Ma semaine devant l’écran #44 | Retard reporté

Bien le bonjour,

Ma nouvelle stratégie pour avancer dans mon retard semble être de ne pas avancer dans mon retard et c’est aussi peu efficace que ça en a l’air. Après quelques mois d’oisiveté, j’ai enfin un petit job alimentaire (mais à peine) et je suis donc nettement moins à la maison ; aussi, je suis crevée tout le temps parce que je fais tout à pied, n’ayant pas les moyens de me payer un abonnement pour les transports en commun. C’est pas marrant la vie de non-chômeuse non-éligible pour les allocs parce que j’ai fini mes études trop tard alors maintenant je suis juste censée me débrouiller pour trouver un vrai travail et ensuite on reparlera. Ça me laisse moyen le temps pour bosser sur mon projet de thèse mais je ne suis pas moins efficace qu’avant, donc au final, on s’en sort doucement.

J’ai tout de même essayé de rattraper une chose cette semaine : l’Arrowverse. Je voulais être à jour pour le crossover annuel et ce fut un échec monumental. Pour me motiver, j’ai d’abord lancé Legends of Tomorrow, oubliant que le Waverider n’avait pas été invité à la fête ; le temps que je m’en rende compte, cependant, j’étais lancée et je n’avais pas envie d’arrêter. Au final, c’est tout ce que j’ai vu de l’Arrowverse, donc je vais faire le crossover à l’aveugle ; par contre, j’vais pouvoir me faire le mid-season finale de Legends le jour de sa sortie et ça c’est très bien aussi.

Au programme de cette semaine, j’avais DuckTales, Crazy Ex-Girlfriend et The Good Place, qui ont toutes les trois attend la mi-saison, mais aussi Single Parents, Splitting Up Together et Superstore, qui ont encore un épisode la semaine prochaine. J’ai vu cinq épisodes de Legends of Tomorrow et j’ai également commencé The X-Files. Une semaine très raisonnable.

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #44 | Retard reporté »

Publicités

Ma semaine devant l’écran #42 | Films de Noël et chocolat-amaretto

Ho-ho-ho,

On a beau à peine entamer le dernier tiers du mois de novembre, c’est déjà Noël partout, en particulier sur Netflix qui nous inonde de ses productions de films de saisons à l’eau de rose – non pas que je me plaigne, personne ne me force à les regarder, je n’ai qu’à me blâmer pour la faiblesse de ma volonté. Pourtant, en Belgique, avant Noël on a la Saint-Nicolas (que personnellement, je ne fête pas parce que je suis une fausse Belge malgré mes efforts), et avant la Saint-Nicolas, les étudiants ont la Saint-V. Alors certes, je ne suis plus étudiante, et clairement, la célébration de la fondation de la première université libre de Belgique est un prétexte pour boire du chocolat-amaretto au petit matin puis de la bière toute la journée avec des copains mais hé, à chacun ses traditions et ses priorités. Fêter Verhaegen et découvrir le folklore belge ont aidé à me réchauffer aux fêtes de fin d’années. Si je n’ai jamais eu de grand Noël, avec sapin décoré, dinde, et multitude de cadeaux, et si j’ai arrêté de croire au Père Noël quelque part entre mes trois et quatre ans, maintenant que j’en ai vingt-cinq, je sais ce qui me rend heureuse : être en famille, manger, puis profiter des moments où je suis seule pour regarder des films qui me font lever les yeux au ciel. Je pars donc pour une semaine de famille intense sur la fin de l’année ; en attendant, je me suis déjà gavée des nouveaux films de Noël de Netflix, si mauvais et pourtant, si bons. 

Avant de discuter de séries, voici donc mon petit top des sorties de cette année (pour une fois que le retard me sert, puisqu’entre temps, j’ai tout vu) :

4. A Christmas Prince: The Royal Wedding

La suite de A Christmas Prince, qui, vous l’aurez deviné, se déroule à l’aube du mariage entre Richard et Amber. Le savez-vous, la Royauté se soucie du peuple, et même que si elle embrasse la modernité, on peut oublier que c’est un système archaïque fondé sur un principe de supériorité du sang ?

3. The Holiday Calendar

Kat Graham joue Abby Stutton, une photographe qui se retrouve avec un calendrier de l’Avent qui lui envoie des signes qu’elle interprète mal et qui refuse de voir qu’elle est amoureuse de son meilleur ami .

2. The Princess Switch (La Princesse de Chicago)

Vanessa Hudgens fait son meilleur pour vous vendre non pas une mais deux romances improbables, celle d’un homme qui est persuadé de tomber amoureux de sa meilleure amie (sur qui il devait avoir un crush depuis un bon moment) et celle d’un Prince qui se réjouit de découvrir que la femme qu’il épouse n’est pas insipide. C’est beau l’Amour.

1. The Christmas Chronicle (Les Chroniques de Noël)

Kurt Russel est un père Noël sexy qui se recrute deux gamins en manque de magie pour l’aider à sauver Noël dans ce qui est l’équivalent d’un chocolat chaud très sucré mais aussi avec un tantinet de piment dedans.

Mais si je devais vraiment vous conseiller quelque chose, Christmas Wedding Planner est aussi disponible sur la plate-forme et c’est tout ce que promet le titre, avec garantie que vos yeux fassent un tour de 360° sur les 5 dernières minutes. C’était vraiment top.

Comme la semaine passée, mon vrai plaisir a été The Great British Bake-Off, dont j’ai vu toute la saison 6 et le début de la saison 7. Il n’y a rien de plus réconfortant que des gens qui s’acharnent pour faire des biscottis de taille régulière ou s’excitent sur du caramel. Voilà, c’est dit.

J’ai également commencé Patriot Act With Hasan Minhajsur Netflix. J’adorais The Break With Michelle Wolf et, d’une manière générale, j’essaye de suivre les créations des comédiens de The Daily Show mais j’avoue que ça me m’a pas transcendée. Je vous conseille cependant son stand-up, Homecoming King (aussi dispo sur la plateforme), comme ça nous nous séparons en bons amis.

Coté séries, qu’en est-il ? Et bien, je suis à jour dans Charmed, DuckTales, Black-ish, Splitting Up Together, The Kids Are Alright, Dix pour cent et 9-1-1, et j’ai donc regardé les nouveaux épisodes de chacune de ses séries ; j’ai aussi rattrapé mon retard dans Fresh Off the Boat, avec trois épisodes, et j’avance dans This Is Us, avec trois épisodes également (alors que j’avais arrêté la saison 3 après deux épisodes ; on reprend). Je n’ai rien bingé, ni streamé, ni rattrapé ; c’est comme si j’avais été plus productive que la semaine passée ?

Ou alors, c’est parce que j’ai passé une journée entière dans un bar et une autre à subir une gueule de bois.

Impossible de savoir.

Allez, parlons séries !

The Christmas Chronicles/ Netflix. Source : Giphy (@netflix)

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #42 | Films de Noël et chocolat-amaretto »

Ma semaine devant l’écran #40 | Balivernes !

Bien le bonjour,

Avec juste une semaine de retard, je pense que je peux ne pas vous accabler avec des excuses larmoyantes cette fois-ci. J’ai un peu de mal à être régulière dans mes visionnage, ce qui fait que bien que j’ai réussi à bien rattraper une bonne partie de ma semaine de vacances, j’ai du pour ça mettre quelques séries de coté… et donc j’accumule un autre retard. Je finirais par rattraper tout ça (quoique si quelques séries passent à la trappe, ce ne serait pas plus mal), mais je pense que je regarde déjà beaucoup d’inédits chaque semaine, à rien ne sert de se mettre la pression.

Cette semaine, j’ai regardé pas mal d’inédits. Je me suis mise à jour dans Doctor Who, The Purge (fin de saison), Charmed, DuckTales, Superstore, The Good Place, Black-ish, It’s Always Sunny in Philadelphia (fin de saison), Crazy Ex-Girlfriend, 9-1-1 et Single Parents. J’ai enfin terminé la troisième semaine de l’Arrowverse en regardatn Arrow et Black Lightning, et j’ai tout juste commencé la quatrième avec Supergirl. J’ai un peu rattrapé Criminal Minds et Modern Family sans pour autant être à jour. Enfin, j’ai commencé (et regardé tous les épisodes disponibles de) deux nouveautés : Legacies et The Kids Are AlrightAu delà du programme hebdomadaire, j’ai également terminé la saison de Chilling Adventures of Sabrina, dont je vous parle tout de suite.

Allons-y !

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #40 | Balivernes ! »

Ma semaine devant l’écran #37 | Un pied après l’autre

Bien le bonjour,

Bon, je galère manifestement à écrire mes débriefs, et j’ai longtemps mis ça sur le dos de la paresse mais je viens de réaliser qu’en réalité, mon programme série est trèèèèèès chargé, et qu’alors que j’avais envisagé ces chroniques comme quelque chose de très simple lors de mes débuts, je n’arrive plus à n’écrire qu’un paragraphe sur chaque série : alors forcément, avec une trentaine d’inédits chaque semaine, c’est long, trop long pour quelqu’un qui comme moi n’a pas l’habitude d’écrire régulièrement. Mais si tout ce passe bien, je vais commencer une thèse l’année prochaine, et j’aimerais bien ne pas répéter mon rush de dernière minute de mon mémoire et donc apprendre à coucher mes idées sans me prendre trop la tête : qui sait, peut être que le blog peut m’apprendre la discipline et la régularité. Je ne perds pas espoir en tout cas, j’ai une dizaine de mois pour reprendre le contrôle. Je vais avancer, si ce n’est qu’un pas à la fois : et oui, ça va vouloir dire des promesses, des ratés, et des mea culpa, je me connais.

Cette semaine (celle du 15 novembre donc, *kofkof*), j’ai rattrapé quelques épisodes que je n’avait pas vu la semaine passée, et j’ai fait de mon mieux pour continuer avec mes hebdomadaires. Voici ce que j’ai vu des inédits hebdomadaires :

Lundi : I Feel Bad (rattrapage), Charmed (pilote), You, Supergirl (reprise), Fresh Off the Boat (rattrapage), Mom (rattrapage)
Mardi : 9-1-1, Arrow (reprise), Black Lightning (rattrapage)
Mercredi : The Purge, The Flash, Splitting Up Together (reprise), Black-ish (reprise), Manifest (rattrapage), Manifest, Doctor Who
Jeudi : Philadelphia, Single Parents, American Horror Story, Criminal Minds
Vendredi : The Good Place, Riverdale, Superstore, Mom
Samedi : Crazy Ex-Girlfriend, Fresh Off the Boat, I Feel Bad, New Amsterdam
Dimanche : The Gifted, Ducktales (reprise)

Les reprises continuent, avec le grand début de Charmed, la saison 4 de Supergirl, la saison 7 de Arrow, la saison 2 de Splitting Up Together, la saison 5 deBlack-ish et enfin la seconde saison de DuckTalesComme si j’étais pas assez débordée, de surcroît, rien n’est parti (mais You et The Purge se rapprochent de la fin !) Je me suis aussi essayée à des archives avec quelques épisodes de The Good Guys et une tentative de Sabrina-l’ancienne, j’ai enfin fini la troisième saison de Wynonna Earp, avancé dans la seconde de In Treatment et j’ai bingé Anne With An E. On a donc plein de choses à discuter.

En recherchant des gifs, j’ai appris qu’il y avait un film appelé Wyatt Earp’s Revenge, avec Wilson Bethel dans le rôle de Doc Holliday, pour ceux et celles que ça intéresse. Wynonna Earp/ Syfy. Source : Giphy (@syfy)

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #37 | Un pied après l’autre »

Ma semaine devant l’écran #28-29 | Les mains à la pâte

‘Sup ?

C’est difficile, de commencer une chronique hebdomadaire plus de cinq semaines après sa date prévue de publication. D’autres auraient probablement décidé de sauter la semaine toute entière ; mais alors quoi, je reprends direct à #32 ? Ou alors je note #28 en sachant alors qu’arrivée à #52, je ne serai pas à un an ? Et j’en fais quoi, des séries vues mais non documentée, j’en fais quoi ? Je pourrais juste dire que je les aies vues, sans rien dire dessus, mais alors c’est quoi la différence entre ce blog et mon compte Betaseries ?

C’est difficile. Surtout que, là où lors de ma dernière grande pause, je n’avais rien à dire, j’ai regardé plein de trucs ces cinq dernières semaines. Certains diront trop – mais franchement, certains ne savent pas apprécier les bonnes choses de la vie. Il se trouve que, bien que je n’ai rien publié depuis cinq semaines (outre cet article sur les magazines séries pour le Bingo #18), j’ai commencé un grand nombre de brouillons. L’article que vous lisez, est basé sur un de ces brouillons : bien que j’en ai rédigé le corps ces derniers jours, certains avis datent – coucou le finale de The Bold Type et mon avis pré-binge sur The Fosters. Plutôt que faire un seul article interminable, j’ai donc décidé de garder de retravailler mes brouillons pour faire trois débriefs séparés, probablement chronologiquement corrects, et légèrement moins interminables.

Cet article correspond à deux semaines post-mémoire où j’ai été très occupée – principalement par mon job étudiant, par mon déménagement infernal, et par le grand nettoyage de la maison que je tenais, soit des activités où je peux éventuellement regarder quelque chose, mais difficilement écrire. Rajoutez à cela une vie sociale un peu plus remplie que d’habitude et voilà que j’atteins mon point de saturation : je suis fatiguée tout le temps et je repousse toutes les choses que je dois faire pour moi (catégorie dans laquelle rentre le blog). Un grand bonheur, dans cette histoire, a été The Great British Bake-Off, dont j’ai regardé les quatre premières saisons les yeux remplis d’étoiles. Je sais que théoriquement, c’est juste « la version originale du Meilleur Pâtissier » – mais c’est tellement plus. Déjà, y’a pas Cyril Lignac même si Paul Hollywood n’est pas beaucoup mieux. Ensuite, y’a Mary et Sue, et les écureuils non-castrés. Enfin, y’a les concurrents british, qui sont grave adorables, cuisinent des mets farfelus comme des « pudding » à base de « suet », et prononcent « petits fours » « pétifor ». C’est à vous faire fondre le cœur. J’aime pas autant que Making it, dont je vous reparle dans l’article des semaines 30-31, mais j’aime tout de même beaucoup beaucoup.

Revenons à nos séries. Au programme hebdomadaire ces deux semaines, j’ai fini Reverie et The Bold Type, j’ai commencé la nouvelle saison de Wrecked, et j’ai avancé dans YoungerA part ça, je me suis mise à jour dans Black Lightning, The Big Bang Theory, Black-ish et A Series of Unfortunate Event; j’ai aussi enfin terminé The Vampire Diaries. En dehors des rattrapages prévus pour l’été, j’ai vu un peu de Constantine et de The Fosters ; un peu plus de la saison trois de Channel Zero ; et tout DuckTales (La Bande à Picsou) et Trial & ErrorBref, pas grand chose, quoi. [Cette dernière phrase est du second degré.] En attendant les critiques complètes qui devraient arriver un jour peut-être, discutons de tout ça.

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #28-29 | Les mains à la pâte »