Ce que j’aimerais rattraper cet été (ou l’impossible ne me fait pas peur)

Bonjour à tous,

A mes débuts de sériephagie, je voyais en l’été un grand vide : mes séries étaient en pause, et j’avais trois mois à attendre avant leur retour. Trois mois ! Comme cela me semblait long. Depuis, j’ai certes découvert les séries estivales – à l’époque, je regardais qu’une petite sélection de séries auxquelles j’étais très attachées -, mais je regarde également nettement plus de chises. Ces trois mois de pause, j’ai appris à les chérir, mais surtout à les remplir. Que le Festival de la sérievoracité commence !

Lire la suite « Ce que j’aimerais rattraper cet été (ou l’impossible ne me fait pas peur) »

Publicités

Retour sur les pilotes #6 | Drames du premium cable américain (mi-saison 2017-2018)

Voilà maintenant un mois que je me lançais dans le visionnage de tous les pilotes de la mi-saison et plus d’une semaine que je publiais le dernier article – il faut le dire, il a été dur de conclure. Mais ça y est, enfin, j’ai fini ; j’ai fini alors que bientôt les séries de l’été vont reprendre, et avec elles des nouveaux pilotes que je vais probablement aussi regarder (mais peut-être pas aussi systématiquement critiquer). [Pour plus d’explication sur la démarche dans laquelle je me suis embarquée, cliquez ici.]

Pilote après pilote, je me suis plainte de la difficulté à arrêter de regarder les séries que je commençais ; au final, cette expérience aura été thérapeutique plus qu’autre chose. Jamais je n’aurais vu tout ce qui passe et tout ce qui est passé à la télévision : ne voir qu’un épisode ne m’engage pas à regarder une saison, quand bien même j’ai bien aimé ce que j’ai visionné. Une leçon évidente pour beaucoup, mais pas pour moi, allez savoir.

Cette dernière série de pilote m’aura pris du temps et pourtant, je n’avais que trois épisodes à regarder (Sweetbitter n’ayant pas encore été diffusé, il sera pour les séries de l’été). J’aurais du m’y attendre vu ce que ça a donné avec les comédies du câble US : j’ai adoré tout ce que j’ai vu es drames du câble premium (HBO et Showtime). Rien à jeter donc, mais j’ai tout de même tenu à séparer les séries entre celles qui m’ont intriguée et celle qui m’a séduite, ne serait-ce que parce que cette dernière s’est vraiment détachée du lot. Allez, trêve de bavardage : parlons The Chi, Mosaic et Here and Now.

Lire la suite « Retour sur les pilotes #6 | Drames du premium cable américain (mi-saison 2017-2018) »