avant tous les autres et par n’importe quel moyen même si on doit sacrifier les péons de passage, toussa ? Il me semble que si. A ce moment là, est ce que Murphy (et ses graves troubles de l’attachement et de l’éventualité de faire confiance à des gens qui vont que le juger négativement parce qu’il vaut rien et que son papa l’a abandonné quand il était tout p’tit vous pouvez pas comprendre ma souffrance d’abord), je disais donc Murphy n’a~t’il pas commencé à faire son relou en voyant Emory chercher à s’intégrer, devenir copine avec tout le monde et même laisser Raven lui apprendre à piloter un vaisseau pendant qu’elle s’éloignait de lui, et du coup… s’ostraciser lui même en fait, comme le gros mongole qu’il était en saison une quand il a vu Clarke lui voler son copain Bellamy ? (Oui, je pose des questions extrêmement longues)

    Je plussoie pour le couple Bellamy et Clarke. Faut bien fidéliser la foule, comme à la grande époque des Frères Scott et de Lucas et Peyton qui se fuient, se retrouvent, se quittent en pleurant pour se rechercher trois épisodes après (de toute façon, mon moi adolescent n’a jamais saisi le pourquoi du comment de Peyton > Brooke)(ceci n’a strictement aucun sens).

    Aimé par 1 personne

    1. Une très bonne théorie ! Je me souvenais plus de cette histoire de clan, mais ya bien moyen qu’il se soit senti abandonné 🙂

      Peyton était vraiment nulle. Le bon point, c’est que je n’aimais pas non plus Lucas, surtout pas après comment il a traité Brooke, donc j’étais heureuse qu’ils se trouvent tous les deux et qu’ils partent (même si c’est arrivé tard, ou j’ai tenu jusqu’au bout). Brooke, méritait mieux, bien mieux, c’était un coeur en sucre ‘elle a pardonné à Peyton et à Lucas et il n’y a qu’une sainte qui pourrait faire ça.)

      J’ai l’impression de m’être éloignée du sujet.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Sweet Judas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.