Ma semaine devant l’écran #12 | Discipline

Bonjour à tous,

Mon petit débrief hebdomadaire et prêt un lundi matin, du jamais vu et ça, grâce à une semaine de discipline ! J’ai écrit tous les jours au moins quelques mots sur les épisodes vu (et au plus le retour complet), et tout ça m’a pris moins de temps que prévu. J’ai cependant décidé de faire les choses autrement cette semaine, en classant dans l‘ordre où ils ont été vus mais sans les séparer en fonction de leur genre (drame ou comédie), comme je le faisais jusqu’à présent. C’est peut-être un peu moins lisible, mais j’aime mieux parce que cela reflète l’expérience de ma semaine et l’alternance entre les bons et les moins bons moments.

Pour que vous y retrouviez votre compte, voici dans l’ordre ce que j’ai vu (à vous de sauter à vos parties pour éviter les éventuels spoilers) :

– Lundi : The Last Man on EarthLucifer, Brooklyn Nine-Nine, Champions (rattrapage)
– Mardi : Supergirl, UnREAL (qui s’est terminée), iZombie, The Crossing
– Mercredi : New Girl, The 100 (qui fait sa reprise), LA to Vegas
– Jeudi : The Flash, Alex, Inc.
– Vendredi : Superstore, Champions, Riverdale
– Samedi : Once Upon a Time, Supernatural
– Dimanche : Archer (qui a fait sa reprise), Siren

Un programme qui devient doucement bien trop chargé ! Un départ pour deux arrivées, c’est pas bon signe tout ça. Tout au long de la semaine, j’ai également regardé presque tous mes derniers pilotes (ceux des drames du premium cable US) et continué quelques séries dont je n’avais vu le premier épisode, à savoir Coporate et The Alienist. Je vous en parle tout de suite.

Let’s debrief !

Après le pilote, l’épisode 2, le reste de la saison

Corporate saison 1

Mes impressions depuis le pilote n’ont pas changée : j’adore l’humour méchant et acerbe de la série. Il n’y a ni d’intrigue principale, ni de développement réel dans les personnages, n’empêche que moi je me suis éclatée devant les aventures de Matt et Jake dans les méandres de l‘horrible corporation Hampton-Deville. J’vous dis ça, je suis encore sous le high du binge-watch donc c’est possible que ce soit que moi.

« The average employee is half man, half woman. They have one testicle, one breast, and half a vagina. » Comedy Central via Corporate sur Giphy

The Alienist S01E02 « A Fruitful Partnership » à S01E05 « Hildebrandt’s Starling »

Je continue The Alienist sans trop être passionnée par la chose. Ca prend son temps, et objectivement je comprend pourquoi ça plait, mais je trouve que c’est un petit peu trop lent pour me captiver. J’aimerais aimer plus que c’est le cas.

Programme hebdomadaire : un jour après l’autre

The Last Man on Earth S04E16 « The Blob »

Le dernier épisode finissait sur la découverte par Mike d’une « tâche rouge » sur son détecteur thermique, preuve d’une agglomération de chaleur, et peut-être même de vie. Cette semaine, Mike est bien décidé à aller mener son enquête ; Tandy, cependant, n’est pas prêt à le laisser partir, et les deux frères rentrent dans une danse entre tendresse et colère. Melissa et Gail sont de corvée courses mais vraiment de mauvaise foi ; Todd et Erica ont du mal à se mettre d’accord sur les détails de la co-parentalité. Ces deux intrigues se retrouvent assez délicatement imbriquées. Comme quoi, on a encore des duos qui peuvent être explorés.

Pour ce genre de répliques ❤ Fox via The Last Man on Earth on Giphy

« The Blob » est un épisode solide. La relation entre Mike et Tandy a auparavant été touchante, mais sous les blagues, on ne s’est apercevait qu’au moment les plus graves. Ici, Tandy se comporte en adulte. Il est père, et si fier de l’être. Il aime son frère, et ne veut plus le perdre. Mike aime aussi son frère, mais il ne se sent pas à sa place dans le groupe, où tout le monde est en couple et en train de pondre des gosses. Le compromis final promet des épisodes finaux un peu différents et je suis assez curieuse de voir comment la narration va se poursuivre. Puis c’est le grand retour des faux-sourcils, yayaya ! [Note annexe : je savais bien que le passé cartel allait revenir… Qu’est-ce que ça va avoir comme influence sur l’histoire, à votre avis ? Un déménagement ou quelque chose de plus grave ?]

Lucifer S03E21 « Anything Pierce Can Do I Can Do Better »

Moi qui espérais qu’on en avait fini avec Pierce… De toute évidence, ce n’est pas le cas. Je pleurerais bien, mais mes yeux sont encore écarquillés de l’épisode. 40 minutes à regarder Lucifer faire tout ce qu’il ne devrait pas faire et parvenant à faire d’une situation déjà mal barrée une catastrophe. Fascinant. Brise-coeur, mais fascinant.

On commence avec Lucifer toujours chez Pierce, qui explique alors pourquoi son plan a marché : l’amour de Chloe est la clé, si elle t’aime, tu deviens mortel. Même si elle n’a pas dit les mots, ce qu’elle ressent est assez. Lucifer répond qu’il ne peut pas être sûr de ça, que peut-être, en fait, c’est justement parce qu’il a fait passé les intérêts de Chloe avant les siens que sa marque est partie. Qui a raison ? J’aurais tendance à dire Lucifer, parce qu’il me semble que Chloe était immune à lui dès le départ, et que je ne crois pas au coup de foudre. Après, dans les deux cas, tout ça n’est pas logique. J’ai bien aimé la tronche de Lucifer lorsqu’il réalise que, selon la logique de Pierce, ça veut dire que Chloe l’aime. Du coup, Pierce est maintenant mortel mais il n’est plus prêt à mourir : non, il veut reconquérir Chloe ! Il l’aime ! Bon Maze, tu fous quoi, tu veux pas le trucider, maintenant ?

Ils ne sont pas des super détectives, mais j’avoue qu’ils ont du style. Fox via Geekispshere

Charlotte et Amenadiel font équipe pour enquêter sur Pierce et l’exposer pour l’ordure qu’il est probablement. C’est une mission d’importance divine dans laquelle il se reconnaissent tous les deux : la première veut une place au paradis, le second ses ailes. Ils sont cependant des détectives privés de merde. Tout ira mieux la semaine prochaine les amis. Lucifer tente de remonter le moral à Chloe en montrant à quel point il est mieux que Pierce, sans comprendre qu’il lui fait du mal. Tout ça se mêle à l’enquête – un meurtre de ballerine – dont la conclusion est le reflet de l’inaptitude émotionnelle de Lucifer. Putain Lucifer, je t’aime bien, mais là tu merdes, mais tu merdes graaaave. C’est pas moi qui le dit, c’est Linda qui, dans un rare écart, décide d’être une amie plutôt qu’une thérapeute. Trop tard cependant.

« Anything Pierce Can Do I Can Do Better » est l’épisode qu’il fallait pour l’histoire, mais ça ne veut pas dire que c’est celui qu’il fallait pour moi. Je n’ai aucune idée des plans pour la fin de saison, même si je pense que Maze ne prépare rien de bon. Une semaine qui penche plus vers l’émotion que la dérision, ce n’est pas mal ; mais pas trop non plus, hein, s’il-vous-plait ?

Brooklyn Nine-Nine S05E18 « Gray Star Mutual »

Pimento : People kill their babies. Babies kill their parents. It’s the circle of life.
Jake : That was clearly a triangle.
Pimento : Okay, fine. Busted.

OK, ça sent le farewell à plein nez tout ça… La semaine passée c’était « Billy le sosie », cette semaine c’est Pimento, l’ex de Diaz, joué par un Jason Mantzoukas au sommet de sa forme [mais pas aussi bon que dans The League où il est juste magique.] Bon Pimento n’est pas là pour jouer face à Diaz, ce qui est légèrement dommage puisque leurs interactions étaient délicieuses, mais tout de même le bon choix étant donné que leur rupture avait tourné la page de manière clean.

Dans un mini-arc qui n’aura servi à rien cette saison, Boyle est stressé par la gestion de son food-truck. Lorsqu’il prend feu, il espère une intervention divine salvatrice, sauf que l’inspecteur de l’assurance lui assure qu’il ne touchera rien puisqu’il s’agit d’un incendie criminel. Cet inspecteur, c’est Pimento, qui est très déçu d’apprendre que Jake ne le considérait pas comme un ami assez proche que pour l’inviter à son mariage. Pour répondre aux questions que vous vous posez surement :

  • Il est revenu d’Alaska parce que : « I accidentally killed a « protected buffalo »– self-defense. Next thing I know, Fish and Game are all over my ass. I ended up in a fight with a bear, and I had to think to myself, why am I even here ? »
  • Si vous vous demandez comment gagner un combat contre un ours, Pimento a également la solution « head-butt him in the penis, push him over a cliff. » Notez que ça ne marche qu’avec les animaux mâles.
  • « A TRUE FRIEND ALWAYS REMEMBER A FRIEND’S FIRST ! » Testé et prouvé : de tous mes amis qui m’ont raconté leur première fois, je pense que je me souviens de chaque histoire. C’est fou ça.

Bon, je pourrais continuer avec des citations parce que tout ce que dit Pimento est magique mais revenons à l’essentiel. Amy tente d’organiser son mariage mais a peur de se décrédibiliser auprès de son nouveau service. Diaz la convainc d’essayer une robe et Amy prouve that she really can do it all. La scène est putain de badass cependant, que je n’oserais pas m’agacer d’une évidence. Aussi Holt essaye twitter. Twitter le reconnait comme un robot. Hahaha.

Go get him, Amy ! Fox via Spoiler TV

« Gray Star Mutual » a plein de blagues, mais n’est pas un épisode mémorable pour autant. J’adore Pimento, donc j’ai passé tout l’épisode à ricaner, mais c’est pas tant de sa faute qu’il me rappelle The League. Après, je trouve vraiment que ça commence à sentir la fin. A la fois j’apprécie que les scénaristes se soient préparés au pire, à la fois j’ai maintenant l’impression qu’une annulation est inévitable. On ne peut jamais gagner.

Champions S01E06 « Grandma Dearest »

Mon rattrapage Champions de la semaine passée m’a laissée avec un sentiment plutôt positif sur la série. Michael doit faire un travail sur un de ses grands parents pour l’école. Il ne peut  pas se tourner vers les parents de Priya (« They were a Neilson family one year. And they got ‘Smash’ canceled. We’re not currently on speaking terms ») et c’est donc à Vince de reconnecter avec sa mère (Carolyn Hennesy), avec qui il n’a pas une bonne relation du tout. En attendant, Michael endosse la responsabilité de remettre à jour le site web de la salle de sport, en mettant en avant les clients. La tête de leur promotion est Denise, légalement Pizza Hut (Kether Donohue). Le secret de sa ligne ?  CHD, pour « Coffee, Hostess cupcakes and taking a lot of dumps ». Très élégant tout ça.

« Grandma Dearest » nous fait explorer la psyche de Vince, et pourquoi pas, tout en relativisant l’impact émotionnel de Michael, qui s’en sort comme l’élément stable de la famille. On n’est pas forcément dans l’original, mais il y a toujours quelque chose qui me plait dans ces personnages.

Supergirl S03E15 « In Search for Lost Time »

Que ce passe-t-il lorsque vous êtes bombardée d’ondes cérébrales enragées alors que vous êtes en train de physiquement vous entraîner avec ex ? Supergirl a répondu à la question : vous vous mettez en colère et tapez sur ledit ex.

Sinon, j’aime bien la complémentarité de leurs costumes. Puis la colère, c’est sexy. The CW via Comingsoon.net

Supergirl et Mon-El s’entraînent ensemble ; il veut lui apprendre à utiliser sa cape dans le combat, histoire d’avoir la classe d’optimiser son équipement. Dans son coin, papa martien tente de minimiser ses pertes de mémoires par un exercice de méditation qui a comme effet d’enrager tout le monde. Oups. C’est l’occasion pour Kara de dire ce qu’elle a sur le coeur à Mon-El – des choses qu’elle aurait probablement gardées enfouies autrement. Lena tente de convaincre Sam qu’elle a un alter-ego kryptonien. Bref, une semaine chargée en déni, rage et pardons.

« In Search for Lost Time » continue de prendre son temps mais, comme je le rappelais la semaine dernière, rien ne presse : toute résolution maintenant ne serait de toute façon pas définitive. C’est vraiment chouette de voir Kara enfin cracher ce qu’elle n’osait pas dire, et c’est vrai que j’ai qu’elle a idéalisé un peu sa relation avec Mon-El. Mais juste un peu, parce que n’oublions pas qu’il est devenu vachement plus sympa une fois qu’ils se sont mis ensemble. Je n’ai aucune idée de comment le plan de Lena va foirer, bien que je sois quasi sûre qu’il foire ; ça, ou alors Jimmy découvre Sam, avertit Supergirl, et tout ça crée une scission où Lena se met à soutenir Reign. Ce qui m’amène à une question : j’ai l’impression qu’on a établi Lena comme une gentille, mais il y avait pas des indices Keyser Soze dans la saison précédente ? Genre elle bat Lex aux échecs avec un sourire déviant ? Quoi qu’il en soit : je reste impatiente de voir la suite.

UnREAL S03E09 « Codependence » et S03E10 « Commitment »

UnREAL clôture sa saison trois par deux épisodes qui ne sont pas parvenus à me sortir de mon indifférence. Au moins, je ne suis pas en colère. Je vous invite à aller jeter un coup d’oeil à mon article consacré à cette fin de saison. J’y suis de très bonne foi.

iZombie S04E08 « Chivalry is Dead »

Je suis hyper heureuse d’iZombie depuis sa reprise mais je dois avouer que cet épisode ne m’a pas emballée. J’imagine que mes attentes sont un peu trop hautes maintenant, et que toute stagnation me semble inimaginable. Enfin, je dis « stagnation » mais toutes les intrigues avancent cette semaine. C’est peut-être juste le fait que Liv est sous cerveau d’un LARPer, et que, là où la voir parler en vers et se comporter comme un chevalier (une chevalière ?) pourrait être charmant, ça m’a un peu agacée.

La qualité de l’écriture des dialogues reste hyper-impressionnante pour cet épisode, tout en vers pour ce qui est de Liv. The CW via Spoiler TV

Cette semaine donc, un meurtre sans importance. Liv continue sont boulot de passeuse en tant que Renegade et Peyton décide de l’aider plutôt que de lui faire la morale (un bon point pour Peyton). Mr. Boss, l’ancien crimelord le plus respecté de Seatlle, refait son apparition. Il veut récupérer de l’argent qu’il avait caché en ville… sauf que Peyton l’a volé ! Etant donné que lui et Peyton ne s’entendent pas, cela ne promet rien de bon. Clive a toujours du mal à accepter son arrangement de relation ouverte avec Dave, mais maintenant qu’il a consommé, il ne peut pas vraiment s’en retirer sans être un trou-du-cul complet. Major continue de devenir de plus en plus impliqué dans le coté louche et autoritaire de Filmore-Graves, mais a au moins l’air de culpabiliser un peu, peut-être ? Enfin, la team Renegade fait une découverte essentielle.

« Chivalry is Dead » ramène des histoires de mafia dans la solide intrigue de la saison et ça a toujours tendance à m’ennuyer (‘sup Hiram ?). Cependant, il faut admettre que la nouvelle vie de Liv est passionnante et que je suis impatiente de voir les conséquences de cette fin d’épisode sur le nouveau monde ! Donc au fond, un très bon épisode. Je suis juste un peu difficile, parfois. [J’ai dis parfois. Non mais.]

The Crossing S01E04 « The Face of Oblivion »

« The Crossing ne perd pas son temps », je disais il y a deux semaines. Et bien ça, c’est sûr ! J’ai commencé l’épisode en me disant que tout le monde était tout de même bien gentil et essayait de faire de son mieux dans une situation impossible avec leur propre cadre de valeurs ; j’ai fini l’épisode en me demandant « Mais bordel, qu’est-ce qui se passe ???«  Je suis ravie.

Jude est à la recherche de son fils et Reece lui propose un échange : Leah contre machin-chose Oliver. Sauf que voilà, Leah est en quarantaine et la sortir de là constitue un risque pour l’humanité toute entière donc, c’est un peu chaud, quand même. Bidule-truc Marshall veut désespérément contacter Hannah, parce qu’elle l’obsède alors qu’il a déjà une copine (ouh le méchant) et aussi parce qu’il veut des réponses sur l’arrivée des réfugiés, que tout le monde nie. Du coup, lui et un copain s’arrangent pour faire passer un téléphone dans le camp. Hannah est toujours victime des chantages sexuels de méchant réfugié Luke, mais elle décide d’avouer qu’elle était collaboratrice, prête à subir les conséquences. Cette intrigue aura donc été vite déchargée, je suis déçue mais aussi rassurée (c’est pas Gossip Girl, non plus). Mystérieux réfugié Paul demande à Agent Emma de localiser sa femme, qui serait arrivée avec une première vague de migration. Mais si les choses n’étaient pas ce qu’elles semblent ?

« The Face of Oblivion » continue au rythme des premiers épisodes, comme si The Crossing savait qu’elle ne risque d’avoir qu’une seule saison. Je me retrouve plus investie dans le mystère que ce que je pensais, un peu perdue mais c’est normal. J’vais pas vous dire que c’est de la grande télé, mais ça reste exactement ce que je cherche.

New Girl S07E04 « Lillypads »

Je me demandais comment New Girl allait explorer ses nouvelles dynamiques, et l’épisode de cette semaine fait juste ça là où les deux derniers restaient timides. Schmidt et Cece tentent de faire rentrer Ruth dans une maternelle privée, mais doivent pour ça la préparer, et c’est Jess qui est mise en charge de la chose. Sauf que voilà, Jess, libre et créative, n’est pas du même avis que Schmidt, discipliné et exigent (D.R.I.L.L.), en ce qui concerne l’éducation. Qui l’eût crû ? N’empêche que c’est bien marrant de les voir revivre un débat qu’ils ont eu tellement de fois mais dans une nouvelle situation, et par un nouveau proxy. La scène dans la salle de recrutement de la maternelle est juste incroyable.

Nick doit rendre des pages pour son nouveau roman mais ne fait que procrastiner. Winston, lui, doit témoigner à un procès mais perd tout ses moyens à la barre. Les deux meilleurs amis d’enfance pourront-ils s’aider l’un l’autre ? [Au moins un peu, ne vous inquiétez pas].

« Yes, sir, I’m sorry, I’m, my lower half has got the sweats. I’d like to put in a request for a wet wipe, ladies and gentlemen of the jury, if anyone has a wet wipe, I will gladly receive said wet wipe and clean off my lower half. » Fox via New Girl sur Giphy

« Lilipads » met Ruth au centre de l’intrigue et c’est plutôt marrant, parce qu’à trois ans, elle a déjà un caractère bien à elle qui n’est pas forcément une répétition de celui des gens autour d’elle [D’autres personnes qui se demandent pourquoi elle adore tellement le nom de Denise, la seule autre copine sérieuse de son papa qu’on a vu dans la série ? Louche.] Nick jaloux de Ruth continue d’être une de mes choses préférées (« Do you have my money Ruth ? Then we have nothing to talk about.« ) Puis, comme d’habitude, l’épisode est rempli d’absurdités. C’est du New Girl classique qui utilise bien tous ces personnages.

The 100 S05E01 « Eden »

THE 100 EST DE RETOUR ! Je suis toute en joie, même que j’ai fait un article où je discute en long et en large ce premier épisode de la cinquième saison, que j’ai vu deux fois pour l’occasion.

« Eden » fait le choix de remplir le trou dans la chronologie en développant la relation entre Clarke et Madi et tant mieux. Le peu qu’on voit de nos autres survivants amène déjà plein de questions… Pourquoi les gens du bunker ne sont pas encore sortis ? Les communications de Clarke ont-elles été interceptés ? Quelles sont les intentions des prisonniers, et surtout, d’où viennent-il et pourquoi n’en avons nous jamais entendu parlé ? Qui est super-excité pour la suite ? Je peux répondre au moins en partie à cette dernière : mooiiiiiiiii.

The 100 continue d’être une série solide, stressante et déchirante et The CW une chaîne qui prend tout de même pas mal de risques. The CW via Den of Geek

LA to Vegas S01E14 « Captain Dave’s on a Roll »

Suite à sa rupture de l’épisode précédent, Captain Dave est déprimé et ne sais pas comment tourner la page. Colin commence à fatiguer de ses aller-retours vers Las Vegas, d’autant plus qu’il est surpris d’apprendre que son fils n’est pas en ville ce weekend. Afin de leur remonter le moral, Artem les amène au casino et Captain Dave se retrouve « on a roll« … et il compte bien en profiter, quitte à retarder le vol. Ronnie pèse le pour et le contre d’emménager avec son copain et Bernard se prend la tête avec une collègue.

« Captain Dave’s on a Roll » ne m’a pas fait autant rire que certains des épisodes précédents, mais il est totalement OK. Le plus drôle doit rester la décision finale de Captain Dave : comme quoi, la leçon qu’on tire d’une situation n’est pas toujours la bonne.

The Flash S04E19 « Fury Rogue »

Dans l’épisode précédent de The Flash, l’équipe perdait une de ces nouvelles recrues, Ralph ; cette semaine, elle est amenée à faire face aux conséquences. Enfin, elle devrait l’être ; Barry lui est bien décidé à ne pas faire son deuil ou plutôt, se persuade qu’il a déjà fait. Puis faut dire qu’il a a peine le temps, puisque The Flash décide de ramener deux guest-stars habituées du DC-verse, Wentworth Miller et Katie Cassidy. Comme s’il ne se passait déjà pas trop de choses.

L’équipe s’aperçoit que DeVoe risque de courir après l’homme nucléaire (d’il y a quelques épisodes) et décident donc de transporter ce dernier à Argus ; le seul problème c’est que sans les pouvoirs de Killer Frost, ils ont besoin de quelqu’un pour le refroidir au cas où il perdrait contrôle. Un saut sur Earth X et hop, on ramène Snart-le-sensible pour un coeur-à-coeur avec Barry. [Moi qui pensais que son séjour sur le Waverider était dans le but de dire au revoir à l’univers ; j’avais tort.} Sauf voilà, ils ramènent par erreur Siren, à savoir Laurel, qui est hyper en colère que Earth 1 ait participé à détruire le Reich de Earth X. Avec deux méchants sur le dos, Barry doit s’assurer qu’il a le contrôle sur ses émotions… Mais, bien évidemment, ce n’est pas le cas.

Snart est sur le point de se marier, aussi, si bien que j’ai vraiment eu peur pour sa vie. Mais c’est The Flash, les traumatismes sont répartis sur temps. The CW via Comicbook

DeVoe continue quant à lui à mettre en place son plan maléfique, qu’on ne connait toujours pas et sa femme s’éloigne peu à peu de lui. Harry est désespéré de sa dégénérescence neuronale et peine à se confier à Cisco. Caitlin s’aperçoit que maintenant que Killer Frost est partie, elle lui manque et aimerait la retrouver.

« Fury Rogue » est un énième épisode qui semble être de remplissage dans une saison qui peine à avancer, épisode qui fait de surcroît la même erreur qu’Arrow en gâchant encore une autre Laurel Lance. On l’aura compris : DeVoe sera vaincu par son manque de compréhension des émotions ; cela semble cependant un peu téléphoné. Il y a cependant du bon, notamment dans la relation Caitlin-Killer Frost et la révélation que Barry et Iris font appel à une psychologue pour discuter des événements traumatiques de leur quotidien (les super-héros : ils sont comme nous !)

Alec, Inc. S01E06 « The Cop Car » et S01E07 « The Grande Apologano »

Alex, Inc. n’a toujours le droit qu’à mon attention partielle, je pense que je ne poursuivrai pas au delà de la saison (si il y a un au-delà). Double épisode cette semaine encore. Dans « The Cop Car » Alex fait la promo de son podcast sur une radio et fini par balancer un secret de la relation avec Rooni, à savoir qu’ils ont couché au premier rencard.  Rien de mal en soit, mais bon, socialement, c’est mal vu et Rooni en a un peu marre que leur vie soit sans cesse mise de coté pour le podcast. Dierdre se voit offrir son ancien emploi dans la boite qu’elle a quitté avec Alex, et se remet à peser le pour et le contre de sa décision. Dans une troisième, Ben le gamin musicien ne se rend pas compte qu’une fille est folle amoureuse de lui (j’ai écrit dans mes notes « OH BORDEL LE SUPPLICE », si ça vous parle).

Dans « The Grande Apologano », Rooni aune brillante idée pour un podcast, idée qu’elle propose à Alex ; ce dernier cependant,  n’a pas vraiment envie de travailler avec sa femme mais ne sait pas comment lui faire comprendre. Deirdre emmêle sa vie professionnelle et sa vie amoureuse et Ben est embêté de ne pas pouvoir voir sa copine sans la meilleure amie de cette dernière.

Alex, Inc. reste mimi mais je n’y vois pas grand intérêt. Ce n’est pas mauvais, mais pas non plus spectaculaire. C’est juste gentil.

Superstore S03E21 « Aftermath »

Après la fin de l’épisode précédent, Superstore doit maintenant gérer les retombées. Enfin, je dis « Superstore« , mais entendez surtout Jonah. Lui qui a si longtemps attendu Amy (sans toutefois faire ses intentions claires, pour prendre la défense de cette dernière), la voilà qui vient vers lui alors qu’il est dans une relation sérieuse et qu’elle est enceinte. Il lui faut digérer la chose ; mais Amy veut le pousser à discuter de la situation au plus vite, d’autant plus qu’elle est actuellement coincée entre trois hommes, dont deux qui ne sont pas au courant de tout ce qui se passe : Jonah donc, Adam, son ex et le père du bébé, et Alex the beverage guy, avec qui elle sort (si on doit labelliser la chose).

J’aime quand les gens sont awkward les uns avec les autres, ça me rnvoie vers mes propres inaptitudes sociales. NBC via Fanpop

Du coté de Cloud Nine, Glenn et Dina sont décidés à impressionner la direction en réalisant un documentaire sur l’expérience de leurs employés de la tornade qui détruisait le magasin fin de saison précédente.

« Aftermath » n’est pas vraiment un épisode drôle (même si y’a Bo !), mais je pense que Superstore peut se permettre à l’occasion de mettre de coté les blagues, et briller par ses émotions. Ca fait presque toute une saison que la relation Amy-Jonah est au beau fixe qu’on en a presque oublié qu’ils ont tendance à se disputer pour des bêtises ; j’apprécie que soit mis en avant les défauts dans leur « amitié et plus et affinités ». Quant à la suite… Je reste très investie dans l’intrigue, mais j’ai un peu de mal à imaginer comment elle peut se résoudre tout en restant fidèle à ses personnages ; après ce n’est pas mon rôle, et je serai ravie (ou pas) de voir ce que les scénaristes ont préparé.

Champions S01E07 « Nepotism » « Matt Bomer Poster »

C’est la semaine de l’épisode sex talk, qui finit toujours par pointer son nez dans les séries familiales. Comment Champions s’en sort ? Plutôt pas mal. Vince découvre un poster sexy de Matt Bomer dans la chambre de son fils et cela le perturbe : à quatorze ans, Michael est trop jeune pour penser aux relations sexuelles. Sauf que voilà, les relations sexuelles, Michael n’y pense pas, et l’expression de ses désirs se fait encore inconsciemment… Il n’est donc pas prêt pour avoir cette conversation avec son père. D’autant plus qu’il est autrement occupé : il s’avère que Matthew n’a jamais fini ses études secondaires, et qu’il a besoin de son aide pour étudier son GED.

« Nepotism » « Matt Bomer Poster » est un bon épisode de Champions, qui fait un très bon usage de la dynamique du trio : Vince doit parler avec Michael d’un sujet délicat ; Michael aide Matthew à avoir confiance en soit ; Matthew cherche à préserver un secret qu’il cache à Vince depuis toujours. On a aussi le droit à une Dana au bord de la crise de nerf, dont je ne me lasse pas même si on la voit que peu. Ses photographies d’enfants sont définitivement perturbantes, et la réaction de Vince face à elles d’autant plus surprenante :

Vince : I do not like how this is making me so emotional.
Dana : No, let it. Great art does that.
Vince : Yeah, great art does that, but this ? I can’t believe I’m feeling so much.

C’est drôle parce que c’est inutilement méchant.

Riverdale S02E19 « Prisoners »

Riverdale a perdu la boule depuis un moment déjà. Cet épisode marque le retour sur le « bon chemin » amorcé dans l’épisode précédent mais je me demande si ce n’est pas un peu trop tard.

Tout commence à l’enterrement de Midge, où une Cherryl en colère se passe les nerfs sur le sheriff (et déclare que les Vixen sont une milice ? Tout ça n’est pas clair). Ce n’est pas beau à voir mais c’est tout de même mérité, Sheriff Kellner a bien merdé cette saison et la saison précédente, donc peut-être que ce serait un mal pour un bien de mettre la police dans les mains de quelqu’un d’autre. Par contre, pas sûre que la bonne personne soit Hermione Lodge, comme a l’air de le penser Cheryll.

Rien de mieux que le retour d’un serial killer pour souder un groupe d’amis. The CW via The Nerd Dialy

Betty recommence à danser avec le Black Hood (« Lollipop » is back !) et apprend la vérité sur Chick. En effet, Betty et Jughead découvrent que Chic a séjourné à Quiet Mercy en même temps que Svenson (celui qui a été accusé des meurtres), et décident donc de se rendre au couvent pour enquêter sur l’affaire. Comment le couvent est-il encore ouvert, vous demandez-vous ? Parce que, bien que tout le monde ait l’air d’accord que les camps de reconversion sont une chose horrible, il y a consensus sur le fait que c’est une information à utiliser pour faire du chantage et non pas pour appeler la police. Bref, au couvent, nos teen detectives adorés apprennent que Chic n’est pas Charles Smith, et donc n’est pas le fils d’Alice, ni celui de F.P. (ah oui parce qu’en fait), ni le frère de Betty et de Jughead, donc ! Tin-tin-tiiiiiiin.

Archie lui, se fait suivre puis enlever par Nick St-Clair, de la mafia des St-Clair, frennemies des Lodge. Quand vous pensiez qu’on avait assez d’une famille de bourgeois qui aiment détruire les prolétaires… Nick fait chanter Veronica, s’affirmant comme un personnage odieux, et Veronica s’affirme comme le cerveau de son couple. Cette situation lui donne l’occasion de remettre en question les pratiques de papa et maman (bien ouéj), mais par malheur, ça a l’effet inverse sur Archie qui est persuadé qu’il pourra un jour en faire assez pour se prouver à Hiram. Archie est stupide.

« Prisoners » est un épisode dans lequel trois différents personnages sr retrouvent ligotés à une chaise et bâillonnés, donc on est dans du normal à Riverdale. Ce n’est pas un épisode mauvais – au contraire, comme je le disais, on retourne à l’essentiel – mais c’est vraiment dommage qu’il arrive si tard dans la saison. La grande révélation vient dans les derniers instants, où Betty semble réaliser la véritable identité de la Black Hood… ce qui promet une suite palpitante, tout en soulevant plus de questions. J’espère qu’on aura des réponses.

[Note supplémentaire : le prix du parent du jour continue de revenir à FP, qui remet Jughead dans le droit chemin. Their house, their problem. C’est une très jolie scène et un retour à la réalité nécessaire.]

Once Upon a Time S07E19 « Flower Child »

A une poignée d’épisodes de sa fin, Once Upon a Time a enfin décidé d’arrêter avec les fausses pistes pour se concentrer sur le vrai pourquoi de la saison (montrant que tout le reste n’est qu’un nœud de coïncidences improbables). La méchante, c’est Gothel, ça on le savait déjà. Gothel a un coven, et c’est lui qui a ensorcelé tout le monde, ça on le savait aussi. Ce qu’on ne savait pas, c’était pourquoi tout ça. La réponse apportée dans l’épisode est partielle, puisque comme d’habitude, ça semble être un plan inutilement compliqué ; mais hé, c’est une réponse donc c’est déjà ça.

Les flashbacks nous apprennent que Gothel est… Une nymphe ! Oui, la magie est partout, dans les arbres, les fleurs, la terre, et les nymphes sont là pour la protéger. Elles sont pourtant en danger. Comme la petite sirène avant elle, Gothel est pourtant fascinée par les humains. Elle pense se lier d’amitié avec un groupe de princesses (? Elles ont des belles robes en tout cas), qui n’avaient en fait en tête que de l’humilier. La magie fait de Gothel un monstre, et du dernier havre de magie une atrocité : voilà que les humains se décident à tout détruire. Gothel, dégoutée de l’humanité, décide donc de la décimer [il me semble qu’elle dit qu’elle a détruit tout le monde mais ça me semble être beaucoup et historiquement impossible], recrutant à sa cause une autre sorcière, et se promettant de revenir dans « The land without magic » [chez nous, donc], dès lors qu’elle aura les moyens de terminer ce qu’elle a commencé [donc retuer tout le monde, enfin l’autre monde, possible qu’elle ne parlait que des Amériques avant – on reste sur une improbabilité historique mais soit.]

Les nymphes défendent la nature mais se mettent des papillons morts dans les cheveux, c’est moi ou c’est HYPER GLAUQUE ? ABC via onceuponatimedaily

Sympatoche la Gothel, eh ? A Hyperion Hights (l’ancien refuge des nymphes = mind blown), elle continue donc de recruter des gens à sa cause… Putain mais c’est quoi cette quantité de sorcières ? Y’en a pas toute une série qui se sont faites trucidées par Nick/Hansel/Jack ? Je pensais que la magie était un don rare. Tout ça peut être expliqué par l’argument « C’est comme ça que le sortilège a été pensé, donc tout est logique », donc je ne gagnerai jamais, mais tout ça me parait très stupide. Gothel a besoin de Tilly/Alice, parce que comme on le sait, cette dernière est le Gardien. Ou pas ? Les deux ne sont pas forcément liés ? Dat weet ik niet. Moutons. Tilly. Tilly se fait accoster par Gothel, qui lui fait un petit Dark Vador en lui disant « Je suis ta mère« , et Tilly se met à flipper grave – une réaction plutôt naturelle. « Non mais comment c’est possible qu’elle soit pas mère, elle n’a pas l’air assez âgée pour ça ». Bienvenue dans Once Upon a Time, où les personnages ne vieillissent que jusqu’à la trentaine, puis sont figés à jamais. Moutons, moutons. Oui, Tilly. Tilly va voir son papa policier préféré, Rogers/Hook, qui est toujours en train de regarder ses dossiers de police d’un œil perplexe, et complètement disposé à partager des infos confidentielles avec des civils. Et si la magie était réelle, qu’ils se demandent ? Mais que veut donc Gothel avec Tilly, que vous vous demandez ? Faudra voir pour voir.

Henry a quelques unes des réponses. Il est toujours sous le choc de la réalisation que Lucy est sa fille parce que ce n’est pas possible que ce soit le contraire, un test dit que. Il a une conversation plutôt marrante avec Jacinda/Ella dans une tentative de rationalisation de leur… situation :

Henry : This is real.
Jacinda : No. See, it’s not. ‘Cause you can’t be Lucy’s father because you and I, we never…
Henry : Well, maybe… You ever been to Cabo?

MAIS QU’EST CE QUI SE PASSE BORDEL ? Dites les choses comme elles sont, vous n’avez plus quinze ans. Et si elle doute, qu’elle fasse faire un test elle-même et basta, on a dépassé le stade de la coïncidence, il est maintenant de confronter les évidences non mais. Bref, tout ça les amène de leur coté à mener leur enquête, et Lucy va voir Samdi pour essayer de réparer le cœur empoisonné de papa (qui fait que s’il embrasse Jacinda, il meurt). Je pensais que Regina était en charge du problème mais elle n’est pas dans cette épisode, donc oublions complètement tout ce qui s’est passé les semaines passées [mais pleurons l’absence de Lana Parrilla]. Au final, cette intrigue n’est pas encore tout à fait bouclée.

« Flower Child » est un épisode moyen d’une saison un peu nulle, donc moins et moins ça fait plus ? Je ne sais pas trop quoi penser de cette saison qui me semble être une occasion manquée après une autre. Après, l’intrigue de fin de saison a le mérite d’être dense, et je suis curieuse de voir comment ça se goupille. L’épisode se termine avec le plan maléfique de Gothel en marche… Probablement ? Je pense que le baiser d’amour entre Jacinda et Henry est un leurre, et que le sortilège est en fait entre Robin et Alice, [ce qui expliquerait pourquoi les la romance lesbienne est si timide ; j’pensais Disney, mais c’est peut-être juste fait exprès] ou entre Alice et Hook… Mais ça c’est à voir.

Supernatural S13E20 « Unfinished Business »

Gabriel ne sera pas parti longtemps : cette semaine dans Supernatural, il fait son grand retour avec toutes les parties manquantes à son histoire (enfin quand je dis « toutes », lisez « toutes celles jusqu’à ce qu’il y en ait plus »). On n’avance pas beaucoup dans le plan des Winchester, mais on moins, on a des dieux et demi-dieux nordiques donc super-chouette !

Il y a beaucoup de Richard Speight Jr. dans l »épisode, ce qui en soit devrait être une raison suffisante pour regarder. The CW via IBTimes

Sam et Dean se retrouvent ainsi tirés dans une intrigue familiales des divinités du Nord lorsque Gabriel décide d’exercer sa vengeance sur tout ceux qui ont eu une main dans sa capture par Asmodeus. Et si ça veut dire tuer sa famille d’adoption/ mafia (?), ainsi soit-il. Dans une confrontation avec Loki le vrai, Sam remarque cependant des tentatives un peu trop reckless de Dean… Avec l’apocalypse qui arrive à grand pas, c’est le moment où les deux frères contemplent de nouveau la frivolité de leur existence, mais surtout de celle de l’autre ; n’oublions pas que la Mort elle-même leur a dit que la prochaine fois serait la bonne.

Dans le monde de Michael, Kevin est de retour, mais ce n’est pas le Kevin joyeux et insouciant qu’on n’a jamais connu. On apprend que Michael veut envahir l’autre monde (peut-être qu’on savait déjà tout ça, parce que ça me semble évident, mais peut-être pas, en fait). Tout ça pour dire que la situation se détériore, et que Jack ferait bien de mettre son optimisme en poche : certes, il est très puissant, mais il est aussi trop gentil pour ce monde.

« Unfinished Business » remet les Winchester sur la piste du portail et nous donne des nouvelles de Mary et Jack après quelques semaines de silence. Les dieux nordiques sont assez sympathoches, et Loki un chouette clin d’oeil à l’ancien Gabriel, du temps où il n’était qu’un trickster à nos yeux. Dans un arc qui m’ennuie, c’est un petit soulagement, mais c’en est tout de même un. Un des deux frangins va clamser d’ici la fin de saison, non ? J’ai l’impression que c’est inévitable, mais d’un autre coté, j’vois pas trop comment ils pourraient revenir à la vie… Il y a un moment où on a un peu tout épuisé.

Archer S09E01 « Danger Island: Strange Pilot »

C’est le grand retour d’Archer, cette fois-ci pour des aventures à la Indiana Jones dans les années 1930… ce qui veut dire Nazis ? En tout cas, Cyril Siegbert Fuchs à tout l’air d’un espion allemand, donc c’est déjà ça. Aussi, Krieger est désormais un perroquet dénommé Crackers, donc tout va bien.

Je vous parle plus longuement de « Strange Pilot » dans un article qui va arriver très vite… Mais sachez que je serai au rendez-vous chaque semaine pour regarder les yeux écarquillés les outrageux comportement de mes non-espions toujours incompétents préférés.

Siren S01E06 « Showdown »

Je n’ai pas grand chose à dire sur Siren cette semaine. La série continue d’être onirique, et je continue d’en avoir peu de souvenir une fois terminée, comme un rêve qui s’efface trop vite pou que je le eaconte.

Ryn et Donna sont en froid suite à la fin de l’épisode précédent. Leur histoire à l’air ma fois fort complexe mais elle peut être résumée assez simplement : Ryn a fait ami-ami avec les humains (Ben et Maddie) et leur fait donc confiance pour les aider à sauver leur monde ; Donna, elle, s’est faite torturée et est plutôt de l’avis que tout ce que font les humains c’est détruire, opinion dans laquelle elle est confortée par Helen, ancienne (?) sirène (?) vivant parmi les humains.

C’est la première fois que je parle de Siren dans mon debrief, non ? Je vais devoir apprendre les noms des personnages… Freeform via Buddy TV

Ben tente de convaincre ses parents d’adopter une pêche éco-responsable, histoire de sauver les océans et les sirènes, et se fait donc fils modèle en participant à un de leur repas. Qui est aussi là ? Dr. Decker, obsédé et à la recherche de Donna. On apprend qu’il cherche à étudier les sirènes pour leurs cellules souches aux capacités régénératives impressionnantes. Ben pourrait se faire discret mais décide de confronter directement Decker. Je suis presque impressionnée. Les deux hommes se confient alors qu’une fois le chant des sirènes entendu, il est impossible de se le sortir de la tête – déjà les deux ennemis deviennent copains, c’est presque mignon. Dans le cas de Ben cependant, ce n’est pas que le chant qui l’obsède… Ryn, copiant les humains, l’a embrassé, comme elle avait embrassé Maddie la semaine passée. Personnellement, je suis assez pour une relation poly-amoureuse, mais je sens plutôt un triangle inévitable… On verra bien.

« Showdown » semble préparer le terrain pour les confrontations à venir entre le gouvernement et les sirènes mais je commence un peu à m’impatienter. J’apprécie cependant toujours l’ambiance un peu surréelle et je suis surprise par le soin accordé à l’écriture des personnages et à leurs relations.


Mes émotions de la semaine

Ma larme à l’oeil : The Chi

Le pilote de The Chi était plus intense que ce à quoi je m’attendais. Distraite un instant, je m’aperçois quelques secondes plus tard que j’ai les yeux qui piquent et le nez encombré. Et non ! Je n’ai pas d’allergies aucunes. Il s’agit là d’émotions vraies, et bordel ça faisait au moins deux semaines que je n’avais pas pleuré devant une série.

[J’vous ai pas parlé des derniers pilotes parce que je ne me décide pas à regarder Here and Now, mais il faut, je sais qu’il faut. Au plus vite.]

Mon éclat de rire : Brooklyn Nine-Nine

J’aurais pu vous parler de Corporate, mais j’me suis déjà étendue sur la chose dans le TFSA de cette semaine, donc j’donne mon rire à Brooklyn Nine-Nine qui a ramené Pimento et ma joie de vivre.

J’me demande Jason Matzoukas a déjà joué un personnage autre qu’un psychopathe ou farfelu extrême… Une idée ? Fox via Brooklyn Nine-Nine on Giphy

Mes papillons dans le ventre : The 100

Cette semaine, j’étais toute chose parce que The 100 est revenu et que cette nouvelle saison promet de l’excitation tout plein. Hé oui, mes papillons ne sont pas que pour les moments romantiques !

Mon pincement au coeur : Supergirl

Tant j’étais satisfaite de voir Kara enfin passer ses nerfs sur Mon-el, tant leur coeur à coeur de fin d’épisode m’a attristée. Je comprends bien qu’elle a idéalisé leur relations, mais le Mon-el de leur couple n’était pas le même jeune homme arrogant des débuts, et je trouve que ça a un peu été oublié dans la conversation.

Aussi, ça veut dire que tout espoir de les revoir ensemble est encore repoussé… Je dois me rappeler chaque semaine qu’on est seulement deux tiers de la saison, et donc qu’il y a maintes occasions pour arranger tout ça.


Voilà pour ce débrief de ma semaine ! J’ai essayé de faire preuve de rigueur en écrivant au jour le jour mais je me surprends à avoir envie du coup de faire des articles individuels sur chaque épisode (la preuve dans mes reprises/fins de saisons bien plus détaillées que ce que j’avais au départ en tête). Peut-être que l’année prochaine, en fonction de comment elle se goupille, je m’accorderais quelques suivis hebdomadaires de séries… On en rediscutera au moment opportun 🙂

Et vous, qu’avez-vous de bien et de moins bien cette semaine ?

Cordialement,

Enid

9 commentaires sur “Ma semaine devant l’écran #12 | Discipline

  1. La semaine dernière, j’ai tout lu sans commenter par manque de temps, cette semaine je commente sans tout lire par manque de temps (faut faire des choix dans la vie), mais je vais essayer de repasser évidemment ! Juste : j’aime beaucoup cette nouvelle présentation par jour, je trouve ça effectivement intéressant de voir un peu mieux ton planning. En plus, l’avis sur un épisode est souvent nuancé par ce qu’on a vu avant ou après.
    Et sinon, ça te tente pas de nous faire un article par jour avec tes épisodes du coup ? #askingforafriendquinajamaisletempslelundi

    J'aime

    1. J’pense que j’vais basculer vers ça sur le long terme, mais pour le moment, je préfère me ménager un peu le temps que j’apprenne à écrire plus vite ma pensée 😀
      Ou alors faire un article que je mets à jour tous les jours ? J’vais y réfléchir.

      Aimé par 1 personne

      1. Tant qu’à faire, mieux vaut un par jour, parce que un que tu actualises chaque jour, ça finira par être enterré sous les articles d’autres dans mes notifications #égoïste
        Enfin cela dit tu fais comme tu sens aussi, je suis juste un lecteur chiant 😉

        J'aime

      2. Mais non, juste exigeant 😛
        Honnêtement, j’y songe, mais là j’peine trop à faire ce que je dois faire… Voyons déjà si j’ai la discipline de continuer comme la semaine passée, puis si ça fonctionne bien, j’me mettrais à publier au quotidien

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.