Griffin’s Anatomy | The 100 S05E05 : « Shifting Sands »

La vie après deux apocalypses nucléaires, c’est dangereux. Non seulement il faut réussir à gérer les survivants, qu’ils soient des illuminés sanguinaires ou des meurtriers nouvellement réveillés sanguinaires, mais en plus, il faut traverser déserts après déserts pour arriver au seul endroit vivable, tout en évitant les tempêtes de sable cristallisé en verre… et les créatures qui s’y cachent.

Après la trahison des Prisonniers dans l’épisode précédent, Octavia et Wonkru sont décidés à reprendre la vallée par la force et par le culot, et ce sans l’aide de Clarke et Bellamy, non merci. Charmaine charge Shaw de déverrouiller les missiles au plus vite, et Abby et Kane ne savent pas trop ce qu’on attend d’eux.

Combien de membres de Wonku vont-ils crever pour Octavia aujourd’hui ?
Comment Clarke et Bellamy vont-ils s’adapter à leur nouvelle position de non-leaders ?
De quoi sont atteints les Prisonniers ?

Les réponses tout de suite dans… The 100 Griffin’s Anatomy !

CW-The-100-S05E05-Clarke.png

Disons les choses comme elles sont : Wonkru a tout d’une secte et pas grand chose d’autre chose. Olivia est terrifiante en leader suprême quasi-divine, mais pas autant que ses lèches-bottes de « lieutenants » qui vénèrent tout ce qu’elle dit et tout ce qu’elle fait, même quand c’est du grand n’importe quoi (sérieux, promettre de tuer en gars qui s’est mis sur son chemin littéralement ? C’est pas pousser le bouchon un peu loin, ça ?) Je me plaindrais presque de l’irréalisme de la chose – Octavia n’a jamais fait de formation en lavage de cerveau après tout – mais passons, passons parce que bon sang de bonsoir, qu’est-ce que c’est distrayant. L’épisode tourne autour d’un thème dont je ne me suis pas lassée malgré ses réitérations multiples tout du long, soit Clarke et Bellamy qui veulent essayer de donner des idées pour sauver tout le monde, et Wonkru qui les envoie chier comme les petites merdes* qu’ils deviennent**.

* J’ai beaucoup d’affection pour Bellamy, et même pour Clarke – oui, pour Clarke – mais les voir se faire owner comme ça c’était trèèèès satisfaisant.
** Selon la logique de la phrase, Bellamy et Clarke sont à la fois des merdes et des faiseurs de merdes. En gros, c’est comme « le beurre et l’argent du beurre » mais en négatif et humiliant.

Le plan d’Octavia est le suivant : aller dans la vallée et tuer les Prisonniers, tous, histoire de la récupérer. C’est un plan très simple, qu’on espérera un peu efficace, et qui demandera beaucoup de sacrifices (un long trajets avec un risque d’intempéries ravageuses) mais ça tombe bien, elle a tout Wonkru derrière elle et aucun scrupule à tuer ceux qui oseraient ne pas la suivre. Ce qu’Octavia ne sait pas, c’est que les Prisonniers les regardent d’en haut et sont prêts à la bombarder… mais sont aussi un peu inquiets. « Ils sont fous ? Ils vont se faire bobo », s’inquiète Shaw-le-brave ; « They’re not crazy, they’re fanatical« , répond Charmaine qui jalouse un tant soit peu la fidélité de Wonkru envers leurs Blodreina. Oui, vraiment, il faut les exterminer au plus vite, sauf que les missiles sont bloqués… C’est dur, les génocides.

CW-The-100-S05E05-Vinson.png

Après des aller-retours dans le Gargarin plus casse-tête que L’ogre, le loup, la petite fille et le gâteau pour quiconque essayerait de le comprendre [j’ai compris !], les Prisonniers sont désormais en deux camps tous ensemble sur Terre. Charmaine compte bien préparer ses troupes à l’attaque « imminente » des Wonkru (J-6 ? Le passage de temps dans cet épisode est au mieux flou, au pire invraisemblable), même si elle leur accorde un jour de congé pour profiter de leur nouvelle liberté. Hé, ce sont des criminels après tout : leur fidélité s’achète plus qu’elle se gagne (très lombrosien de ma part… j’vais relire du Becker de suite, The 100 me transforme).

En attendant, elle s’en va trouver Abby, qui est toujours aussi lamentable que dans les épisodes précédents. Elle lui présente son premier patient, Vison. Vinson est à l’air gentil mais est très sanguinaire, on le sait parce qu’il a un collier électrique autour du coup et que deux minutes à l’écran, il a déjà réussi à mettre la main sur un scapel (z’inquiétez pas, tout va bien, ils s’en rendent vite compte). Comme il le dit, il est « generally a plaisant person. If the demon comes out, you pull that trigger ». Aussi, c’est possible qu’il soit cannibale ? Huum, je sais pas trop quel était le processus de sélection pour les Prisonniers envoyés au minage, mais un gars avec de telles pulsion meurtrières, moi je le laisserais loin des pioches et des super-pistolets qui pulvérisent les êtres humains – mais je m’égare de nouveau. Abby doit donc le diagnostiquer et le traiter : elle arrivera à la conclusion qu’il s’agit d’une infection pulmonaire hyper rare, blabla, on ne sait pas à quoi elle est due, blabla, c’est fatal, blabla, il faut qu’elle trouve un remède mais c’est impossible, blabla. Combien de temps avant que l’impossible devienne possible ? Deux épisodes ? Trois ? En tout cas, McCreary est aussi malade, même que c’est lui qui a buté l’ancien docteur (parce que).

Kane, lui, tente de négocier la survie de Murphy et de Raven en proposant de l’informer sur Wonkru, mais Charmaine ne fait pas confiance aux traitres (haha, BURN !). Si vous pensez que c’est pas joli-joli de sa part, ses intentions sont « bonnes » : il semblerait qu’il espère aussi sauver la vie des gens utiles et des enfants, et juste tuer ceux qui se défendent ? Sauf qu’en vrai, tout le monde se défend ? Je sais pas, j’pense que c’est mal parti pour la rédemption de Kane. Faut dire qu’il est aussi vachement inquiet pour Abby. Il espérait que ce serait le bon moment pour sa cure de désintoxication mais Charmaine préfère lui redonner de la drogue, histoire qu’elle soit efficace. De toute évidence, Charmaine n’a pas regardé House, ER, Grey’s Anatomy… ou n’importe quelle autre drame, médical ou non, qui a eu assez de saisons que pour arriver à l’intrigue « untel est accro aux drogues et le garde caché jusqu’à ce que ça empiète sur sa capacité de travail et mette quelqu’un en danger » (genre The 100, à tout hasard ?)

CW-The-100-S05E05-catfished.png

Sur le Gargarin, Raven se fait torturer par McCreary (hors écran, surtout), mais répète et re-répète qu’elle ne sait pas comment les missiles ont été vérouillés. McCreary se décide alors à menacer Murphy de mort, mais est coupé court par les exhortations de Shaw à « calmer sa gâchette de psychopathe de mes-deux » et à « aller se faire une tartine de Nutella pour se souvenir qu’il y a des choses bien dans la vie aussi ». Il est possible que je paraphrase un peu. On apprend alors l’évident : c’est Shaw qui a vérouillé les missiles ! Tous les Prisonniers sont méchants, mais lui, bien qu’il les ait aidé, il n’est pas si méchant que ça parce que c’est pas un Prisonnier. [La criminologue en moi pleure et se rassure de savoir qu’il y aura toujours du boulot à faire dans l’éducation permanente.] 

Shaw propose de faire croire que Raven a parlé histoire d’avoir la vie sauve mais Raven voit quelque chose en lui, qu’il n’est « pas comme les autres » [URGH] et elle concocte donc un autre plan, qui permettrait de sauver les vies sur Terre et de sauver leurs vies à eux… Mais avant ça, revenons voir comment vont les autres.

CW-The-100-S05E05-priere.png

Clarke et Bellamy sont finalement partis avec Wonkru pour leur pèlerinage, et ils commentent, au coin du feu, les drôles d’habitude de gens du bunker. Clarke semble plutôt admirative alors que Bellamy est plus sceptique. Il ne s’est toujours pas remis du fait que Clarke soit en vie par contre et c’est trop choupi ❤ Bien sûr, tout ne reste pas calme bien longtemps…

Les deux éclaireurs reviennent au camp en hurlant, l’un d’entre eux (celui qui n’est pas Miller) a un truc dans le bide qui semble sorti tout droit d’Alien. Clarke se propose d’aider mais Wonkru continue de faire sa tête de mule, comme si ils avaient peur qu’elle usurpe Octavia ou lui fasse de l’ombre ou je ne sais quoi ; ce qui va probablement arriver, mais pas dans cet épisode. Octavia est moins débile et la laisse approcher le corps gigotant de machin-chose : elle trouve un point d’entrée dans sa jambe et conclue qu’il s’agit d’un parasite genre ver de sable mutant. Suit un dialogue de sourd qu’on peut tous deviner :

Clarke : Les vers de sable, c’est dangeureux, ça risque de tous nous manger de l’intérieur, nous ferions mieux de faire demi-tour.
Bellamy : Clarke a raison
Octavia : Non, on avance, pas question de faire demi tour, mourra qui mourra.
Wonkru : Blodreina a parlé, vive Blodreina.

En plus des vers de sable, une tempête de verre leur bloque le retour mais Octavia n’a peur de rien. Bellamy essaye de la raisonner, ce qui se passe pas très bien pour lui parce que sa frangine adorée lui balance à la gueule de tout ça, c’est de sa faute, et qu’il ferait mieux de fermer sa grande gueule. A ce stade là de l’épisode, je jubilais et poussais des petits cris… Petits cris faisait écho au « iik-iik » des vers qui viennent d’exploser le ventre de machin-bidule (RIP) et grouillent maintenant partout. Wonkru a vite fait de mettre le feu à la tente mais Octavia s’est faite contaminer ! Pendant environ trente secondes, j’ai cru que Clarke allait l’amputer du bras pour empêcher le vers de se faire le chemin vers son abdomen (où il pond ses oeufs) mais non, elle fait juste un petit trou pour sortir la chose à la main. Pour une raison obscure, ça me rappelle la fois où Izzie a du faire une opération de neurochirurgie sur un homme coincé entre deux voitures et je décide que le titre de ma critique s’inspirera de Grey’s Anatomy. Octavia va donc finalement bien, mais le groupe n’est pas encore sortie d’affaire.

CW-The-100-S05E05-target.png

C’est à ce moment là que tout s’accélère. Le plan de Raven est le suivant : lancer les missiles mais prévenir Wonkru avant afin qu’ils se mettent à l’abri. Si ça vous parait stupide comme plan, c’est normal, ça l’est et ça repose sur une incompréhension de la manière dont le temps passe pour nous-autres êtres en trois dimensions. Shaw laisse donc partir Murphy en disant à Charmaine que c’était la condition pour la coopération de Raven, Murphy court pour prévenir Monty et compagnie de l’arrivée imminente d’un missile pour qu’ils puissent prévenir Bellamy et compagnie de l’arrivée imminente d’un missile. Ils sont hors de portée des talky-walkies donc tous à la Jeep pour se rapprocher des autres de manière vite, vite, vite, le missile va être lancé maintenant tout de suite !

Charmaine n’est pas mécontente que Murphy soit dehors, parce qu’elle peut le traquer via son collier électrique. Nos héros comprennent la chose, et Murphy décide de se séparer du groupe… et Emori reste avec lui. J’y vois là le plan démoniaque de Shaw pour s’assurer que Raven soit bien disponible pour ses avances. Il doit forcément avoir une part de sombre en lui, le gamin. Monty arrive à prévenir Bellamy juste à temps [ben voyons] qu’un missile va être lancé sur eux maintenant très bientôt, Bellamy qui prévient Octavia qu’il faut qu’ils se mettent à l’abri tout de suite et Octavia… qui dit qu’elle en a rien à foutre, et qu’elle préfère affronter la tempête de verre. OK. la bonne nouvelle, c’est qu’ils ont par miracle le temps d’atteindre le cœur de la tempête, qui leur procure un refuge, et n’explosent donc pas avec leur camp. La mauvaise nouvelle, c’est que douze membres de Wonkru finissent par mourir de l’opération (le verre, ça coupe), et qu’Indra est mal en point, ce qui me rend très triste.

Douze morts, c’est considéré comme une victoire pour les Wonkru, et c’est l’heure des mercis. Octavia remercie Clarke de lui avoir sauvé la vie, Bellamy remercie Octavia de leur avoir sauvé la vie et Octavia ne remercie pas Bellamy, mais le menace de le tuer la prochaine fois qu’il la contredit : « I’m glad you’re alive, big brother. But if you ever speak out against Wonkru again, then you are an enemy of Wonkru. And you are my enemy. » C’est bon de savoir qu’on peut compter sur Octavia pour un petit rappel que la vie dans The 100 n’est que désespoir.

CW-The-100-S05E05-enemy.png

Il ne se passe finalement que peu dans « Shifting Sands », mais l’épisode met en place les tensions qui vont articuler la seconde moitié de la saison. Les Wonkru sont terrifiants de détermination et complètement illuminés, et, à ce stade-ci, ils sont une menace pour à peu près n’importe qui avec un sens commun. Charmaine est désormais à l’écoute de Kane, qui compte bien sauver Octavia « d’elle-même », Raven et Shaw sont pile en position de comploter pour détruire les Prisonniers de l’intérieur, et les retrouvailles de fin d’épisode entre Echo et Bellamy promettent de mettre ce dernier dans une position encore plus difficile avec sa soeur. Ainsi soit-il : tout ça semble annoncer pleins de dilemmes déchirants pour la suite. J’ai hâte.

Remarques en vrac :

  • Clarke est effacée cette saison, et je trouve ça pas plus mal, qu’en pensez-vous ?
  • On n’a pas eu plus d’infos sur l’Eligius III dans cet épisode, mais j’espère bien qu’on va y revenir… Shaw a l’air pas mal au courant, donc c’est bien possible.
  • Je suis TRÈS déçue que Murphy et Raven soit de nouveau séparés… c’est bien la preuve que The 100 peut encore me surprendre.
  • Charmaine s’est auto-égorgée pour échapper à l’emprisonnement, c’est de là que vient la cicatrice.
  • Charmaine et McCreary ont un truc à deux. Vers la fin de l’épisode, j’ai comme l’impression que McCreary fait des avances à Abby et que Kane se rapproche de Charmaine (« Abby’s not my wife », sérieux mec ? Autant dire les choses plus directement, gros con : « Je suis casé mais ouvert à ne plus l’être… tout dépend de toi BB ») : on est à deux doigts d’une key party.
  • On voit plusieurs femmes parmi les Prisonniers, donc ça répond à une de mes questions brûlantes de la semaine passée.
  • J’comprends pas pourquoi d’un coup il n’y a plus rien à manger dans le bunker ?
  • Octavia : Love is a weakness. […] Love no one, and no one can hurt you.
    Indra : I love you, does that make me weak ?

  • Sur la noirceur de Shaw : je crois pas trop à la surprise de Raven lorsqu’elle comprend que Murphy est traqué, mais ça ne veut pas dire que je ne trouve pas Shaw louche… pourquoi donc a-t-il choisi d’aider les Prisonniers en premier lieu ?
  • Tout au long de l’épisode, Bellamy et Clarke se jettent des fleurs et lamentent. A un moment, ils ont une conversation sur « le coeur et la tête » et Clarke lui demande « What does your head say about two armies fighting a war in the only green place on earth?« . Sa réponse : « Same as yours ». Ça nous fait une belle jambe tout ça… Quelqu’un a compris ? C’est une référence à un dialogue d’une autre saison ?  On est censé admettre qu’ils pensent la même chose alors qu’il n’ont en ce moment pas du tout la même conception de la valeur de la vie humaine ?
  • « Who knew it would turn out to be Pandora’s Box ? » Bellamy mon chéri, tu devrais vraiment regarder les titres des chapitres de ta vie avant de parler.
  • Clarke a l’air plutôt OK avec le bisou entre Bellamy et Echo mais aussi un tout petit peu dérangée ? C’est dur à dire, vu que ça se passe en arrière plan. Je pense cependant que ça ne va pas trop poser de problème de son coté ; à la place, j’vois bien venir une jalousie d’Echo devant la relation BFF des deux héros.

CW-The-100-S05E05-uhuh.png

Tout ça, c’est ce qui me tracasse. Qu’avez-vous pensé de « Sifting Sands » ?


Les photos sont la propriété de The CW. Les mauvaises blagues, elles, sont miennes


The 100 saison 5 : récapitulatifs en photos
Episode 4 | Episode 5 | [Episode 6]

 

Publicités

3 commentaires sur “Griffin’s Anatomy | The 100 S05E05 : « Shifting Sands »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.