Retour sur les pilotes #8 | Nouveautés drames de la rentrée 2018 (septembre)

Bien le bonjour,

Cette seconde vague de test de pilotes pour cette saison devait arriver beaucoup plus tôt (j’ai tout fini depuis une bonne quinzaine de jours) mais j’ai eu une semaine de malade, si bien que je suis encore physiquement fatiguée de tout ce que j’ai fait. Soit, c’est comme ça ; et comme pour les nouvelles comédies de septembre, faire le tri des drames était plus facile que prévu. Je pense que je commence à m’habituer à envoyer les séries à la poubelle.

J’ai testé huit drames, dont trois du câble et cinq des networks : Mayans M.C. (FX), The Purge (USA), You (Lifetime), Magnum P.I. (CBS), Manifest (NBC), FBI (CBS), New Amsterdam (NBC) et A Million Little Things (ABC). Le gros des nouveautés d’ABC est pour octobre, comme toutes celles de The CW – Fox n’a quant à elle aucun nouveau drame pour la rentrée. Je suis donc bien heureuse de n’avoir pas accroché à tout parce que… parce que sinon je serais fichue.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #8 | Nouveautés drames de la rentrée 2018 (septembre) »

Publicités

Retour sur les pilotes #7 | Nouveautés comédies de la rentrée 2018 (septembre)

Bien le bonjour,

Première série de test de pilotes pour cette saison : j’ai regardé toutes les nouvelles comédies US de septembre. Au printemps passé, j’ai galéré à mettre de coté des séries, mais j’ai vraiment trouvé ça facile cette année ce qui peut vouloir dire deux chose : soit je suis d’un coup devenue moins compulsive et que j’ai évolué en temps que personne, soit il y a pas mal de séries bof-bof cette saison. A vous de juger.

Huit comédies testées, deux du câble et six des networks, mais aussi quatre « trois-caméras filmées devant une audience » et quatre « une-caméra », quel équilibre : Kidding (Showtime), I Feel Bad (NBC), Mr. Inbetween (FX), Single Parents (ABC), Last Man Standing (Fox), The Cool Kids (Fox) et Rel (Fox). Il y aura une seconde vague de comédies des networks en octobre, où tomberont les autres nouveautés de CBS et d’ABC – j’aurais donc d’autres occasion de trouver mes nouveaux coup de cœur… ou de mettre d’autres séries à la poubelle sans regret aucun sauf cette sensation d’incomplétude qui me ronge la nuit.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #7 | Nouveautés comédies de la rentrée 2018 (septembre) »

Bling-bling et coups de feu | American Crime Story S02E01 : « The Man Who Would Be Vogue »

La seconde saison d’American Crime Story est bouclée depuis plus d’un mois déjà et pourtant, je rechigne à la commencer. La vérité, c’est que j’ai adoré la première saison, The People vs. OJ Simpson, et qu’une des raisons pour laquelle je me suis tant éclatée est que j’avais devant moi toute une saison que je voulais à ma guise dévorer ou savourer. [Une remarque qui s’applique également aux trois premières saison d’American Horror Story maintenant que j’y pense.] Un an plus, tard, j’ai donc fait tout mon possible pour attendre que la diffusion soit terminée et que je puisse m’offrir la même liberté de visionnage. Paradoxalement cependant, parce que je n’ai pas le temps de binge-watcher étant donné mon programme hebdo chargé, j’ai décidé de prendre mon temps. Je vais en profiter pour essayer de faire des récap de tous les épisodes (j’espère avec plus de succès que Smallville… je m’y replongerai une fois la pleine saison de séries terminée, promis).

J’aime beaucoup le format d’anthologie que la série propose, qui a le mérite de raconter une histoire précise et finie. L’aspect true crime n’est pas ce qui d’ordinaire m’attire – j’y associe une certaine perversion, surtout lorsque les personnes impliquées ou leurs familles sont encore en vie – mais lorsque c’est bien fait, j’avoue que je tombe dans la fascination, comme tant d’autres avant moi. Alors que la première saison d’ACS se concentrait sur un procès et était raconté de manière linéaire, celle-ci est l’histoire d’une chasse à l’homme, déjà bien entamée lorsque Cunanan assassine Versace, ce qui promet une narration déconstruite nous permettant de mieux comprendre le meurtrier et sa victime ; du moins je l’espère.

Aujourd’hui, j’ai regardé le premier épisode, et j’ai plein de screenshots de Darren Criss à rajouter à ma collection. Parlons-en.

Lire la suite « Bling-bling et coups de feu | American Crime Story S02E01 : « The Man Who Would Be Vogue » »

Retour sur les pilotes #5 | Drames du basic cable américain (mi-saison 2017-2018)

Ca fait maintenant une semaine que j’ai publié mon dernier article sur les pilotes de mi-saison et je n’ai pas vraiment d’excuse pour ce délai. [Pour plus d’explication sur la démarche dans laquelle je me suis embarquée, cliquez ici.]

La vérité vraie est qu’écrire me prend du temps, et que s’il m’est facile de regarder plein d’épisodes de séries, il m’est beaucoup plus difficile de comprendre pourquoi ils me plaisent, ou pourquoi je n’accroche pas. Je m’interroge… Dans quelles conditions exactement les ai-je regardé ? Étais-je attentive, ou distraite, par une lecture sur le coté, par le petit-déjeuner à préparer, par la fatigue qui me gagnait ? Comment faire pour distinguer ce qui est bien de ce que j’ai envie de voir ? Comment me réconcilier avec les dizaines de séries qui encombreront à jamais mon compte Betaséries dans l’onglet « archivées et commencées » alors que je sais que je n’y reviendrais jamais ? Pourquoi quelque chose de si simple pour n’importe qui me met-il dans tous mes états ?

Clairement, j’ai des problèmes de compulsion. J’ai envie de tout voir. Même quand j’aime pas quelque chose, j’ai envie de lui donner une chance, d’aller jusqu’au bout. Peut-être enfin qu’à la fin… A la fin, surement, ce sera bien. Alors oui, j’ai mis de coté des séries par le passé, mais jamais au rythme où je le fais maintenant, et jamais dans l’idée de ne plus jamais m’y atteler. Pour 238 séries terminées, Betaséries me compte 73 séries « abandonnées » ; pourtant, parmi elles seules une poignée le sont vraiment à mes yeux : Entourage, For the People Gotham, Life Sentence, Living Biblically, Our Cartoon President, Private Practice, Rise, Station 19 et The Ranch. Yep, depuis le début de cette aventure, j’ai doublé mon nombre de séries que je sais que je terminerai jamais (à moins que je craque). Et ça, ça me mange un peu de l’intérieur (si bien que je les supprimeraient bien de ma liste… Mais du coup ce ne serait pas du jeu).

Alors voilà, je me disais qu’avec les drames du cable ce serait facile parce que bon, c’est un genre auquel je n’accroche pas forcément et que je finis souvent à mettre en hiatus prolongé. Surement, je sauterai sur l’occasion d’être intransigeante ?  Mais j’avais tort ! J’ai aimé tous les drames que j’ai regardé, et parmi eux, il y a deux mini-séries que je vais d’office terminer parce que c’est facile. J’ai choisi d’en abandonner un, mais mes raisons sont très personnelles, probablement un petit peu injustes, et je ne garantis pas de ne jamais reprendre… Comme je finirai inévitablement par craquer et reprendre au moins Rise et For the People. Et probablement Living Biblically aussi, puisqu’il a été annulé, histoire de voir si c’était bien justifié.

Cette expérience s’affirme comme une mauvaise idée. Mais c‘est en essayant qu’on apprend, n’est-ce pas ? Cette semaine, j’ai regardé six drames du basic cable américain : Siren (Freeform), Krypton (Syfy), The Terror (AMC), The Alienist (TNT), Trust (FW) puis enfin Waco (Paramount). Parlons-en.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #5 | Drames du basic cable américain (mi-saison 2017-2018) »