TFSA | Les séries récentes qu’on pourrait recommander à n’importe qui

Bon vendredi à tous !

Après une longue semaine d’attente, on se retrouve pour le TFSA, le rendez-vous hebdomadaire de Tequi (dont les thèmes et règles basiques sont reprises sur son blog) afin de discuter des séries qu’on pourrait recommander à n’importe qui. N’importe qui ! Diantre, que ce thème est dur. J’aime bien être aussi précise que possible dans mon interprétation des règles, donc voici comment je vois la chose :

  • « N’importe qui » ne veut pas tout à fait dire « n’importe qui ». Pour des raisons évidentes mais que je me sens obligée d’expliquer, je préfère ne pas inclure les enfants (disons moins de quatorze ans) parce que bon, sinon on est tout de même vachement limités : le « tout public » c’est bien, mais peut-être pas au point d’être la seule chose que j’ai envie de recommander.
  • D’ailleurs, n’importe qui ne veut pas non plus dire n’importe qui n’importe quand n’importe comment. Une recommandation est couplée de conseils de visionnage… notamment celui de parfois mettre ses a priori de coté lorsqu’il s’agit d’entamer la chose ! Bien sûr, tout le monde ne le fera pas, mais ça reste néanmoins à la portée de n’importe qui.
  • Ceci m’amène à une troisième remarque : une recommandation n’est pas la garantie que la série va plaire. En effet, il est impossible de satisfaire tout le monde (d’ailleurs, tout consensus me parait louche) mais, j’estime qu’avec les bonnes dispositions, les séries que j’ai sélectionnées ont le potentiel de plaire à n’importe qui.

« Enid, va droit au but ! » Pardonnez, je sais bien que c’est barbant toutes ces précisions mais pour bien se comprendre, c’est toujours mieux de s’assurer qu’on parle de la même chose. Puis aussi j’aime bien être barbante, c’est un de mes traits de caractères les plus charmants. Une dernière précision pour la forme ?

  • Parce qu’il faut bien mettre une limite temporelle à « récent », je choisis la courte fenêtre des cinq ans, la faute au rythme actuel de production effréné. Cinq ans pour les séries aujourd’hui, c’est déjà la maturité (et Grey’s Anatomy est notre grand-tante qui a connu la première guerre mondiale et qui a encore toute ça tête ou presque ; elle nous survivra tous). Ainsi, pour être dans ce TFSA, la première saison de la série doit avoir été diffusée au plus tôt lors de la saison 2013-2014… ce qui remonte déjà à un moment, maintenant que j’y pense. Réfléchissez… en 2013, Arrow était la seule série de super-héros sur les networks.

Voilà donc un cadre bien précis qui me permet de délimiter un top cinq un peu casse-tête, mais néanmoins pas impossible. Cinq séries que je recommande de tout mon cœur et ce à n’importe qui.

Lire la suite « TFSA | Les séries récentes qu’on pourrait recommander à n’importe qui »

Publicités

Ce que j’aimerais rattraper cet été (ou l’impossible ne me fait pas peur)

Bonjour à tous,

A mes débuts de sériephagie, je voyais en l’été un grand vide : mes séries étaient en pause, et j’avais trois mois à attendre avant leur retour. Trois mois ! Comme cela me semblait long. Depuis, j’ai certes découvert les séries estivales – à l’époque, je regardais qu’une petite sélection de séries auxquelles j’étais très attachées -, mais je regarde également nettement plus de chises. Ces trois mois de pause, j’ai appris à les chérir, mais surtout à les remplir. Que le Festival de la sérievoracité commence !

Lire la suite « Ce que j’aimerais rattraper cet été (ou l’impossible ne me fait pas peur) »