Ma semaine devant l’écran #76 | Dernière minute

Bien le bonjour,

Vous savez ce sentiment lorsqu’une deadline approche et qu’il faut que vous donniez tout ce que vous avez pour arriver à faire ce que vous avez à faire à temps ? Cette semaine était ma dernière semaine avant mon départ en vacances – vacances qui comprendront 10 jours sans accès à Internet – et j’étais bien décidée à tout faire pour voir un maximum d’épisodes. Franchement, j’aime pas me vanter, mais j’ai plutôt pas mal fait ça – en six jours de surcroit. Conclure des séries ? Oui ! Me mettre à jour ? Même pas peur ! Je vois les paroles de mes personnages de séries et me nourrit du rayonnement de mon écran ; si vous pensez m’avoir à l’épuisement, pensez encore, l’adrénaline d’un nouvel épisode m’empêche de fermer l’oeil.

Je m’emporte un peu. J’ai pris l’habitude de lire avant de m’endormir plutôt que de regarder des séries et ça me fait vachement de bien ; parfois j’aime bien juste écrire des bêtises.

Cette semaine, je suis désormais à jour dans mes diffusions hebdomadaires, profitons-en tant que ça dure. J’ai donc vu un ou plusieurs épisodes de Into the Dark (oups, c’est mensuel, ça), The Handmaid’s Tale, Scream, The Detour, Good Trouble, Younger, Fear the Walking Dead et Archer. Bam ! Forcément, ce n’est pas tout, puisque j’ai cartonné dans mes rattrapages estivaux : j’ai vu la saison 2 de Barry, j’ai terminé Ghosted et Splitting Up Together, ainsi que les saisons de Mom, Modern Family, Doom Patrol et Fresh Off the Boat, j’ai rattrapé la diffusion de Swamp Thing et enfin, j’ai entamé la saison 8 de The X-Files. BOUM ! Ah, et j’ai pas pu résister et j’ai commencé la dernière saison de Veronica Mars. (Bim ?)

Je sens déjà que ça va être long, donc je vous promets de faire au plus court.

Rattrapages estivaux (et mises à jour)

Barry saison 2

Aucun regret d’avoir attendu pour regarder la saison d’un coup, c’était un vrai plaisir à rattraper. Alors que la première saison n’avait pas besoin d’une suite, la seconde saison parvient à offrir quelque chose de nouveau… tout en rappelant les limites de la série. Barry est super, mais peut-elle vraiment se permettre plusieurs années d’aller-retours pour son héros sans paraître redondante – et surtout sans se desservir. Pour le moment, tout va bien, mais j’ai un peu peur de continuer et d’être déçue.

A part ces craintes, donc, la saison était un vrai plaisir. Trois éléments m’ont particulièrement plus. Les deux premiers sont Sally et NoHo Hank, tous les deux excellents dans leurs rôles respectifs quoique très différents. C’était fascinant de voir Sally se démener à équilibrer sa “vérité” et sa “fiction d’actrice” – surtout que je n’avais pas forcément accroché au personnage lors de la première saison. (C’était probablement dur de passer outre le fait que D’Arcy Carden était sous-utilisée, ce qui n’est plus trop le cas cette saison, mais je m’éloigne du vif du sujet.) NoHo Hank est quant à lui fidèle à lui-même, mais maintenant qu’il est le chef, c’est encore mieux. Cette scène dans le bus dans l’avant dernier-épisode… excellent.

Le troisième élément n’est pas un acteur, mais un épisode en particulier : “ronny/lily”. Oui, l’épisode de l’enfant écureuil. C’est complètement barré, à la fois hilarant et un peu terrifiant, et j’étais scotchée. La gamine est excellente et si vous ne le saviez pas, c’est une fille de cascadeur – et le cascadeur en question est celui qui joue le personnage de Ronny, soit son père. Si c’est pour plus d’épisodes de la sorte, je serai là pour Barry la saison prochaine !

Ghosted saison 1, épisodes 14 à 16

Fallait que ce soit fait et maintenant c’est le cas : j’ai fini Ghosted. Curieuse chose, parce que le dernier épisode de la saison est un qui avait été diffusé au Canada pour la mi-saison (lisez : je l’avais déjà vu), et qui dénote avec l’avant dernier, où le Bureau est fermé. D’une manière générale, Ghosted était un gâchis : elle aurait pu être tellement, mais elle n’est par parvenu à grand-chose. J’ai mieux accroché à la seconde moitié de saison, soit la partie “rebootée” (et j’ai vraiment aimé le fait que la romance de bureau soit coupée court – plus ou moins), mais pas au point de me sentir triste que la série ait été annulée. En espérant revoir Adam Scott et Craig Robinson à la télévision, sinon je vais devoir revoir Parks and Recreation et The Office, ce serait dommage.

Mom saison 6, épisodes 8 à 22

VIOLET EST DE RETOUR ! Il s’est passé beaucoup de choses cette saison, mais revoir un des gamins de Christy a fait mon bonheur – même si c’était tout de même un peu triste. Violet n’est pas la seule bonne chose de la saison. Globalement, j’ai passé un très bon moment. Certains épisodes ne m’ont pas captivée, comme ça arrive régulièrement avec Mom, mais lorsqu’elle m’a prise, elle m’a prise. Je pense que j’aime mieux la série pour les émotions que pour les rires.

Mom ne sera pas de retour sur mon planning hebdomadaire à la rentrée, mais je la garde dans un coin si l’envie me prend plus tard dans la saison – sinon, l’été !

Swamp Thing saison 1, épisodes 1 à 8

Haha, rien ne m’arrête plus pour cette semaine de rattrapages, alors que je m’attaque à la déjà maudite Swamp Thing. Jamais une annulation n’a entravé mon élan auparavant après tout, pourquoi commencer maintenant ?

Je vais vous dire pourquoi : parce que c’est tellement chouette, que dès le premier épisode je me suis retrouvée désamparée de savoir que jamais l’histoire ne pourra être racontée dans les meilleures conditions. J’aime beaucoup les séries proposées par DC Universe, et les drames derrière le rideau me font craindre le pire – pour Swamp Thing, certes, mais pour le reste aussi. DC-en-dehors-de-la-CW vient juste de retrouver son groove et déjà, tout part en cacahuète (si vous le saviez pas, en plus de ce qui se passe au niveau de la plateforme, une de leurs collections de comics, tout juste rebootée, est déjà discontinuée – vraiment, c’est le bazar). J’aime qu’il y ait de plus en plus d’opportunités pour produire des séries différentes de celles qu’on voyait à l’écran, mais j’ai l’impression que le système est doucement sur le point de s’effondrer, ou au moins de craqueler, et ça me chafouine. Enfin bon, nous n’y pouvons rien, discutions plutôt Swamp Thing, la série annulée en or dont je vais profiter à fond parce que non de non, jamais une annulation n’a entravé mon élan auparavant et ça ne va pas commencer maintenant !

Alors, pourquoi c’est si chouette, Swamp Thing ?

Tout d’abord, l’atmosphère est vraiment particulière. Le marais est magnifique, mais aussi oppressant. A part les héros, tout le monde semble avoir des motivations douteuses, ce qui augmente l’indice creepy. Je n’irais pas jusqu’à considérer la série comme horrifique, bien qu’il me semble que c’est comme ça qu’elle est voulue, mais en tout cas, j’aime beaucoup ce coté sombre qui ne repose pas seulement sur la violence. C’est très plaisant.

J’aime aussi beaucoup le fait que la série repose sur un format “monstre/ problème de la semaine” tout en développant la mythologie. Crystal Reed est super dans le rôle principal et Andy Bean très mimi en Alec Holland. Certes, on ne le voit pas beaucoup (c’est Derek Mears qui joue Swamp Thing), mais n’empêche que ; les acteurs ont une bonne alchimie, et on croit même à une possible romance avec Swamp Thing, ce qui n’est pas gagné étant donné du maquillage. Enfin bref, c’est très chouette et j’ai hâte de voir la suite.

Splitting Up Together saison 2, épisodes 15 à 18

Clap de fin pour Splitting Up Together qui arrive, à mon gout, quelques épisodes trop tard. La fin de l’épisode 13 était très jolie, et sur une note positive de soutien, alors que le finale se conclut par une lueur de doute – d’un autre coté, ça ne pouvait pas vraiment être autrement. J’aime tout de même que Lena, Martin et Lisa décident d’embrasser leur nouvelle famille recomposée un peu bizarre – je n’avais que peu de doutes, mais ça n’en n’était pas moins chouette à voir.

Splitting Up Together ne sera pas une de ces séries qui me marquera à vie, mais c’était un bon moment et parfois, ça suffit.

Modern Family saison 10, épisodes 21 et 22

C’est toujours la même chanson avec Modern Family : je suis indifférente, sauf pour tout ce qui concerne Haley. Forcément, la saison se termine sur l’accouchement de cette dernière, et je suis super-émue parce que vous vous souvenez du début de la série, quand ce n’était qu’une ado ? Y’a intérêt à avoir plein d’Haley dans cette dernière saison !

Doom Patrol saison 1, épisodes 14 et 15

Huuum, OK. J’ai été assez happée par cette saison de Doom Patrol, et j’étais super-motivée pour la fin et pourtant, j’ai pas vraiment adoré ? C’était bien, hein, et je suis super-motivée pour la suite parce que ce cliffhanger de fin, raah, trop hâte mais, mais, mais, je sais pas pourquoi, j’ai pas tellement été prise par les deux derniers épisodes. Parfois, c’est comme ça, et ça n’a rien à voir avec la qualité en soit de la série. (Ou peut-être que j’ai la flemme de sur-analyser cette semaine, je ne saurais vous dire.)

“Penultimate Patrol” nous plonge dans “l’espace blanc”, celui entre les cases des bandes-dessinées, et se termine par la grosse révélation à laquelle toute la saison nous préparait – mais qui n’a que peu fonctionné pour moi parce qu’à ce stade-là, plus rien ne pouvait me surprendre. Une fois qu’on t’a vendu un univers coincé dans les fesses d’un âne, un mangeur de poils et une rue omnisciente, c’est difficile de s’étonner d’une faille de caractère très humaine. Anyway, le gros combat est gardé pour le finale, “Ezekiel Patrol”, qui balance tout ce qu’elle a – de toute évidence, Doom Patrol veut surpasser Legends of Tomorrow pour ce qui est du WTF (elle y arrive, mais je ne suis pas sûre qu’elle en tire le même mérite). Ezekiel et Captian Whiskers prennent les commandes, les héros donnent leur meilleur et tout se termine bien.

C’était tout de même très chouette. Mais j’sais pas, j’ai pas autant aimé que certains des précédents épisodes. Je pense que j’ai trouvé ça un tantinet épuisant – un bon argument pour un visionnage semaine par semaine. Quelle girouette je fais.

Fresh off the Boat saison 5, épisodes 11 à 22

J’ai pas trop de commentaires pour cette seconde partie de saison 5 (à peu de choses près) de Fresh off the Boat. J’ai bien aimé mais globalement, ce n’est pas une série qui me met en joie – ce serait une bonne candidate pour un abandon à la rentrée, si j’en trouve le courage.

The X-Files saison 8, épisodes 1 à 8

Les débuts de The X-Files sans Mulder, je ne suis définitivement pas prête – mais je reste décidée à au moins finir les saisons originales de la série.

Il n’y a pas que du mauvais dans ce tiers de saison. “Roadrunners” est bien absurde (une secte qui vénère une limace, need I say more ?), “Redrum” est une chouette tentative à quelque chose d’autre (un homme condamné pour le meurtre de sa femme vit ses journées à l’envers) et “Via Negativa” met en place une ambiance malaisante assez remarquable, entre cauchemar et réalité.

A voir si le reste de la saison continue comme ça.

Bilan : Cette semaine, j’ai vu 62 épisodes, ce qui m’amène à un total de 130/685 pour mes rattrapages estivaux, soit 18,99% de mon objectif. On continue avec le rythme de croisière… pour un moment en tout cas.

Veronica Mars saison 4, épisodes 1 à 4

Forcément, j’ai craqué et j’ai commencé Veronica Mars puisque la saison est tombée plus tôt que prévu. C’est vraiment chouette de retrouver l’ambiance, mais je ne suis pas autant prise que ce que je pensais. J’en parlerai plus lorsque j’aurai fini la saison.

Diffusions hebdomadaires

Into the Dark S01E09 : ‘”They Come Knocking”

BOUYAH ! Je savais que je continuais à regarder Into the Dark pour une raison ! “They Come Knocking” m’a vraiment mise mal à l’aise – bon, OK, ça m’a fait peur –, une grande première pour la série.

A l’occasion de la fête des pères, un papa décide d’emmener ses deux filles dans le désert, sur les traces d’un voyage qu’il avait fait avec leur mère, récemment défunte. Tout ça c’était sans compter sur la manifestations d’entités malveillantes, inépuisables et bien décidées à les pousser à bout. YAY ! J’ai eu peur et j’ai aussi été un peu émue parce que je suis très facile à faire pleurer. Un bon moment.

Into the Dark S01E10 : “Culture Shock”

ET DE DEUX ! Ok, si j’ai aimé “They Come Knocking”, j’ai adoré “Culture Shock”, qui cherche moins à faire peur qu’à perturber mais vous savez quoi, c’est bien de perturber aussi ! On suit ici Marisol, une jeune Mexicaine qui passe la frontière américaine pour se trouver dans un monde un peu trop parfait… comme s’il ne pouvait pas exister.

“Culture Shock” montre que Into the Dark sait faire dans l’actualité de manière satisfaisante (sa tentative sur Me Too était couci-couça) ; et cette fin est juste parfaite. Pour une fois, l’épisode ne semblait pas avoir de longueurs.

The Handmaid’s Tale S03E09 : “Heroic”

Ugh. J’étais pas super-enthousiaste dans ma critique de l’épisode de la semaine passée de The Handmaid’s Tale et ça ne va pas mieux cette semaine. “Heroic” se passe dans la salle d’hôpital de Natalie, que June est forcée à veiller (vous savez, pour qu’elle apprenne sa leçon et aussi parce que c’est tout de même vachement pratique que les punitions de June servent à chaque fois parfaitement le scénario).  Sauf que tout ne tourne plus rond chez June, qui contemple le meurtre, plutôt deux fois qu’une – et qui dans un glorieux moment, attaque Serena, sans succès et sans conséquences. Parce qu’un peu d’introspection n’a jamais fait de mal à personne, elle finit par comprendre comment elle va redonner sens à sa vie : ce sera en faisant sortir un maximum d’enfants de griffes de Gilead. Merci, Natalie, d’avoir servi ton rôle de révélatrice de l’altruisme de June avant de mourir, c’était un beau sacrifice de ta part.

A la fin de “Heroic”, June est une fois encore en voie de devenir l’héroïne qu’elle est destinée d’être parce que c’est le personnage principale et j’en suis toujours autant fatiguée. La bonne nouvelle c’est qu’on en peut-être fini avec June la psychopathe ; la mauvaise c’est qu’elle est à des lieues de s’être rachetée à mes yeux. Je comprends pas : j’ai l’impression que la série essaye de nous vendre une complexification du personnage de June, alors que moi, j’ai l’impression qu’elle perd en dimensions. Ca m’énerve de ne plus être en phase avec la série, que j’ai toujours aimé malgré quelques défauts que je lui trouvais ; je garde l’espoir pour la suite.

Scream S03E05-S03E06 : “Blindspots” et “Endgame”

J’ai vraiment aimé les épisodes 3 et 4 de Scream, et me voilà à nouveau déçue par la fin – d’un autre coté, la fin des slashers, c’est toujours un peu du n’importe quoi, et sur ce versant-là, on est servis. C’est comme j’aime : l’identité de Ghostface a du sens, mais elle aurait en avoir tout autant jusqu’aux dernières révélations, si bien que faire des théories ne sert à rien. Il y a bien d’autres twists, surtout des histoires de familles, mais ce n’est pas aussi intéressant que de voir les gamins plongés dans le doute alors qu’ils suspectent chacun de leurs amis encore en vie – mouahhahaha.

Alors pourquoi je suis mitigée ? Parce que c’est un peu longuet, et que je me suis donc ennuyée en dehors des moments où ça se suspectait et se tuait. Je préfère me re-re-refaire les films Scream.

The Detour S04E05 : “The Year”

Après quatre épisodes centrés sur Nate et Robin, The Detour en revient aux enfants : Jared Jareb et Delilah sont réunis, et il est temps d’apprendre ce que cette dernière a fait lors de son année loin de leurs parents. C’est ce que j’attends depuis le début de la saison et pourquoi, c’est pas aussi réjouissant que ce que j’espérais – je pense que peut-être, peut-être, il est temps de passer l’éponge pour moi.

Good Trouble S02E04-S02E05 : “Unfiltred” et “Happy Heckling”

Deux épisodes de Good Trouble, qui reste une de mes nouveautés préférées de la saison. “Unfiltred” est centré sur Davia, et la relation avec un horrible mère. Toute l’intrigue est fantastique, et les interprétations des acteurs encore plus. On apprend – mais juste nous – que Dennis a couché avec la mère de Davia la première fois qu’ils se sont rencontrés, une information qui finira bien par causer souci à l’inévitable pairage des deux personnages. Jusqu’à quelques moins je vous aurais dit que c’était insurmontable, mais si Crazy Ex-Girlfriend m’a appris quelque chose, c’est que coucher avec le parent de ta moitié est la base pour une relation solide, donc…

Aussi dans l’épisode, les problèmes de coeur de Mariana : en sortant avec Raj, elle est en opposition avec une règle que les femmes de Spekulate essayent d’instaurer (pas de relations romantique si relation hiérarchique). Pour rajouter aux doutes de Raj, Evan répare le bug de l’app en investissant son propre argent, et continue de peut-être faire du rentre dedans à Mariana… ou peut-être pas ? Dans “Happy Heckling”, on apprend qu’il veut en fait des conseils pour draguer, sauf que Mariana est jurée au secret, et qu’il y a toujours cette affaire de l’autre employée sur laquelle il avait un crush…. suspense. En tout cas, Mariana merde un peu lorsqu’elle se lave d’une relation avec Evan en disant à tout Spekulate qu’elle sort avec Raj, ce qui ne réjouit pas ce dernier. Parce qu’entre soeurs, on partage, la vie amoureuse de Callie est tout autant compliquée. Alors qu’elle se retrouve à un cocktails pour avocats huppés avec Jaimie, elle se met à angoisser en pensant à son futur, et blablabla, elle flippe parce qu’il est Républicain ou je ne sais quoi – bref Callie est indécise, what else is new. Alice a aussi une intrigue intéressante dans “Happy Heckling”, mais c’est peut-être le début d’un triangle amoureux qui me laisse sceptique puisque la relation avec Joey me parait si neuve… à voir.

J’aime beaucoup Good Trouble, même si certaines intrigues ne me captivent pas (bon, OK, surtout Callie).

Younger S06E03-S06E05 : “The Unusual Suspects”, “An Inside Glob” et “Still Competition”

Je ne suis pas à fond dans cette saison de Younger, au cas où mon rythme de visionnage ne m’aurait pas encore trahie. Le gros de l’intrigue est le fait que Charles et Zane montent une maison d’édition directement en concurrence avec Empirical, parce qu’aucun des deux n’ont d’honneur. Peut-être que je suis pas, mais Zane avait pas envie de se remettre avec Kelsey il y a deux secondes ? Aussi, pourquoi Charles décide-t-il d’un coup d’être un gros connard ? Je capte pas trop ce qui se passe, donc je ne suis pas à fond ; ou alors je ne suis pas à fond, du coup je capte pas trop ce qui se passe, l’oeuf, la poule, vous comprenez bien.

A partir de cet épisode, et seulement si Charles ne descend pas de son piédestal, je devient Team Josh pour la première fois depuis que je regarde la série. Oui, Josh, le gars qui accepte de créer un compte Instagram à son bébé. Diantre Younger, que fais-tu de moi ?

Fear the Walking Dead S05E07 : “Still Standing”

A la fin de “Still Standing”, Alicia est *potentiellement* en danger de mort lente et douloureuse et j’ai trèèèès peur parce que je continue à la considérer comme le personnage principal de la série (bien tenté, Morgan). Elle se retrouve exposée au sang des zombies radioactifs alors qu’elle est en train de sauver les gamins, et ne serait-ce pas une mort héroïque comme Fear the Walking Dead les aime ? Bon, à part ça, y a de l’espoir un peu partout : Dwight garde l’espoir de trouver Sherry même après avoir appris qu’elle arrêterait de laisser les indices (parce que l’amour) et Grace décide que la vie qui lui reste vaut la peine d’être vécue. Je dis partout mais l’épisode se termine quand même sur une défaillance à la centrale nucléaire. Que voulez-vous, tout ne peut pas allez trop bien, non plus.

Archer S10E06-S10E07 : “Road Trip” et “Space Pirates”

Je n’ai pas grand chose de gentil à dire sur Archer en ce moment, donc revenons sur un point positif qui mérite d’être souligner : l’animation est encore plus superbe que d’habitude cette saison. Dans “Road Trip”, un curieux épisodes avec une histoire de doubles et de dinosaure invisible, les graphistes mettent en place un monde coloré et délicat, qui m’a, je l’avoue, un peu fait rêver. “Space Pirates” est plus rigolo, mais surtout, ça a des ocelots tout mignon donc forcément, je suis charmée.


C’est tout pour cette semaine – et franchement, n’est-ce pas assez ? Je continue de m’interroger sur l’intérêt de continuer des séries qui ne me plaisent plus vraiment… mais c’est tellement dur d’arrêter. Je devrais essayer de une règle pour abandonner, mais jusqu’à présent, j’ai rien que ne me satisfasse. Des conseils ?

Et vous, qu’avez-vous pensé de ces épisodes ?

A la semaine prochaine bientôt,

Enid

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.