Ma semaine devant l’écran #43 | Nuits blanches, deuxième édition

Bien le bonjour,

Travailler c’est bien, mais dormir la nuit, c’est mieux. Je ne sais pas qui blâmer, le stress ou l’acquisition récente de Two Point Hospital, mais j’ai presque pas dormi cette semaine alors forcément, je suis KO. Deux nuits blanches, c’est beaucoup trop ; j’ai plus vingt ans après tout.

Cette semaine a été plutôt light en séries – vraiment. J’ai vu les nouveaux épisodes de 9-1-1, Black-ish, The Kids Are Alright, Single Parents, Dix pour cent (fin de saison) et Modern Family et je me suis mise complètement à jour dans This Is Us et… c’est tout ! Je suis en retard dans tellement de série que je ne sais pas par où commencer, alors je ne regarde rien. Radical, comme solution. En attendant, il y en a deux qui sont parties en hiatus et une qui s’est conclue, alors va bien falloir un peu ré-étoffer ce programme.

Allez, parlons séries.

Diffusions hebdomadaires

9-1-1 S02E10 : « Merry Ex-Mas »

Depuis que Maddie est arrivée, fuyant une relation abusive, je me prépare à l’arrivée de son ex. Tout nouvel homme est une menace potentielle, surtout si il est développé sans qu’on le voit interagir avec elle ou Buck ; bref, tout ça pour vous dire que j’ai vu le twist de « Merry Ex-Mas » arriver de loin, de très loin (même sans le titre), et que je ne suis en rien surprise que le « gentil mec qui a aidé Chimney à sauver Noël » soit en réalité un homme violent et dangereux.

Oublions mes talents de détective un instant – je sais, c’est difficile, mais il va falloir parler de l’épisode en tant que même. Puisque c’est presque Noël, nos pompiers et policière préférés doivent s’occuper d’urgences des fêtes, qui sont des choses réelles. Comment ça vous ne vous êtes jamais retrouvés coincés dans une boîte prête à être expédiée et délivrée sous le sapin d’un inconnu ? Comment fêtez-vous Noël ?

Une des urgences est un tire-larmes assuré (un Marine qui fait une surprise à sa fille, le combo gagnant de militaire + papa), mais « Merry Ex-Mas » brille surtout par toutes les intrigues personnelles. Eddie continue de voir son ex, qu’il avait embrassée il y a deux épisodes dans un élan de passion ; il est cependant hésitant à la ré-accueillir dans la vie de leur fils, jusqu’à ce qu’il s’aperçoive que cela ferait le meilleur des cadeaux de Noël et hopla, ils sont une famille heureuse de nouveau. Les choses deviennent compliquées entre Bobby et Athena lorsqu’elle lui propose d’emménager, puis au final il finit par la demander en mariage, et elle dit oui, et c’est quoi ses gens qui avancent à trois mille à l’heure dans leur vie ? Surtout quand on a des enfants ? Prenez-ça d’une meuf dont la mère est la spécialiste des décisions impulsives : c’est l’enfer lorsque ça tourne mal (les petits déjeuners avec les « demi » avec qui vous n’avez jamais accroché mais maintenant en plus leur père a largué votre mère et refuse de quitter l’appartement mais vous met aussi des bâtons dans les roues en ce qui concerne votre déménagement parce qu’il ne veut pas payer le loyer en entier, c’est légèrement gênant). Anyway, je leur souhaite tout le bonheur du monde. Bobby n’est pas un sociopathe donc ça devrait bien se passer. [Et maman je t’aime fort.]

OK, on n’a jamais fait ça chez moi. Bobby et Athena will be fine. Fox/ 9-1-1 « Merry Ex-Mas » Source : Show Snob

Si c’est la saison des réunions et de l’amour, Noël est cependant autre chose pour Maddie, qui l’associe à son ex violent. Chimney décide alors de lui remonter le moral et tente de lui rappeler tout ce qui est bon avec les fêtes. Ces deux-là sont trop mignons. Dans tout ça, il rencontre un mec avec qui il connecte trop, et même que ce mec l’aide à choisir un sapin puis lui paye ses courses et Chimney est là « oué, trop cool » alors qu’en fait il vient de se faire piquer son portefeuille. Comme si il n’avait jamais rencontré de sociopathe – viens faire un stage dans mon adolescence, Chimney, c’est pas hyper rigolo mais c’est formateur.  Alors que Maddie se réconcilie avec Noël aux cotés de Chimney, l’ex les regarde de loin… et c’est le hiatus !

« Merry Ex-Mas » est du 9-1-1 fidèle à la série. C’est rigolo et émouvant dans les urgences, délicieusement stupide, et plein de bonnes intentions (sauf celles qui sont mauvaises, évidemment). J’espère que le retour de l’ex ne va pas engluer la série dans trop de gravité. Affaire à suivre.

This Is Us S03E06-S03E08 : « Kamsahamnida », « Sometimes » et « Six Thanksgivings »

L’horreur de mes semaines : raconter en bloc trois épisodes de This Is Us. J’avais déjà fait ça la semaine passée et je m’y retente, mais c’est dur. Il se passe tellement de choses !

Commençons avec Randall et sa campagne, comme ça c’est fait. Dans « Kamshamnida », il réalise qu’il va avoir du mal a obtenir le black vote, fidèle à son concurrent et agacé par ses dispositions, mais que par contre, il pourrait obtenir le korean vote… grâce à Kevin, hyper populaire en Corée. Après une révision de ses intentions, il se trouve un manager de campagne, un certain Jae Won ; et il engage également Beth. C’est déjà explosif dans « Six Thanksgivings », où les deux se prennent la tête et où Randall finit par admettre qu’il donnera toujours raison à Beth parce que « what do you want me to do, it’s my wife » ! Beth, tu mérite tellement mieux #BethIsLove #BethIsLife Bref, la campagne et Beth, c’est fini.

Kate commence à annoncer à la famille qu’elle est enceinte, et tente d’aider Toby, qui est persuadé être un poids ; sauf que Kate rappelle qu’ils se sont dit « pour le meilleur et pour le pire », et que sa vie est meilleure avec lui dedans, et que c’est à son tour d’être là pour lui (« Kamshamnida »). D’ailleurs, c’est Kate et Toby qui cuisinent le repas de Thanksgiving chez Randall et Beth, sauf que Kate doit gérer une urgence (les premières règles de Tess, et aussi, son coming-out) et que Toby ne s’en sort pas ; au final, il commande de la bouffe, ce qui fait sourire Kate parce que c’est typique de la magie à la Jack (« Six Thanksgivings »). Avec Randall qui fait des coups bas à sa femme, Katoby m’apporte de la joie ; mais sinon, je veux bien les deux.

Kevin et Zoe s’envolent pour le Vietnam, alors que je premier suspecte que son père a aimé la femme dans la photographie (« Kamshamnida »). Sur place, cependant, Kevin apprend que le collier est vendu à tous les coins de rues, et se retrouve donc dans une impasse ; cependant, il dit à Zoe qui l’aime, et Zoe s’ouvre à lui et lui révèle qu’elle a été abusée par son père (« Sometimes »). Je me doutais d’un secret du genre, mais ça ne reste pas moins violent. Un câlin pour Zoe.

Vous pensez que j’ai fini ? Même pas un peu !

Même si Kevin ne le sait pas encore, Jack connait en effet la femme dans la photographie. Elle habitait dans le village qu’il surveillait, et s’éclipsait la nuit, ce qui est contraire aux régulations… Mais il laisse couler, parce que Jack se rend bien compte que tout n’est pas noir ou blanc dans cette guerre ! Alors qu’il rend visite à Nick, il se fait ainsi aider par un vietnamien qui fait parfois partie du Viet Cong. La nuance, ça marque toujours des points en ce qui me concerne. Jack finit par obtenir de son officier supérieur la « garde » de son frère, juste pendant deux semaine (« Sometimes »). Nick est cependant changé par la guerre : il ne voit que des ennemis, là où Jack voit des hommes, des femmes, des enfants. Jack obtient le collier en sauvant la vie du fils de la femme (« Six Thanksgivigs »).

Lors de leur excursion à LA, jeune Rebecca et jeune Jack font timidement connaissance – alors que la tension sexuelle est déjà bien palpable (« Sometimes »). Rebecca passe son audition, mais elle n’obtient pas de contrat : elle est bonne, mais « Pittsburgh » bonne. Violent. Jack en profite pour rendre visite aux parents d’un homme de son unité, décédé alors qu’il était son officier supérieur. C’est émouvant de le voir se sentir si coupable, alors que les parents ne le tiennent pas du tout pour responsable. J’ai pleuré. Mais c’est This Is Us alors bon… Jack et Rebecca, qu’il appelle désormais « Bec », rentrent à Pittsburgh, alors qu’il se retrouve aux larmes l’entendre chanter. Oh ces deux là ❤ 

J’aime quand This Is Us déborde d’amour. NBC/ This Is Us « Six Thanksgivings » Source : Giphy (@nbcthisisus)

Si je compte bien, il nous reste encore trois Thanksgivings ? « Six Thanskgivings » nous montre également le premier passé par Miguel avec les Pearsons, avant la mort de Jack, alors qu’il commence à avoir peur que sa femme éloigne ses enfants de lui ; en miroir, on voit celui que Rebecca et Miguel passent, cette année, avec les enfants de ce dernier. Ils en veulent énormément à leur père, notamment de ne pas avoir essayé assez fort de garder contact avec lui et de s’être trouvé une nouvelle famille, mais lorsqu’ils attaquent Rebecca, Miguel fixe sa limite : ils peuvent être infect avec lui, mais ils se doivent de respecter Rebecca. J’ai toujours du mal à voir les étincelles entre Rebecca et Miguel, quand bien même je comprends comment et pourquoi ils se sont trouvés ; mais j’ai apprécié la façon dont il remet ses enfants à leur place. Enfin, William est dans l’épisode, et Jesse aussi, alors que les deux se rencontrent puis passent un Thanksgiving à jouer de la musique. Mooh.

J’avais un peu peur de l’intrigue Vietnam mais je suis très investie. Comme toujours, This Is Us est très équilibré, avec des moments du passé qui complètent ceux du présent. Dans « Six Thanksgivings », c’est notamment un essai de Randall sur la gratitude, qui n’est peut-être pas hyper subtil, mais qui reste très efficace. Bon, j’ai aussi vu l’épisode de cette semaine, le dernier de l’année, alors arrêtons nous ici et rendez-vous un peu plus bas !

Black-ish S05E06 : « Stand Up, Fall Down »

Histoire d’occuper Junior, qui ne fait pas grand chose de son année sabbatique, Dre lui propose un stage à son travail ; sauf qu’à peine arrivé, Junior remarque ce qui nous (ou en tout cas m’) a agacé depuis le début de la série : les collègues de Dre sont des gros cons racistes et ça ne va pas de laisser couler ce genre de comportement. Dre a de bonnes excuses – en gros, il faut choisir ses batailles, parce que sinon, on perd son audience – mais c’est assez sympathique que son fils réalise que derrière les beaux discours qu’il récite à la maison, il y a la souffrance de se taire au quotidien.

La seconde intrigue de l’épisode tourne autour de Bow et Ruby qui se disputent autour de l’éducation de Devante, et comme c’est du Bow-Ruby, c’est forcément réjouissant.

« Stand Up, Fall Down » est un bon épisode de Black-ish, et pas que parce qu’il remet à leur place les collègues de Dre. J’ai passé un bon moment.

The Kids Are Alright S01E06 : « Behind the Counter »

Les questions « sérieuses » n’échappent pas à The Kids Are Alright, et la façon de les traiter divise les parents. Parler de la sexualité n’est pas facile dans les années 1970 – mais franchement, cet épisode aurait pu se passer aujourd’hui, avec quelques mini-changements.

Dans « Behind the Counter », c’est Eddie qui préoccupe ses parents. Ça devient de plus en plus sérieux avec Wendi, et il commence à penser à coucher avec elle. Son père décide d’avoir the talk avec lui, et il lui rappelle que le plus important est de se protéger ; sauf que Peggy, elle, aurait préférer proner l’abstinence. Puisqu’elle ne peut pas toucher Eddie, elle décide de parler à Wendi, qui lui fait savoir que ce n’est pas juste à Eddie de décider si et quand ils coucheront ensemble et d’ailleurs qu’elle aussi, elle en a envie (même si pas tout de suite). Cette conversation libère un peu Peggy, qui décide à la fin de l’épisode d’initier une partie de jambe en l’air ; comme quoi, elle est définitivement moins têtue que l’était Lois.

Une seconde intrigue mêle le gros des autres garçons : Frank fait du bénévolat dans les jardins des voisins, au désespoir de ses frères qui ne peuvent donc pas faire payer leurs services et qui décident alors de se venger.

J’aime toujours l’esthétique de The Kids Are Alright et peut me voir continuer la série sur le long terme. C’est facile, rigolo, et juste assez nostalgique. Après, je me demande si je ne m’éclaterais pas plus avec un bon binge… à voir.

This Is Us S03E09 : « The Beginning Is the End Is the Beginning »

Je viens de vous parler en longueur des épisodes 5 à 8 de This Is Us – qui me plait beaucoup en bloc. L’épisode de la mi-saison se conclue sur deux mystères/ twist qui me rendent perplexe, même si j’estime que les scénaristes ont gagné le bénéfice du doute au moins mille fois, que dis-je, un million.

Dans le passé, Nick vole des narcotiques, et Jack s’inquiète de plus en plus de son état de santé. Il disparaît, puis un bateau explose : tout laisse indiquer qu’il vient de mourir.

Beth est testée. Mais Beth survivra. Y’a intérêt. NBC/ This Is Us « The End is the Beginning of the End ». Source : Spoilers Guide

Dans le présent, les Pearsons font des choix. Kate, après avoir été recalé à un travail parce qu’elle n’a pas de diplôme d’université, décide de reprendre ses études. Randall n’arrive pas à remonter sa cote de popularité, et Beth utilise le droit de veto qu’il lui avait accordé en lui demandant d’arrêter sa campagne ; Randall décide de continuer dans sa lancée, ce qui lui coûte le lit marital. Kevin et Zoe arrivent au village où étaient stationné Jack, mais personne ne sait rien sur son père ; il apprend cependant que Nick n’est pas mort au Vietnam. Et en effet, on le voit, bien en vie, en Pennsylvanie. Ça, c’est un retournement de situation que je n’avais pas vu venir. Jack était-il au courant de la survie de son frère ? Nick a-t-il déserté l’armée ou fait quelque chose d’inimaginable qui lui a coûté l’amour de son frère ? Si c’est le cas, ça doit être un truc sacrément grave pour que ce soit trop pour le grand cœur de Jack… le meurtre d’un enfant, peut-être ?

Dans le futur, les pièces révélées lors de la fin de saison 2 et du début de saison 3 sont désormais connectées. On y apprend deux choses. Tout d’abord, Beth est apparemment professeur de danse ; elle a aussi un air sévère, mais ça peut juste être qu’elle est de mauvais humeur. Seconde révélation : la femme qu’il était « temps de voir » serait… « la mère de Randall ». Rebecca, donc ? Pourquoi diable Randall, Beth, Toby et Tess iraient voir Rebecca tous ensemble, qu’elle soit en vie, hospitalisée, ou décédée ? Une autre option serait que la « mère de Randall » ne fasse pas référence à Rebecca, mais là je suis confuse parce que sa mère biologique est censée être décédée en accouchant et ça ne résout pas non plus pourquoi Toby. Il manque encore des infos pour que le futur fasse sens, peut-être d’ailleurs que « Randall » n’est pas notre Randall, mais là c’est peut-être pousser un peu loin. La seule chose que je veux c’est que Beth et Randall soient OK. S’il-vous plait.

Single Parents S01E08 : « The Beast »

« The Beast » est un épisode de Single Parents avec peu d’enfants, et en ce qui me concerne, je trouve que ça manque. Cela reste néanmoins un épisode solide et assez drôle, qui traite des passions.

La première équipe est celle de Will et Angie, qui cherchent à poursuivre ce qu’ils ont mis en pause lorsqu’ils ont eu leurs enfants. Il l’encourage à suivre un cours de guitare (elle est fan de métal) ; elle l’embûche à suivre une tornade (le terrain lui manque) et évidemment, ça tourne pas top top (mais pas non plus trop mal) parce que c’est complètement fou de choisir d’aller au milieu d’une tempête juste pour le fun. Les autres, eux, tentent leur chance en romance. Miggy est encore accroché sur Zara, la mère de Jack, mais elle met au clair qu’il n’est qu’un ami ; le pauvre a le cœur brisé, ce qui permet cependant à Douglas de marquer des points avec Big Red (qui reste néanmoins assez ignoble). Enfin, Poppy se retrouve attirée par un beau musicien, et Sophie l’encourage à tenter sa chance (tiens, j’oubliais, y’a tout de même Sophie dans l’épisode) ; sauf que y’a pas que les apparences qui comptent.

J’aime bien le duo Will-Angie, mais j’ai l’impression qu’il est sur-exploité par rapport aux autres possibilités ; je me mets à craindre qu’ils deviennent un couple avant l’heure. C’est stupide, étant donné que Poppy-Douglas est plus avancé, mais j’aime bien le petit groupe comme il est. Je suis une personne d’habitude, elle dit après huit épisodes. Single Parents reste très sympathique.

Modern Family S10E06 : « Kids These Days »

Après la révélation de fin du dernier épisode, j’avais besoin d’en savoir plus sur comment Haley allait gérer la nouvelle ; j’ai un peu trouvé les réponses à ma question dans « Kids These Days », mais c’était stupide de ma part de penser que ça ne prendrait qu’un épisode.

Le voyage émotionnel de Haley au centre de l’épisode est cependant fabuleux. Elle a peur qu’un enfant lui coûte son travail, et alors qu’elle s’apprête à en parler à sa boss, elle se retrouve avec une promotion. Elle n’est pas sûre que Dylan est prêt à être père, bien qu’il prétende le contraire et soit super-excitée. Elle veut en parler à quelqu’un, mais elle ne sait pas à qui. A deux doigts de se confier à Claire, elle renonce, mais elle pose des questions à sa mère sur sa grossesse. On apprend que Phil n’a pas toujours été le super-père super-mari qu’il est aujourd’hui : c’est Haley qui l’a transformé. Haley retourne donc vers Dylan et lui dit qu’elle est prête. Un très bel arc.

Le reste de l’épisode m’a moins marquée. Il y a deux intrigues OK – Alex demande à Gloria de l’aide pour s’acheter des vêtements sexy, puis Claire s’incruste et Phil et Mitch, en chemin vers une convention, croisent une connaissance dans un bar gay – et une très gênante – Cameron apprend qu’il est trop dur lorsqu’il parle à ses sportif et doit donc « prendre des pincettes ».

Dix pour cent S03E05-S03E06 : « Béatrice » et « ASK »

Troisième et dernière semaine pour Dix pour cent… Quoi déjà, déjà, déjà ??!! Non, c’est trop tôt, je ne suis pas prête. 

Revenons où on avait laissé les choses la semaine passée : apprenant qu’Andréa et Gabriel avait pour plan de quitter l’agence, Matthias a fait exprès de saboter ASK en envoyant à des producteurs américains la preuve d’une rupture de contrat. Dans « Béatrice », ASK se retrouve avec un procès aux fesses, et des dédommagements qu’ils ne pourront payer que si Hicham investit son propre argent, quelque chose qui le chauffe moyen. Sauf que Matthias se fait sauver et propose à Hicham un plan infaillible, en réalité un plan apparemment infaillible qu’il sait complètement faillible. Il garde la vraie carte dans sa poche et veut pousser Hicham à bout afin de lui racheter les parts de l’agence, cette fois-ci avec de l’argent à lui et non pas celui de sa femme. Hicham est poussé à bout… et tente de trouver le réconfort dans sa famille. Sauf que son ex ne veut pas qu’il voit son fils, ou peut-être que son fils ne veut pas le voir, tout simplement. Il sonne chez Andréa et Colette tout malheureux, et les trois se mettent à passer un beau moment avec Flora. Une famille compliquée mais pleine d’amour. Non, non, j’ai dit que je ne voulais pas éprouver de sympathie pour Hicham !

C’est pourtant inévitable : Hicham renonce à ses droits parentaux, en s’adressant à la caméra, pour que Colette puisse adopter Flora de plein droit. C’est très émouvant et très peu subtil mais qu’importe, Hicham est en train de changer et je me mettrais bien à l’appeler Hichamichou. Mais non. Pas encore. Dans tout ça, Gabriel et Andréa n’ont plus tellement envie de quitter l’agence… et avortent donc leur plan. Sauf que, par malheur, Andréa laisse un message sur le répondeur d’Hicham et non pas celui de son avocat, parce que c’est quelque chose qui peut se passer dans la vraie vie, ça. Un sms, okay ; un email, soit. Mais un appel ? COMMENT ELLE N’A PAS TILTE LORS DE L’ANNONCE DU REPONDEUR ??!! Soit, soit, ce n’est pas grave, ce n’est pas grave. Hicham était sur le point d’investir sa fortune pour résoudre le procès, lorsqu’il reçoit le message, et décide donc de finalement vendre les parts à Matthias. Andrea et Gabriel se précipitent à ASK, se confondent en excuses, mais rien n’y fait, c’est le rejet de trop pour Hicham – allez, cette fois-ci il n’a pas mes larmes, on récolte ce qu’on sème coco. Sauf que, sauf que, Gabriel met la main sur le papier que les Américains ont reçu, et réalise donc que c’est quelqu’un au sein de ASK qui a vendu l’agence… Mais qui donc ?

Au milieu de tout ça, l’intrigue de Béatrice Dalle, qui ne veut pas tourner nue, passe un peu au second plan, ce qui est dommage parce que c’est un chouette commentaire sur la pression que subissent les femmes dans le monde du cinéma. En parlant de masculinité toxique, Valentin, le client/ petit ami d’Hervé est non seulement un très mauvais acteur, il est horrible et violent : lorsqu’Hervé lui fait remarquer, il se fait méchamment larguer et reste penaud. Pauvre Hervé.

Enfin, la saison se termine avec « ASK », un épisode se déroulant le jour de la fête des trente ans d’ASK, où sont invités plein de leurs comédiens, et où va se dérouler le coup de bluff de l’histoire : tenter de convaincre les Américains qu’il existe deux Isabelle Huppert et sauver l’agence. Tout ça en une folle journée.

Il ne faut que quelques minutes pour que Matthias soit identifié comme la fuite, ce qui met tout le monde en colère, Andréa et Gabriel en premier. Qu’importe si Matthias a fait ça « pour eux », à leur yeux, il ne s’agit qu’une se ses énième stratégie pour prendre le contrôle de ASK, et ils n’ont aucune envie de l’avoir comme patron. Alors lorsque Hicham jette l’éponge, acceptant de vendre ses parts à Matthias, Ale reste de l’agence s’unit afin de trouver un moyen de se débarrasser du procès sans l’aide de Matthias. C’est Hervé et Camille qui leur donne l’idée. En effet, un Valentin en colère à écrit « Camille Valentin fils de pute » sur la porte de l’agence, et voilà que les deux avouent leur subterfuge ; mais si, suggère Andréa, si il y avait deux Isabelle Huppert, sur les deux tournages ? C’est complètement gros, mais après tout pourquoi pas. Les voilà donc qui recrute une infirmière et Sofia pour tourner les rush d’une scène coupée du film, qu’ils pourront présenter aux Américains avec un vrai faux contrat. C’est complètement débile, mais ça fonctionne, et bien que Noémie finisse par comprendre le subterfuge (la seconde Isabelle Huppert détonne un peu dans la soirée, pour notre plus grand plaisir), c’est déjà trop tard : les Américains se plient. La scène est super, avec la seconde Isabelle Huppert qui vend son actrice avec brio. Plein de tension et très drôle.

Hicham a pris sa journée pour se recentrer, décidant de rendre visite à son fils à Londres et de lui consacrer toute son attention. La naissance de Flora lui a rappelé l’importance de la famille, et pour la première fois de sa vie, il revoit l’ordre de ses priorités. Au lieu d’annoncer la passation de l’agence à Matthias, il célèbre Arlette, qui l’a pris son sous aile toute la saison. Andréa est nommée DG. Matthias, lui, est viré, tout simplement. C’est violent pour nous qui avons suivi son train de pensée cette saison, mais d’un autre coté, une autre option aurait été irréaliste. Camille reste avec ASK, même si elle reste en de bon termes avec papa ; Noémie, elle, le suit. Hervé l’aide à récupérer ses dossiers (moooh), et voilà que les deux tourtereaux se dirigent vers une nouvelle vie à deux, non seulement professionnelle, mais aussi personnelle – j’en ai pas parlé, mais la femme de Matthias l’a quitté pour son kiné (qu’elle avait essayé de maquer avec Noémie), et Matthias a avoué qu’il était amoureux de Noémie, ce qui n’est pas bien passé mais soit, on peut la comprendre. La dernière grande révélation de la série concerne Sofia. Durant tout l’épisode, elle peine à tenir la tête haute. L’Océan jouit est un échec, si bien qu’elle décide de retourner chez ses parents. ASK lui propose son ancien emploi, mais elle n’est pas sûre de pouvoir définitivement tourner la page. Quant à Gabriel, il l’appelle la femme de sa vie, mais la trahison pique encore… sauf que voilà, Camille ouvre un mail a une bonne nouvelle inespérée : Sofia est nommée aux Césars dans la catégorie de la Révélation féminine ! Comme quoi, tout est beau sous le soleil, ou presque.

« Béatrice » puis surtout « ASK » font une super conclusion pour cette trop courte troisième saison de Dix pour cent. Je ne m’attendais pas à un arc de rédemption pour Hicham et au final, j’en suis satisfaite ; c’est bien plus dans l’esprit optimiste de la série. Certes, la claque de Matthias me semble un peu injuste, mais il aurait pu faire les choses de manière plus réglo, il a choisi de faire ça de son coté. Le dernier épisode était très drôle, et également très tendu, c’était fou. Au final, je suis donc heureuse de l’intrigue de la saison, même si l’attente d’une suite va être longue.


Et une troisième semaine de couverte ! Si je m’en tiens à un article par jour, j’aurais rattrapé tout mon retard d’ici la fin de la semaine ouvrable ; sauf que je viens de me porter malheur en disant ça à haute voix, sapristi.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ses épisodes ?
Une idée de ce que je dois rattraper en priorité ?

A bientôt,

Enid

 

Publicités

7 commentaires sur “Ma semaine devant l’écran #43 | Nuits blanches, deuxième édition

  1. Franchement j’ai adoré cette saison de Dix pour cent, en fait la saison d’avant avait été pour moi trop loin dans les intrigues mais là ça c’est bien rééquilibré. J’ai d’ailleurs adoré que Camille et Hervé paniquent de fou alors que personne n’en n’avait rien à faire de leur histoire!
    Sinon Modern je suis d’accord, l’arc Hailey était vraiment cool, surtout que c’était moyen pour elle depuis quelques temps :/

    J'aime

    1. Ouais, ça m’a fait trop rire aussi, ils étaient à des lieux avec leur problème pas grave du tout 😀
      C’est le dernier épisode de Modern Family que j’ai vu, je pense que je vais reprendre pendant le hiatus

      Aimé par 1 personne

      1. Oui exactement pareil pour moi! Après j’ai pas mal rattrapé Brooklyn 99 et puis j’ai regardé Baby et Plan coeur (je me justifie alors que les deux dernières on vraiment peu d’épisodes 😂)

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.