Gobage de mouches | Smallville S01E02 « Metamorphosis »

Mettons quelque chose au clair : je n’ai rien contre les insectes. Ma règle d’or est « chacun de son coté et tout le monde est content » (une règle que j’applique également, entre autres, aux fans de « Despacito » et aux amateurs de mousse au chocolat). J’habite en ville, donc la plupart du temps ça fonctionne plutôt bien,pour moi comme pour Bertha, l’araignée de la salle de bain. Mon seul mauvais souvenir est celui du jour où je me suis décidée à commencer une collection de jolies coccinelles, collection qui s’est transformée en un massacre imprévu qui me traumatise encore à ce jour.

J’ai donc mes limites lorsqu’il s’agit d’insectes et le second épisode de Smallville, s’est bien amusé à les tester. Pour faire simple, disons que l’adolescent dérangé de l’épisode, ne partage pas ma règle de non-ingérence. Son obsession pour les petites bêtes à six pâtes – qu’on ne peut raisonnablement qualifier que de malsaine – se retrouve poussée à son paroxysme lorsqu’il devient lui-même un hybride « insecte-humain », affamé et en chaleur. Pas mal de choses à débriefer donc : parlons de « Metamorphosis » !

Lire la suite « Gobage de mouches | Smallville S01E02 « Metamorphosis » »

Publicités

Pluie de météorites et autres soucis | Smallville S01E01 : « Pilot »

Bon alors, tout ça c’est bien beau, mais on en parle de Smallville ?

C’est que les super-héros et moi c’est une longue histoire d’amour qui commence par leurs costumes ridicules – au plus serré, au mieux. Rien de comme ça ici, cependant.

No tights, no flight.

Dès la conception de la série, les créateurs étaient bien décidés à ne pas tomber dans l’imagerie du célèbre super-héros. Smallville c’est Clark Kent avant Superman, un Clark Kent qui se cherche encore et qui ignore (au moins une partie de) ses pouvoirs. Un Clark Kent « comme les autres », entendez là sans moule-bite et sans cape. Du coup, j’en ai bien peur, sans changement de costume dans les cabines téléphoniques.

[Un instant, je retiens mes larmes.]

Alors, quelle stratégie les scénaristes ont-ils concoctés pour que leur public se fascine des aventures du futur Superman ? Facile, ils ont décidé de nous emmené à Smallville, probablement la ville la moins intéressante du monde.

Je vous le jure, c’est dans le signe.

Lire la suite « Pluie de météorites et autres soucis | Smallville S01E01 : « Pilot » »