Ma semaine devant l’écran #22 | Off the grid

Bonjour à tous,

J’ai passé la semaine dans les Landes, à ne pas faire grand chose du tout sauf faire tout mon possible pour ne pas penser au boulot qui m’attend à la maison. Je ne pensais pas avoir le temps de regarder quoi que ce soit, mais j’ai finalement pas mal avancé dans mes rattrapages au rythme de deux-trois épisodes en soirée (oui, tout le reste a été vu le weekend, lorsque je suis rentrée sur Bruxelles) ; je suis moins picole que mes compagnons de voyage, alors je migrais plus tôt qu’eux vers mes quartiers. Deux-trois épisodes, c’est moins que ce à quoi je suis habituée ; j’ai compensé en jouant à des jeux de société et en lisant, et ça c’était très chouette.

Ainsi, j’ai avancé dans la série de Rick Riordan The Trials of Apollo, donc j’ai lu les deux premiers tomes (The Hidden Oracle et The Dark Prophecy). C’est moins le coup de foudre que pour la saga The Heros of Olympus, probablement parce qu’on est de nouveau dans une narration à la première personne. En effet, l’histoire est racontée par Apollon, déchu par Zeus à mener une existence mortelle, et qui se retrouve à devoir protéger les Oracles de nouveaux ennemis cherchant la domination mondiale. Comme toujours, c’est délicieux à lire ; mais j’appréciais vraiment les changements de points de vue de la pentalogie précédente, et ça m’a un peu manqué. J’ai également trouvé que ce n’était pas hyper facile à suivre avec des souvenirs lointains des cycles précédents – ce qui est dommage. Mais ça reste un petit plaisir et je me lirai le tome 3 bientôt. Il faut également dire que ça s’insérait très bien entre les parties du jeu Dice Forge, où on est amené à essayer de se distinguer pour plaire aux dieux. Je n’y avais jamais joué et c’est hyper chouette, une bonne balance entre stratégie et hasard.

Moins thématique, j’ai aussi beaucoup joué à Codenames et j’ai fait deviné « bière », « hôpital » et « maladie » avec « cirrhose », quelque chose dont je suis hyper fière (je suis pas très bonne à ce jeu, même si j’aime beaucoup). Enfin, j’ai lu un de livres sur les séries qui traînait dans ma PAL depuis des siècles, Inside the Room: Writing TV with the Pros at UCLA Extension Writers’ Program édité par Linda Varis, qui est exactement ce que le titre annonce : un cours d’écriture de série. J’aime bien voir les dessous du procédé, donc je me suis bien amusée, mais ça reste très scolaire (normal vu que ce sont des cours). A part ça, j’ai socialisé autant que possible, j’ai cuisiné des chouquettes et des burgers végétariens tout-maison, j’ai pris un peu le soleil (mais pas de couleurs), je me suis fait bouffée par les moustiques, j’ai regardé les matches des Diables, et j’ai mangé beaucoup beaucoup de fromage. Ah, et j’ai dormi entre 9 et 12 heures par nuit. C’était trop bien.

I knew you would get it, guys ! NBC via The Portland Mercury

Revenons à nos séries. C’était hiatus cette semaine – parfait puisque je n’avais pas de débit – donc je n’ai dans mon programme hebdomadaire que Pose (où je me suis mise à jour) et The Handmaid’s Tale. J’ai donc surtout avancé dans mes rattrapages, grâce à Good Girls, Barry, The Bold Type et quelques épisodes de Timeless.

Discutons de tout ça pour oublier que je n’ai toujours pas fait mon récap de The 100 alors que j’ai eu une semaine de bonus. Ni American Crime Story alors que ça fait des mois.

Oublié ?

Allons-y !

Lire la suite « Ma semaine devant l’écran #22 | Off the grid »

Publicités

Retour sur les pilotes #3 | Drames des networks CBS, NBC et The CW (mi-saison 2017-2018)

En fin de semaine passée, je trouvais dure de passer sur les drames d’ABC et de Fox ; et bien vous savez quoi, c’est nettement plus facile cette semaine. Peut-être que je commence à perdre patience, que je me fais difficile à force de me faire courtiser ou peut-être, plus simplement, que les drames d’aujourd’hui sont moins bons que ceux de la semaine passée. En tout cas, j’ai eu mon premier rejet épidermique, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. [Pour plus d’explication sur la démarche dans laquelle je me suis embarquée, cliquez ici.]

Ne vous méprenez pas : c’est toujours aussi plaisant de se draguer par des séries qui misent tout sur les premières impressions. Cependant, ce n’est pas forcément facile de tenir même quarante minutes lorsque la série en question vous ennuie voir vous irrite. Souvenez-vous : vous avez forcément déjà été coincé dans une conversation complètement nulle. Dès la première question, vous savez que c’est l’enfer. L’autre répond à coté, ou alors fait une blague que vous n’avez pas compris, donc vous lui demandez de se répéter, puis encore une fois parce que quelqu’un s’est mouché donc vous n’avez pas entendu, puis il s’avère que vous ne trouvez pas la blague très drôle, ce qu’il dit d’ailleurs lui même, et c’est gênant pour vous deux. Vous comptez les minutes jusqu’à ce que vous puissiez partir sans vexer la personne – quand vraiment, vous savez tout les deux que ça ne fonctionne pas – et espérez que quelque chose arrive, n’importe quoi, pour que vous puissiez passer à autre chose. Ce n’est pas de la faute de l’autre, ni de vous, c’est jusque qu’entre vous il n’y a pas, mais pas du tout d’alchimie.

Le problème, c’est que bien souvent, les choses pourraient aller en s’arrangeant lors de rencontres ultérieures. Tout miser sur les premières impressions peut être une erreur, et pourtant, c’est tout le principe de mon test actuel. Si je décidais de reporter toutes les décisions (ce que je fais encore trop), je n’avancerai pas et, me connaissant, je me retrouverait avec une tripotée de séries en cours qui ne me plaisent pas mais que je continue par principe. Aujourd’hui, je vous parle de cinq pilotes que j’ai regardé, Black Lightning (the CW), Good Girls (NBC), Rise (NBC), Instinct (CBS) et Life Sentence (The CW). Je vous présente mes impressions, mais je vous invite surtout à partager les vôtres ; après tout, si l’alchimie était une science, on mangerait tous avec des fourchettes en or.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #3 | Drames des networks CBS, NBC et The CW (mi-saison 2017-2018) »