Cette semaine dans l’Arrowverse #5 | La vie est belle

Gamin : You smashed my Beebo !
Otis Graves : That’s a metaphor for life.

– dans Supergirl S04E04

Live is life
Na, na, na, nana

– Opus, « Live is Life » (mieux chanté en broken English)

Une semaine avec deux Beebo aperçus alors que seulement trois épisodes sont diffusés se doit d’être une bonne semaine. En l’honneur de Beebo, des jolies choses de la vie et aussi parce que j’ai tellement de retard dans mes séries DC que si je me lance dans des introductions de deux pages chaque semaine je ne vais pas suivre (comment ça, je ne suis déjà pas ? Vous avez tout à fait raison, mais est-ce vraiment le moment pour me rappeler à l’ordre ?), je propose que cette semaine on ne parle que câlins, courage et joie de retrouver des amis longtemps oubliés. Une semaine dans l’Arrowverse où on ne retient que le positif… même moi j’y crois moyen, mais promis je vais essayer.

Truer words were never spoken. The CW/ Arrow. Source : The Universe of Sim

Ne vous en faites pas, je vais tout de même chipoter un peu, mais ce sera bien ça, du chipotage. Beebo n’est qu’amour après tout, et l’amour c’est la vie, Otis peut bien se mettre sa métaphore là où il veut. Le cynisme n’est pas bienvenue ici cette semaine.

Allez, parlons faux semblants, retour en force inespérés et bonnes surprises ; parlons Supergirl, Arrow et Legends of Tomorrow.

Lire la suite « Cette semaine dans l’Arrowverse #5 | La vie est belle »

Cette semaine dans l’Arrowverse #4 | Justesse, justice, justiciers

My husband spent the last six years fighting for the people of this city, risking everything, and now he sits in prison, his life on the line, while this monster gets to walk free. That isn’t justice.

– Felicity, dans Arrow S05E03

justicier, justicière, nom (de justice). Personne qui agit en redresseur de torts sans en avoir reçu le pouvoir.

justice, nom féminin (latin justitia). 1. Principe moral qui exige le respect du droit et de l’équité : Faire régner la justice. […] 5. Institution chargée d’exercer le pouvoir judiciaire, d’appliquer le droit : Poursuivre quelqu’un en justice.

–  Dictionnaire Larousse

Appelez ça déformation professionnelle ou bien-penser maladifs, mais je ne peux pas m’empêcher de me questionner sur le sens du mot « justice » dès que je regarde ou lit des histoires de super-héros. Tout ça parait bien loin lorsqu’ils portent des collants moulants et ont des super-pouvoirs, mais le fait est que les milices de « justiciers » sont belles et bien réelles, et actuelles. Ce sont des gens opèrent en dehors de la loi nationale, au nom d’un principe qu’ils estiment plus élémentaire comme la « justice », la « sécurité » ou la « défense de leurs droits humains », afin de redresser un mal qu’il perçoivent comme n’étant pas une priorité des services qui sont chargés de s’en occuper (au mieux) ou comme étant facilité par ces mêmes services (au pire). Ce sont des gens qui patrouillent aux frontières ou dans les rues pour retenir au loin des individus qu’ils pensent indésirables (ou, au contraire, les aider), qui font des campagnes en masse sur les plate-formes sociales afin de bloquer certains usagers ou d’orienter les résultats moteurs de recherches (ou, au contraire, les réhabiliter), et ce sont des gens qui, parfois, vont s’estimer en droit d’utiliser la violence au nom de leur cause.

Lire la suite « Cette semaine dans l’Arrowverse #4 | Justesse, justice, justiciers »

Cette semaine dans l’Arrowverse #3 | Pour le meilleur et pour le plus magique

We didn’t screw things up for the better this year. We screwed things up for the more magical.

– Nate, dans Legends of Tomorrow S04E01

And above all, watch with glittering eyes the whole world around you because the greatest secrets are always hidden in the most unlikely places. Those who don’t believe in magic will never find it.

–  Roald Dahl, The Minpins

Troisième semaine dans l’Arrowverse et ça y est, on a enfin le programme complet. Trois soirée, cinq épisodes, et des séries qui ont un point de départ commun, mais une approche très différente aux super-héros. J’essaye très dur de rester à jour, mais j’ai eu le malheur de partir en vacances et me voilà avec 15 épisodes de retard – je tâche donc de les regarder dans l’ordre (Arrow entre Supergirl et Legends, ça passe toujours mieux) et de vous les débriefer, même si un peu en retard. Le monde n’est pas parfait après tout.

Si y’a bien des gens qui savent que le monde n’est pas parfait, d’ailleurs, ce sont les super-héros. Comme je le disais la semaine passée, la saison 2018-2019 de l’Arrowverse semble vouloir explorer les conséquences des actions de ses héros. C’est l’utilité même des justiciers elle-même qui est remise en question : font-ils vraiment plus de bien que de mal ? C’est drôle de voir comment chaque série y répond. Supergirl brandit les valeurs humanitaires. Arrow se morfond dans la culpabilité tout en restant persuadé d’avoir raison. The Flash se voile d’un drap de mystèreBlack Lightning préfère la réalité nuancé. Et Legends of Tomorrow… bah Legends of Tomorrow assume, à 100%. Dans une des premières scènes de l’épisode, les Légendes célèbrent leur victoire : ils ont réparé l’histoire ! « The same history we broke« , rappelle Nate ; « Just take the win« , conclue Sara. Et ça suffit bien. Les conséquences peuvent être source de drame ; elles peuvent également être le début de beaucoup d’amusement. Cette année, les Légendes font dans le folklore, les contes, la magie – pour ne pas dire, les légendes – et parlent un langage qui me plait bien plus que les grognements d’Oliver Queen.

Quelle série de l’Arrowverse a été la plus magique cette semaine ?
Lesquelles ont fait de leur meilleur ?

Lire la suite « Cette semaine dans l’Arrowverse #3 | Pour le meilleur et pour le plus magique »

Cette semaine dans l’Arrowverse #1-2 | Tout est sous contrôle

For the first time in my life, I’ve got everything under control
–  Supergirl, dans Supergirl S0401

John, the kind of control you’re attempting simply is… it’s not possible. If there is one thing the history of evolution has taught us it’s that life will not be contained. Life breaks free, it expands to new territories and crashes through barriers, painfully, maybe even dangerously, but, hum… well, there it is
– Ian Malcolm, dans Jurassik Park

J’ai attendu trop longtemps que pour discuter des mes épisodes vus ces dernières semaines, mais ce retard à du bon sur un point : je peux discuter en bloc des rentrées de l’Arrowverse, à l’exception de Legends of Tomorrow, mais vraiment, cela est peut-être pour le meilleur (c’est toujours plus facile de mettre en avant les efforts de chacun lorsque la tête de la classe ne frime pas avec son 20/20, non ?). The CW a décidé de commencer sa saison en diffusant des super-héros sur trois soirées : Supergirl le dimanche, Arrow puis Legends of Tomorrow le lundi, The Flash et Black Lightning le mardi : pour nous, ça tombe pile poil bien avec les J+1 (et des poussières pour Netflix), permettant une petite discussion de mi-fin de semaine (dès que j’aurais réglé le planning). J’avais en effet envie de consacrer un peu plus de temps en dehors de mes débriefs hebdomadaires parce que j’étais constamment frustrée la saison passée et je m’étalais parfois trop en longueur ; d’un autre coté, je n’ai pas systématiquement à dire sur chaque épisode. Avec une critique groupée des cinq séries, ça devrait équilibrer tout ça et être super-pratique pour me tenir à jour. Je ne le répéterai jamais assez : je ne veux pas me retrouver à binger une demie saison de Arrow lors du prochain cross-over, c’est psychologiquement trop demandeur.

Même sans Legends, la rentrée de l’Arrowverse se fait en beauté, ce qui n’était pas gagné. J’étais plus que sceptique sur la saison 6 de Arrow, partagée sur Black Lightning, et malgré mon avis plutôt favorable sur les finales de Supergirl et The Flashmes débriefs hebdomadaires reflétaient mes sautes d’humeur. Mais si il y a quelque chose que l’Arrowverse sait bien faire, ce sont les bonnes résolutions de rentrée, et cette année ne fait pas exception ; reste à savoir si elles seront tenues.

Alerte spoilers : Pour ceux qui ne regardent pas toutes le séries, je vais tenter, au mieux, de faire des paragraphes séparés pour chacun des épisodes ; cependant, le but de ces articles est tout de même de faire des parallèles dans une discussions globale, alors évitez les introductions et les conclusions.

Lire la suite « Cette semaine dans l’Arrowverse #1-2 | Tout est sous contrôle »

Fin de saison : Arrow (saison 6)

La saison six d’Arrow s’est conclue après ce qui semble être dix ans mais est en fait juste vingt-trois épisodes de mafia du crime, d’enquête du FBI et d’Oliver-bashing. Tous ne sont pas parvenus à me captiver mais je suis encore là aujourd’hui, donc il doit bien avoir une raison et cette raison est que je préfère déjà me préparer au cross-over suivant en ne prenant pas de retard, diantre le DC-verse est très bien pensé. Je suis épuisée des aventures d’Oliver Queen, qui reviennent d’ores et déjà la saison prochaine ; un été pour se reposer va devoir suffire.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas adoré cette saison ni les précédentes mais je vais tout de même prendre le temps de revenir sur les bons points comme sur les mauvais, de la saison et du finale.

Et fière de l’être, cocotte. The CW via Supernatural Legend

Lire la suite « Fin de saison : Arrow (saison 6) »

Ma semaine devant l’écran #12 | Discipline

Bonjour à tous,

Mon petit débrief hebdomadaire et prêt un lundi matin, du jamais vu et ça, grâce à une semaine de discipline ! J’ai écrit tous les jours au moins quelques mots sur les épisodes vu (et au plus le retour complet), et tout ça m’a pris moins de temps que prévu. J’ai cependant décidé de faire les choses autrement cette semaine, en classant dans l‘ordre où ils ont été vus mais sans les séparer en fonction de leur genre (drame ou comédie), comme je le faisais jusqu’à présent. C’est peut-être un peu moins lisible, mais j’aime mieux parce que cela reflète l’expérience de ma semaine et l’alternance entre les bons et les moins bons moments.

Pour que vous y retrouviez votre compte, voici dans l’ordre ce que j’ai vu (à vous de sauter à vos parties pour éviter les éventuels spoilers) :

– Lundi : The Last Man on EarthLucifer, Brooklyn Nine-Nine, Champions (rattrapage)
– Mardi : Supergirl, UnREAL (qui s’est terminée), iZombie, The Crossing
– Mercredi : New Girl, The 100 (qui fait sa reprise), LA to Vegas
– Jeudi : The Flash, Alex, Inc.
– Vendredi : Superstore, Champions, Riverdale
– Samedi : Once Upon a Time, Supernatural
– Dimanche : Archer (qui a fait sa reprise), Siren

Un programme qui devient doucement bien trop chargé ! Un départ pour deux arrivées, c’est pas bon signe tout ça. Tout au long de la semaine, j’ai également regardé presque tous mes derniers pilotes (ceux des drames du premium cable US) et continué quelques séries dont je n’avais vu le premier épisode, à savoir Coporate et The Alienist. Je vous en parle tout de suite.

Let’s debrief !

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #12 | Discipline »

Fin de saison : Legends of Tomorrow (saison 3)

Lorsque le personnage de Sara a fait sa première apparition dans Arrow, le l’ai accueillie le sourcil levé. Je n’étais pas impressionnée. Avec sa tronche de Barbie, Caity Lotz m’agaçait, et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi tout le monde se pavanait devant elle et détestait Laurel (même si, OK, Laurel était un peu brise-ovaires, je l’admets). Du coup, lorsque Legends était annoncé, je n’ai pas vraiment sauté au plafond. Mais bon voilà, je me suis dit pourquoi pas, en plus y a Arthur Darvill, et j’ai regardé la première saison d’un oeil distrait. Puis vite abandonné.

Ce n’est que cette année, après l’énorme cross-over, que je me suis décidée à redonner une chance à la série. J’ai englouti la saison deux et le début de la saison trois juste lorsque je commençais ce blog – d’ailleurs, c’est même la première chose que je mentionne dans mon premier débrief. Plein d’humour, de l’absurdité à gogo et une Sara en fait hyper badass : je ne comprends plus aujourd’hui les reproches que je faisais à la série. Je pense cependant qu’un des grands avantages de Legends est le renouvellement du casting, permettant d’explorer et de créer de nouvelles dynamiques au fil des intrigues.

Legends of Tomorrow a conclu sa troisième saison il y a quelques épisodes. La série a été, sans grande surprise, renouvelée pour une quatrième saison car The CW ne s’arrêtera que lorsque toutes les soirées de la semaine seront exclusivement remplies de drames du DC-verse, mais j’aimerais cependant revenir un petit peu sur les grands moments de la saison, le spectaculaire finale et le plaisir que la troisième saison m’a procurée. Beebo sait que j’ai un problème pour la synthèse mais je vais essayer de faire au plus court ; je ne garantis cependant rien.

If that’s not pizazz, what is ? The CW via CanaryGifs

Lire la suite « Fin de saison : Legends of Tomorrow (saison 3) »

Retour sur les pilotes #3 | Drames des networks CBS, NBC et The CW (mi-saison 2017-2018)

En fin de semaine passée, je trouvais dure de passer sur les drames d’ABC et de Fox ; et bien vous savez quoi, c’est nettement plus facile cette semaine. Peut-être que je commence à perdre patience, que je me fais difficile à force de me faire courtiser ou peut-être, plus simplement, que les drames d’aujourd’hui sont moins bons que ceux de la semaine passée. En tout cas, j’ai eu mon premier rejet épidermique, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. [Pour plus d’explication sur la démarche dans laquelle je me suis embarquée, cliquez ici.]

Ne vous méprenez pas : c’est toujours aussi plaisant de se draguer par des séries qui misent tout sur les premières impressions. Cependant, ce n’est pas forcément facile de tenir même quarante minutes lorsque la série en question vous ennuie voir vous irrite. Souvenez-vous : vous avez forcément déjà été coincé dans une conversation complètement nulle. Dès la première question, vous savez que c’est l’enfer. L’autre répond à coté, ou alors fait une blague que vous n’avez pas compris, donc vous lui demandez de se répéter, puis encore une fois parce que quelqu’un s’est mouché donc vous n’avez pas entendu, puis il s’avère que vous ne trouvez pas la blague très drôle, ce qu’il dit d’ailleurs lui même, et c’est gênant pour vous deux. Vous comptez les minutes jusqu’à ce que vous puissiez partir sans vexer la personne – quand vraiment, vous savez tout les deux que ça ne fonctionne pas – et espérez que quelque chose arrive, n’importe quoi, pour que vous puissiez passer à autre chose. Ce n’est pas de la faute de l’autre, ni de vous, c’est jusque qu’entre vous il n’y a pas, mais pas du tout d’alchimie.

Le problème, c’est que bien souvent, les choses pourraient aller en s’arrangeant lors de rencontres ultérieures. Tout miser sur les premières impressions peut être une erreur, et pourtant, c’est tout le principe de mon test actuel. Si je décidais de reporter toutes les décisions (ce que je fais encore trop), je n’avancerai pas et, me connaissant, je me retrouverait avec une tripotée de séries en cours qui ne me plaisent pas mais que je continue par principe. Aujourd’hui, je vous parle de cinq pilotes que j’ai regardé, Black Lightning (the CW), Good Girls (NBC), Rise (NBC), Instinct (CBS) et Life Sentence (The CW). Je vous présente mes impressions, mais je vous invite surtout à partager les vôtres ; après tout, si l’alchimie était une science, on mangerait tous avec des fourchettes en or.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #3 | Drames des networks CBS, NBC et The CW (mi-saison 2017-2018) »

Ma semaine devant l’écran #9 | Flemme

Bien le bonjour,

Il faut beau, il faut chaud, et parce que le temps belge ne m’a pas habituée à ce genre de choses, je me tape un putain de mal de tête du à une légère déshydratation mais surtout à un trop plein de soleil dans mes yeux [ça fait trois mois que je dois aller m’acheter des lentilles, mais j’ai la flemme et je suis fauchée, donc je reste en lunettes, mais du coup je ne peux pas mettre de lunettes de soleil parce qu’elles ne sont pas adaptées à ma vue, et que je ne peux pas me permettre de faire l’impasse sur ma correction, ni superposer les deux : bref, un problème insolvable si j’en connais un.]

Donc j’ai très mal à la tête. J’ai vu pas mal de trucs cette semaine mais je n’ai pas pris le temps d’écrire quelques mots dessus après, tout à moi de tout faire maintenant. Je vous avoue que j’ai un peu la flemme. Je sais également que je serai heureuse après coup. Et qui sait, si ça se trouve, c’est dans la paresse que je vais trouver mon esprit de synthèse ?

Ce qu’on ne dit pas pour rassurer ses lecteurs.

Cette semaine, j’ai suivi mon programme hebdomadaire , un peu réduit en raison des vacances (Legends, The Middle, Superstore, Supernatural, The Last Man on Earth, A.P. Bio, Champions, Brooklyn Nine Nine, Once Upon a Time et UnREAL), j’ai regardé tout plein de pilotes (dont je ne parlerai que brièvement puisque j’y consacre plusieurs articles) mais j’ai aussi fait le suivi sur quelques seconds épisodes (Alex Inc., Splitting Up Together) voir des saisons complètes (9-1-1). J’ai aussi vu le septième set d’épisodes d’A Series of Unfortunate Events et j’ai commencé Doctor Who avec mon copain, ce qui me met d’extrêmement bonne humeur, même si c’est au moins la quatrième fois que je vois les épisodes. Je lui ai présenté la chose en lui disant « C’est une de mes séries préférées ; j’hésite à te montrer parce que ce n’est pas pour tout le monde, et si tu n’aimes pas, je ne sais pas ce que je ferais ». Vous savez quoi ? Il adore et « est impatient de voir la suite, si si, je t’assure, je trouve ça très très bien, chouette chouette, y combien de saisons, parce qu’en fait, c’est mieux si c’est pas trop long… comment ça c’est compliqué ? »

Je dis ça ici parce que je vais vous épargner mon fangirling dans mon débrief. Je suis généreuse comme ça.

Vous êtes prêts ? Alonso !

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #9 | Flemme »

Ma semaine devant l’écran #8 | Nuits blanches

Bonjour à tous !

Chaque semaine, mon petit rendez-vous hebdomadaire est repoussé. Chaque semaine, il est aussi plus long, bien que les deux ne soient pas forcément liés. Cette semaine, je blâme trois nuits blanches et un travail à rendre qui m’a très occupée. Mais qui dit nuits blanches dit aussi besoin de décompression ; après 12 heures de travail sans pause, tenue éveillée seulement par une concentration intense et une adrénaline stimulante, ça me semble mérité. Du coup, j’ai pas beaucoup dormi, mais j’ai tout de même vu pas mal de choses.

Bien évidemment, mon programme hebdomadaire est toujours « scrupuleusement » suivi (A.P. Bio, Ghosted, Brooklyn Nine Nine, The Last Man on Earth, Lucifer, iZombie, Legends of Tomorrow, UnREAL, The Detour, Riverdale, Superstore, Once Upon a Time et Supernatural), mais j’en ai aussi profité pour regarder les quatre premiers épisodes de la saison deux de A Series of Unfortunate Events et quelques pilotes du premier trimestre de 2018 – mais ça on en parlera plus tard.

[Je vous préviens, c’est un peu bric broc cette semaine parce que j’ai tenté de rédiger mes pensées après les épisodes, mais que du coup, c’est pas forcément hyper organisé entre les paragraphes. A vous de lire ce qui vous intéresse, de toute façon, donc ça n’a pas grande importance.]

Bon, vous êtes prêts ? Débriefons.

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #8 | Nuits blanches »