Une défense de Jessica et du droit à aimer en son temps (ou pas du tout)

Avant même de commencer Love Is Blind, j’ai entendu parler de Jessica. Je savais qu’elle était odieuse avec un certain Mark, et que certains la comparaient avec Jan de The Office. Lorsque je me suis lancée dans l’émission, j’ai ri, remarquant moi aussi les similitudes. J’ai levé les yeux aux ciels lorsqu’elle brandissait l’âge comme un obstacle à leur relation alors que le second prétendant qu’elle avait en tête était à peine plus âgé. J’ai été effarée à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche après avoir bu. Comme tant d’autre, je l’ai castée dans le rôle de la méchante, jusqu’à que la vérité me frappe : Jessica est mon héroïne.

OK, mettons une astérisque : mon héroïne* parmi tous les participants de Love Is Blind. Dans l’insanité de cette émission de télé-réalité, elle est longtemps la seule qui semble percuter que quelque chose ne tourne pas rond. Certes sa solution est de boire et d’y aller la tête baissée ; mais à chaque fois qu’elle tente de nous convaincre que Mark est l’amour de sa vie, de se convaincre que Mark est l’amour de sa vie, quelque chose semble se briser en elle, jusqu’à ce qu’elle finisse enfin par s’enfuir, au moment de dire “oui”.

Love Is Blind. Netflix, 2020. Récupérée de Cinemablend

Pour ceux qui seraient passés à côté, je concept de Love Is Blind est le suivants : des hommes et des femmes, à la recherche de l’Amour-le-vrai, se rencontrent et discutent durant toute une série de rendez-vous. Sauf qu’ils ne peuvent pas se voir, sauf s’ils décident de se fiancer ; là, ils se rencontreront, partageront un appartement, découvriront la vie de l’autre et puis, éventuellement, se marieront. Toute l’expérience prend place durant un mois donc largement le temps de réfléchir le poids d’un tel engagement.

Les participants sont ainsi là pour deux choses : tomber amoureux et se marier. Pas nécessairement dans cet ordre là, cependant. Avec dix jours pour faire connaissance, certains banquent beaucoup sur une infatuation – on le sait, leurs proches le savent, et éventuellement, ils s’en rendent compte. Le “problème” avec Jessica n’est pas qu’elle met trop de temps à réaliser qu’elle ne veut pas épouser Mark ; deux autres mariages se terminent brutalement à l’autel et on n’en fait pas autant une histoire. Le “problème” avec Jessica c’est qu’elle est prise dans une spirale infernale qui lui présente le mariage avec un homme qu’elle n’aime bas comme l’option une meilleure option qu’une vie de célibat. Et ça n’aide pas que l’homme en question soit dévoué à elle à 100%, cachant sous ses airs de garçon parfait le refus de considérer qu’entendre les préoccupations de sa partenaire. Combien de mecs sont persuadés d’être Jack Pearson, alors qu’ils sont les Osgood Fielding de ce monde ?

Some Like It Hot. United Artists, 1959. Récupéré de Giphy

Cet article n’a cependant pas pour but de faire le procès de Mark. Le mec est un grand romantique qui aime inconditionnellement, je suis sûre qu’il trouvera une femme qui réciproquera son intensité. Pour Jessica, cependant, et dans le contexte de la série, Mark est le pire des scénarios : elle ne peut rien dire, rien faire, qui ne sera éventuellement pardonné, et alors qu’elle semble vouloir à tout prix saboter leur relation, la voilà qui reste coincée – jusqu’au moment fatidique où elle ose enfin dire non. Comment s’en est-elle retrouvée là ?

Lorsqu’elle se présente dans le premier épisode, Jessica donne la couleur :

My name is Jessica Baton, I’m from Rock Falls, Illinois. I’ve had a rigid set of standards. I would only date a guy between one to five years older. I would only date athletes, because I’m really athletic.

But I’m 34 years old, and I may not find someone based on the criteria that I’ve put in place for myself. I’m ready to start a family, and I want to have the most perfect marriage.

Love is Blind S01E01 : “Is Love Blind?”

Voici donc ce qu’on sait de Jessica lorsque nous la voyons aller à ces premiers rendez-vous. Elle a ses exigences, qu’elle est prête à remettre en question si c’est pour trouver quelqu’un de stable avec qui partager sa vie. On apprendra par la suite que Jessica travaille 70h par semaine pour un boulot qu’elle aime et qu’elle est habituée à avoir une vie bien réglée sans trop de compromis – tout simplement parce qu’elle n’a pas le temps pour ça. Jessica a du succès. Elle sait ce qu’elle veut, ce qui la rend certes un peu difficile, mais est certainement compréhensible vu la vie qu’elle mène. Love Is Blind est pour elle l’occasion de trouver un partenaire, plus que de trouver l’amour.

Love is Blind. Netflix, 2020. Récupéré de Popsugar

Ce n’est pas, en soit négatif. Mais très vite, alors qu’elle rencontre Mark, puis Barnett, la voilà qui papillonne et s’emballe dans le fantasme d’un amour parfait. Le premier n’a que 24 ans, mais il est chrétien dévoué et prêt à s’engager direct. Le second est plus amusant, mais il divise ses affections entre plusieurs femmes. Qui choisir, qui choisir…

Si comme moi, vous êtes en train de vous écrier “AUCUN DES DEUX”, ne regardez pas Love Is Blind, parce qu’on est à peine au premier épisode et qu’il ne sert à rien de ce faire du mal comme ça. Jessica choisit Barnett ; mais lorsque Barnett ne la choisit pas en retour, elle revient vers Mark, parce que c’était celui qu’elle aimait depuis le début de toute façon. Ouille.

I’m pissed, because I had visualized Barnett as someone I could spend the rest of my life with. Yesterday, I was thinking, « Mark, Mark, Mark, » and Barnett came and distracted me with this game. So I really hope that I didn’t mess it up with Mark. He is just everything, everything I’ve ever wanted, and so much more.

Love Is Blind S01E02 : “Will You Marry Me?”

La tragédie de Love Is Blind est que Jessica est persuadée qu’elle a un choix à faire entre ces deux hommes. Jessica insiste que la production l’a poussée à rester dans l’émission, ce qui ne serait en soit pas étonnant ; mais même si ce n’est pas le cas, la situation reste compliquée : pour ne pas sombrer dans les regrets de ce qui aurait pu être, Jessica doit s’engager corps et âme dans les sentiments tiède qu’elle ressent pour Mark. Il n’y a pas de demi-mesure, c’est fiançailles ou nada ; et après tout, elle est venue ici pour se trouver un mari “en dernier recours”, alors mieux valent les fiançailles que nada.

Jessica n’est pas la seule à faire ce choix absolument ridicule. Barnett n’est qu’hésitation pendant tous les rendez-vous dans les cellules, balançant entre Jessica, LC et Amber jusqu’à la dernière minute. Lorsqu’il se fixe sur Amber, on le sent plus soulagé d’avoir fait un choix que certain qu’il a fait le bon. D’une certaine manière, Carlton fait la même chose lorsqu’il décide mentionner sa bisexualité à Diamond avant de la demander en mariage, bien qu’il soit persuadé que cela pourrait s’avérer être un obstacle par la suite. Et bien que nous n’ayons pas l’occasion de voir tout ce qui a été filmé durant ces dix premiers jours, je suis sûre que de nombreux autres participants ont hésité de la sorte. C’est l’ambiguïté de l’émission : elle pousse les gens à s’engager aveuglement dans une relation, et prétend que leur choix a à voir avec les sentiments. Mais le choix n’est que ça, un choix : celui de faire ou non le pari risqué d’épouser un inconnu pour ne plus avoir à errer dans le merdier qu’est la dating scene moderne.

The Mindy Project. Hulu, 2016. Récupéré de Wifflegif

Un des gros problèmes souvent soulevé lorsqu’on discute de la romance moderne est le fait qu’on a trop de choix. A la recherche du partenaire idéal qui répondrait à chacun de nos critères, on se retrouve incapable de s’engager sérieusement – je vous conseille, la bande-dessinée de Liv Strömquist La rose la plus rouge s’épanouit (Rackam, 2019), fantastique et didactique, mais ce n’est certainement pas la seule a avoir exploré le sujet. En retirant le choix rationnel de l’équation, Love Is Blind pousse ses participants à suivre leurs intuitions pour trouver l’Amour et après tout, pourquoi pas. Si l’intuition est là, pourquoi pas décider de passer le restant de vos jours avec quelqu’un que vous connaissez depuis cinq semaines. C’est fou ; mais depuis quand l’Amour est-il une question de rationalité ? “L’expérience” de Love Is Blind, cependant n’est pas un test des instincts de tout un chacun, mais bien une émission de télé-réalité dont le cadre bien dessiné à pour but de tester les participants et leur compatibilité : certains y trouveront leur compte, mais la plupart non. Qu’on arrive à six fiançailles, cinq cérémonies de mariage, et trois histoires d’amour n’est pas un miracle, c’est la preuve que les participants ont tellement peur de faire un choix, rationnel ou instinctif, qu’ils préfèrent avoir un choix fait pour eux. Un mariage arrangé, si l’on veut, sans aucune bienveillance dans le cadre imposé – n’en déplaisent Vanessa Lachey et “Obviously” Nick Lachey.

De nouveau, je suis un peu injuste. Après tout, la plupart des participants décident de ne pas se marier ; mais il y a quelques chose dans la façon dont l’émission cadre l’histoire qu’elle raconte qui fait que ces décisions sont traitées comme des échecs et non pas des victoires. Kelly, Damian et Jessica n’ont pas réussi à prouver que l’amour était aveugle. De retour dans le monde réel, ils ne sont plus parvenus à écouter leur cœur. On doit se sentir désolé pour leur partenaire mais aussi pour eux (et on a le droit aussi de jubiler parce que nous sommes des horribles personnes qui assistons à l’oblitération de l’Amour pour oublier nos propres problèmes existentiels). Et oui, je suis désolée, de les voir tristes et désillusionnés, de les voir prêt à baisser les bras parce que Love Is Blind était pour eux la meilleure dernière option à trouver l’amour. Mince, j’ai mon cœur qui se brise que des êtres humains soient prêt à parier autant sur une émission de télé-réalité juste parce qu’il est trop difficile de tomber amoureux de nos jours. Mais je suis également prête à admettre qu’il doit avoir une leçon à tirer de tout ça parce qu’après que les caméras ait été éteintes, les deux mariages ont fonctionné ; et Damian et Giannina, même après le “I do not” du premier, ont décidé de continuer à sortir ensemble, mais à un rythme moins effréné que celui de la production.

Les sentiments du Prince Charles de Liv Strömquist. Rackham, 2016. Récupéré de Pinterest, mais vraiment, vous devriez vous procurez un exemplaire des fantastiques bande-dessinées de Liv Strömquist. Je me permets de vous conseiller également son superbe La rose la plus rouge s’épanouit (Rackam, 2019)

L’heure n’est pas à la leçon sur l’Amour le vrai, cependant. Je suis ici pour vous parler de Jessica, et je n’ai pas dit tout ce que j’avais à dire à son sujet. Lorsqu’elle se retrouve fiancée à Mark, il devient vite évident pour tout le monde sauf eux que c’est un terrible choix qui ne peut que se retourner contre eux ; mais parce qu’elle veut croire en l’Amour, Jessica ignore ses instincts. Certes, la comparaison à Jan est facile, avec tous les “babe”, le verres de vin qu’elle engloutit, et l’aversion qu’elle peine à cacher pour Mark ; mais ce serait mal lire leur dynamique que de s’y limiter.

Dans The Office, la raison pour laquelle Michael semble incapable de se séparer de Jan trop longtemps, n’est pas juste qu’il est incapable de prendre des décisions adultes, fascinés par ses nouveaux seins, ou coincé dans une spirale d’abus émotionnel ; non, la raison est la même que pour tous les autres mauvais choix romantiques qu’il effectue au cours de la série : Michael est désespéré de tomber amoureux, d’être aimé en retour, et de fonder une famille. Il manque même de laisser passer “l’Amour le vrai” pour une vie domestique fantasmée. Michael a abandonné tout espoir et préfère être en couple et malheureux qu’être seul. Et Jan ? Jan s’accroche à Michael parce qu’elle a perdu tout le reste, et que le confort d’un mépris mutuel lui semble préférable à l’inconnu. Je sais pas pour vous, mais si je devais comparer Jessica à l’un des deux, je ne pencherais pas vers Jan.

The Office. NBC, 2008. Récupéré de Gyfcat

Jessica n’est pas sans ses défauts, et l’émission s’en régale. Lorsque tous les couples sont réunis au Mexique et qu’elle voit Barnett, elle est directement attirée par lui – alors que c’est beaucoup plus tiède avec Mark. Faire mention de cette attraction à Mark pourrait être l’occasion d’une discussion sincère et constructive, mais elle s’en sert plutôt pour le blesser. De la même manière, son insistance auprès d’Amber lors de l’enterrement de vie de jeune fille qu’elle chérit leur amitié et ne ressent plus rien pour Barnett est le summum de la gêne. Je l’admets, Jessica alcoolisée n’est pas le genre de personne avec qu’il j’aimerais converser en soirée. Elle a l’alcool faussement sincère, ce qui est le second-pire type de bourrée. Mais cela ne suffit pas à la condamner à mes yeux.

A part ces écarts de jugements, je trouve son parcours dans la série spectaculaire. Elle donne tout ce qu’elle a pour essayer de trouver en Mark l’Amour qu’on lui a tant vendu et en même temps, elle cherche absolument que quelqu’un lui ouvre une porte de sortie. Sans espoir cependant : l’écart d’âge, son seul argument rationnel pour ne pas épouser Mark, ne pose de problème qu’à elle. Alors elle continue tête baissée d’affirmer qu’il est l’amour de sa vie. Elle couche avec lui alors qu’elle a du mal à le regarder dans les yeux. Elle essaye des robes de mariage sans qu’aucune ne la convainque. Elle sourit parce qu’elle est censée être heureuse. Parce que sur papier ça fonctionne, et que suivre son cœur plutôt que sa raison n’a jamais aidé personne… n’est-ce pas ?

New Girl. Fox, 2012. Récupéré de Giphy

A ce stade-là, nous avons déjà vu deux mariages foirer et un réussir – et nous sommes certains que Lauren et Cameron vont se dire oui parce que c’est la grande histoire d’amour aveugle promise par la série. Damian a dit non parce que c’était trop rapide. Kelly a dit non parce qu’elle n’était pas sûre d’être amoureuse. Que va faire Jessica ?

Il suffit de voir son visage lorsqu’elle affirme à ses copines, tout apprêtée qu’elle est pour la cérémonie qui ne saurait tarder, qu’elle “est excitée” de se marier avec Mark pour comprendre que si elle ne se sort pas de cette situation, tout espoir est perdu – surtout que Mark, de son côté, continue de déblatérer qu’il est 100% certain de sa décision, pas de doute permis, Jess est la femme de sa vie.

Ceci est le visage de l’excitation :

Love-Is-Blind-110-1
Love Is Blind S01E10 : « The Weddings ». Netflix, 2020.

Et ce qui suit est la dernière tentative de nous vendre la grande histoire d’amour que n’est pas Mark et Jessica et “l’expérience” Love Is Blind :

Mark is everything I’ve ever wanted. I definitely, wholeheartedly, fell in love more so than I’ve ever been, but the person I fell in love with in the pod, where it was so insulated and you were just having an emotional conversation and an emotional connection, was a totally different experience in the real world. […] In the outside world, I would have never looked twice at Mark. […]

Usually, I am someone who runs before a commitment, but Mark has exceeded every expectation. Taking those vows, it’s a huge commitment, and it’s something I take very seriously.

Love Is Blind S01E10 : “The Weddings”

Mark est le fantasme de Jessica, un mec à l’écoute et en harmonie avec ses sentiments. Il répond à toutes ses attentes. Et parce que Love Is Blind floute les ligne entre sentiment amoureux, amour et mariage, voilà que Jessica est persuadée qu’elle doit épouser Mark sous prétexte que leurs discussions “sincères” et “sans filtre” dans les cellules sont la preuve d’une connexion profonde qui transcende tout autre considération. Spoiler alert : ça ne marche pas comme ça.

J’ai eu mes discussions les plus profondes avec des gens que je connaissais peu – à des soirées par exemple (yep, j’ai ce type-là d’alcool). Aujourd’hui, je les connais mieux, mais on n’en est pas plus amoureux. Je me suis également confiée à l’aveugle à de parfaits inconnus juste parce que mon instinct, et le cadre, me disaient que je pouvais leur faire confiance. Je me suis étonnée, j’en ai appris sur moi, j’en ai appris sur la foi que je suis capable de mettre dans les autres ; et si vous avez l’occasion, un jour, de vous prêter à un tel exercice, je vous le conseille. Rien de tout ça n’a à voir avec l’amour romantique cependant ; tout au plus, cela a à voir avec l’amour de soi.

(500) Days of Summer. Fox Searchlight, 2009. Récupéré de Maddy Morton’s AS Media Studies Blog

Je ne dis pas qu’on ne peux pas tomber amoureux sans se voir ; je pense que c’est possible pour certains, impossible pour d’autres, et que cela n’a rien à voir avec l’intensité de leurs sentiments respectifs. Il n’y a pas de recette au sentiment amoureux : ce qui est là pour Mark n’est pas là pour Jessica. Elle n’a pas de compte à lui rendre. Certes, elle aurait pu se rendre compte qu’elle ne voulait pas se marier avec lui avant d’être sur l’autel et de prononcer les vœux, mais ne nous mentons pas, l’émission était construite pour repousser la décision au dernier moment possible.

Alors la voilà, l’histoire complète. L’histoire de Jessica, qui veut tellement aimer et être aimée qu’elle est prête à aller à l’encontre de ce que lui dictent ses tripes. L’histoire de quelqu’un qui ne tombe pas amoureux mais qui se découvre plus forte qu’elle en avait conscience. L’histoire d’une femme accomplie a bien des égards mais que tout le monde se permet de juger comme immature sous prétexte qu’elle prend un peu de temps à mettre de l’ordre dans ses émotions.

When I was in the pods, I was in my feelings so much that the outside world didn’t exist to me. I grew so much. I challenged myself. I got so far out of my comfort zone. And I connected with someone so deep, I could have never imagined.

But I couldn’t translate that from pod to real life. For some people, love might be blind. But for me, it’s definitely not. It’s a mixture of… mind, body, and soul, and I never got there.

So that’s really hard.

Love Is Blind S01E10 : “The Weddings”

Ce sont dans les dernières phrases prononcées par Jessica que se cachent la véritable perversion de Love Is Blind. Oui, c’est triste que Jessica se soit retrouvée persuadée qu’elle devait épouser Mark alors que ça ne cliquait pas avec lui – mais ça peut arriver à n’importe qui, dans des circonstances bien plus normales. Ce qui est déchirant, cependant, c’est qu’elle s’en retrouve désillusionnée. Comme si elle avait “failli l’Amour” en n’étant pas capable de s’engager à l’aveugle, quand bien même, comme Lauren et Cameron, elle ne fait que suivre ses instincts. L’épisode de réunion, d’ailleurs, ne fait que confirmer cette tendance : elle est incapable de regarder les clips, mortifiée qu’elle est par son comportement tout au long de la série.

Et oui, Jessica est peut-être la méchante dans la grande histoire de Barnett et Amber, ou aux repas de famille des Cuevas – ça ne me semble pas injustifié. Mais en tant que participante désillusionnée à la quête de l’Amour moderne, Jessica mérite plus qu’être réduite par la société au statut de mauvaise blague et de caricature.

En ce qui me concerne, elle a mon admiration et toute ma compassion.

The Office. NBC, 2008. Récupéré de Homdor

Enfin ça, ça c’est mon avis. Qu’en pensez vous ?

Enid

2 commentaires sur “Une défense de Jessica et du droit à aimer en son temps (ou pas du tout)

  1. Et bien! Je ne pensais pas qu’il y en aurait autant à dire sur Jessica et pourtant!
    J’ai cru comprendre que dans Love Is Blind beaucoup de couples se sont demandés en mariage mais la production ne s’y attendait pas et a donc choisi 6 couples à mettre en avant en disant aux autres de se débrouiller. Donc forcément il fallait choisir ceux qui seraient les plus susceptibles de titiller l’audience. Et soyons honnête Jessica était parfaite pour ça!
    Je n’ai pas pu m’empêcher de voir la production à la « UnReal » pendant toute l’émission. Jessica m’a fait beaucoup de peine (mais je n’ai pas compatis pour autant), je me disais que la pauvre elle est désespérément en recherche de l’homme parfait, car elle a déjà la maison parfaite, le job parfait et même le chien parfait (qui a aussi un problème d’alcool). La pauvre est tombée sous le charme de Barnett car elle avait selon moi besoin de quelqu’un qui la sorte de sa vie parfaite, elle aurait voulu prendre un risque, a été touchée dans son ego et espérait qu’il s’excuse auprès d’elle et lui dise qu’il s’était trompé.
    Alors qu’en se retournant vers Marck elle a sûrement idéalisé le physique qu’il avait par rapport à ses critères de perfection, car Mark n’était pas super funky mais bien sous tous rapports en terme de projection de stabilité émotionnelle. Elle l’a choisi car il ne lui ferai pas de mal.
    Bref pauvre Jessica qui s’y est mal prise de bout en bout et qui est restée dans cette histoire (poussée par la prod) au lieu de prendre sa fierté et ses jambes à son coup quand elle a sû dès le premier regard que ça ne le ferai pas avec Mark.

    Aimé par 1 personne

    1. je ne pensais pas non plus avoir beaucoup à dire, mais finalement… ça fait long 😀

      J’ai aussi pensé à UnREAL tout du long, surtout que Jessica a parlé après coup en parlant de pression psychologique – ce que la production nie, bien sûr.

      On est d’accord que Jessica a mal géré la situation. Je me suis demandée ce que ça aurait donné avec Barnett, mais impossible de les visualiser à deux ! J’ai l’impression que c’était impossible dès le début pour elle, parce qu’elle disait vouloir de la stabilité pour s’engager sur le long terme, mais en même temps, elle voulait clairement de l’excitation, et être surprise ; et ce n’est pas que c’est impossible de trouver stabilité et excitation en même temps, mais c’était probablement beaucoup demander pour l’émission. Genre en comparaison, Amber et Barnett était juste à la recherche de quelqu’un avec qui s’éclater ; Lauren et Cameron voulaient avant tout une connexion émotionnelle puissante ; etc.

      J’me mets à beaucoup trop réfléchir sur Love Is Blind, faut que j’arrête !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.