Bilan du Bingo Séries #15 (juin-juillet 2018)

Bonjour !

Ce dernier mois, j’ai décidé de (enfin) me lancer dans le Bingo Séries de Shipou, pour sa quinzième édition. La seizième vient de se lancer, et je compte bien faire un 20/20 non de non, surtout que le mois passé, j’ai bêtement manqué l’occasion de valider certains points… ou je n’ai pas été assez rigoureuse dans mes notes, surtout en ce qui concerne le point bonus (il s’agissait de valider un des points du Bingo par son contraire). Hé, c’est un début – puis je ne pense pas que je serais arrivée au bingo de toute façon dont pas la peine de plus en discuter.

Voici donc les points que j’ai validé… et ceux qui me sont passés entre les doigts ! La thread sans spoilers (ou alors mineurs ; Pokémon, ça compte pas, si ?) est sur Twitter : ici je vais aller dans les détails !

Lire la suite « Bilan du Bingo Séries #15 (juin-juillet 2018) »

Ma semaine devant l’écran #20 | Un air de vacances

Bonjour à tous,

Ah l’été ! Il y a du soleil et la bière n’a jamais eu aussi bon gout. Là où tous mes amis sont à fond dans le Mondial, je rattrape mon sommeil et mes séries sans un once de culpabilité du fait que j’ai plein de trucs à faire pour les études et le boulot. Je prends deux semaines de quasi-pause et c’est hyper réjouissant. Je vais même partir une semaine avec des amis, un voyage que j’avais réservé bien avant de savoir que je serais surchargée mais dont je compte bien profiter (de toute façon, les billets de train sont déjà achetés donc que faire d’autre ?) Je ne vais probablement pas regarder beaucoup de séries, mais j’espère pouvoir écrire… et surtout lire ! Je viens de craquer et d’acheter plein de bouquins sur les séries et la télévision qui s’ajoutent à ma collection et à ma PAL – j’ai aussi craqué sur des autobiographies ou romans écrits par des comédiens que j’adore. Je ferais peut-être des billets à ce sujet, mais si vous êtes intéressés, mes dernières acquisitions sont : Why Not Me, de Mindy Kaling, The Daily Show (The Book): A Oral History, de Chris Smith, Yes Please, d’Amy Poehler et You’re Never Weird on the Internet, de Felicia Day (ces trois-là, je les ai déjà écouté mais j’attendais qu’ils soient pas trop chers pour les acheter…. donc j’ai bien envie de les lire en format papier), Battlestar Galactica and Philosophy: Knowledge Here Begins Out There, édité par Jason T. Eberl, The Sexy Book of Sexy Sex, de Kristen Schaal et Rich BlomquistPawnee: The Greatest Town in America, par « Leslie Knope » (déjà feuilleté… j’adooore), Series’ Anatomy: Le 8e Art Decrypté, de Alain Carrazé et Romain Nigita et Spoiler Alert, de Mathilde Degorge. Quand je dis que j’ai craqué… bon, ça s’est fait en deux étapes, et il y a pas mal d’occasions, mais bon, ça a fait un peu mal au portefeuille. Je profite de mes derniers mois sans loyer.

Je ne vais clairement pas lire tout ça en une semaine, d’autant plus que j’aimerais enfin terminer La Belle Sauvage de Philip Pullman et commencer les derniers « Percy Jackson », The  Trials of Apollo, de Rick Riordan dont j’ai appris l’existence il y a seulement un mois et qui m’obsèdent depuis. Entre ça et mes rattrapages ambitieux, je vais faire un burn-out de divertissement. Ca existe ?

Revenons cependant au sujet de ce billet : l’écran ! Non, pas celui de la liseuse, je n’ai rien fait pour avancer dans mes lectures ; par contre, j’ai regardé plein de séries ! Mon programme hebdomadaire est toujours aussi maigre (Younger, Supergirl et The 100) mais j’ai été très gourmande en rattrapage… c’est qui qui s’est mangé tout The Handmaid’s Talela fin de The Walking Dead et d’Alone Together, un peu de Young Sheldon et qui a commencé Timeless ?

Non vraiment, qui ?

Parlons-en !

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #20 | Un air de vacances »

Ce que j’aimerais rattraper cet été (ou l’impossible ne me fait pas peur)

Bonjour à tous,

A mes débuts de sériephagie, je voyais en l’été un grand vide : mes séries étaient en pause, et j’avais trois mois à attendre avant leur retour. Trois mois ! Comme cela me semblait long. Depuis, j’ai certes découvert les séries estivales – à l’époque, je regardais qu’une petite sélection de séries auxquelles j’étais très attachées -, mais je regarde également nettement plus de chises. Ces trois mois de pause, j’ai appris à les chérir, mais surtout à les remplir. Que le Festival de la sérievoracité commence !

Lire la suite « Ce que j’aimerais rattraper cet été (ou l’impossible ne me fait pas peur) »

Retour sur les pilotes #4 | Comédies du cable américain (mi-saison 2017-2018)

J’en aurais mis du temps, à m’attaquer aux pilotes du cable… et maintenant que c’est fait, je me demande vraiment pourquoi. Des six épisodes que j’ai regardés, quatre m’ont complètement emballée, ce qui est un record depuis que je me suis engagée à regarder tous les pilotes de la mi-saison. [Pour plus d’explication sur la démarche dans laquelle je me suis embarquée, cliquez ici.]

Alors pourquoi, pourquoi, pourquoi cela m’a-t-il pris autant de temps ? Je pense qu’il s’agit du reflet d’une crainte profonde mais infondée : celle de m’ennuyé, voir de ne pas comprendre, l’humour des comédies du cable. Je ne sais pas à quoi c’est du ; mis à part Entourage, je me suis toujours généralement bien amusée devant de telles séries (et je reste convaincue qu’un jours je me replongerai dans cette dernière… Je ne suis rien si ce n’est persistante).

Mes rendez-vous comique du cable se font rares. L’année passée, à cette période de l’année, je regardais VeepMan Seeking WomanWorkhaolics, mais toutes se sont finies. Du coup, j’ai tenté tant bien que mal de remplir mon planning de 2018 avec des comédies des networks mais on reste, cette année, sur de l’humour plus sucré et familier, qui est très bien par moment, mais pas ce que je cherche tous les jours. Je ne crache pas sur les tout le genre – je chante la gloire de The Office et Parks and Recreation à qui veut l’entendre (et qui ne le veut pas, for that matter) – il faut reconnaître que le cable regorge de petites perles qui se n’auraient jamais survécu sur les grandes chaines publiques (vu que certes d’entre elles n’ont, parfois, qu’à peine survécu là où elles étaient)… Je vous parle de Veep, Man Seeking Woman, Workhaolics mais aussi de The LeagueParty Down, Childrens Hospital, Newsreader Faking It, Episodes, Review, Angie Tribeca, The Detour, You’re the Worst, Another Period, Hello Ladies, Louie, Inside Amy Schumer et de toutes les autres que j’ai probablement oublié.

Le cable est une source tellement riche de comédies exceptionnelles, que je suis fachée contre moi-même de ma tendance à toujours me replier vers celles du network. J’ai cependant regardé six pilotes de la mi-saison : Barry (HBO), Corporate (Comedy Central), Our Cartoon President (Showtime), Grown-ish (Freeform), Alone Together (Freeform) et The Last O.G. (TBS). Comme je le disais plus haut, ce fut une expérience hyper enrichissante. Parlons-en.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #4 | Comédies du cable américain (mi-saison 2017-2018) »